Chicago Blackhawks - Vancouver Canucks (NHL, demi-finale de conférence, match 5)

Après 3 défaites d’affilée dans la série (dont 2 à domicile), les Canucks de Vancouver étaient hier au pied du mur : il leur fallait gagner pour éviter l’élimination. Au rang des améliorations qu’Alain Vigneault (l’entraîneur des Canucks) attendait de son équipe, il y a le fait de prendre moins de pénalités et de gérer mieux les situations d’infériorité numérique (4 buts encaissés en infériorité numérique lors du dernier match) mais, surtout, il attendait un sursaut de Roberto Luongo.

Celui qui gardait les buts du Canada lors des Jeux Olympiques et qui avait remporté la médaille d’or devant son public de Vancouver n’a été que l’ombre de lui-même lors du précédent match, à domicile. Avec cette défaite et les 6 buts qu’il avait encaissé, il était passé sous la barre des 90% d’arrêts en moyenne pour les playoffs, ce qui faisait qu’il avait le pourcentage le plus faible de tous les gardiens qui restaient encore en compétition. Ces contre-performances ont laissé penser aux observateurs que la réputation de Luongo de ne pas être présent pour les grands rendez-vous en club n’était pas usurpée. La défaite 7-4 du précédent match a rappelé aux fans la défaite 7-5 qui avait scellé l’an passé l’élimination de Vancouver face à ces mêmes Blackhawks au même niveau de la compétition et Luongo n’avait pas été à son avantage lors de ce match.

Parmi les reproches adressés au gardien-capitaine (il porte le « C » sur son casque), il y a celui de la mauvaise gestion des rebonds. Luongo a ainsi encaissé 16 buts sur des rebonds depuis le début de la compétition, ce qui est beaucoup plus que les autres gardiens (et lui a valu le sobriquet de « Rebondo Luongo »). Cette faille avait été exploitée à fond par Dustin Byfuglien lors du match 3 : ses trois buts de la soirée avaient été marqué sur rebond. Ce même Byfuglien avait posé beaucoup de problème à la défensive des Canucks et provoqué beaucoup de pénalités pour ses adversaires.

Mais hier, « Rebondo » Luongo a montré qu’il savait rebondir et a sorti le match dont son équipe avait besoin : 29 arrêts sur 30 tirs (96,7% d’arrêts). Il s’est montré beaucoup plus agressif sur le palet, se battant pour récupérer chaque rebond et pour écarter Byfuglien. Dans son sillage, c’est toute l’équipe de Vancouver qui a retrouvé le sens de la marche : les Canucks ont été moins sanctionné de pénalités que leurs adversaires et, sur les trois supériorité numérique dont ont pu profiter les Blackhawks, Luongo n’a reçu que trois tirs.

En fin de compte, les Canucks ont mené au score pendant quasiment tout le match et Chicago n’a jamais vraiment semblé en mesure de recoller au score. Ainsi, Vancouver a ouvert le score dès la première minute de jeu : le tir de la bleue de Christian Ehrhoff trompe Niemi, masqué par son coéquipier Hjalmarsson (0-1, 0’59). Chicago tente de revenir au score et s’expose aux contres : sur une contre-attaque, Samuelsson à l’entrée de la zone neutre trouve Wellwood qui rentre en zone offensive. Kevin Bieksa, qui a suivi la contre-attaque depuis son origine, se retrouve démarqué devant Niemi. Wellwood lui adresse une passe et Bieksa n’a plus qu’à dribbler Niemi et glisser le palet hors de portée du gardien finlandais (0-2, 14’24).

A la toute fin de la première période, Sami Salo se blesse sur un tir de Duncan Keith et doit quitter le match. Les lignes défensives des Canucks doivent alors être modifiées, ce qui ne se fait pas sans dommage : Andrew Alberts, repositionné sur une nouvelle ligne, manque un dégagement devant son but en début de seconde période et le palet atterrit dans la crosse de Marian Hossa. Celui-ci transmet directement à Sharp, seul face au but et qui tire, mais Luongo s’interpose (23’00). Les Canucks profitent même des pénalités sifflées contre les Blackhawks pour aggraver le score : le tir de Bieksa de la bleue trompe Niemi, masqué par Alewandre Burrows (0-3, 33’00). Chicago parvient finalement à marquer dans la troisième période, grâce à une déviation de Toews sur un tir de Keith mais les Blackhawks ne parviennent pas à capitaliser ce but car Marian Hossa prend une pénalité juste après.

Le prochain match aura lieu à Vancouver, où les locaux tenteront d’obtenir leur première victoire à domicile de la série. En cas des victoire des Canucks, le septième et ultime match de la série se jouera sur la glace de Chicago.

09_05_1
Arrêt de Roberto Luongo, qui ne concède pas de rebond face à Marian Hossa – Photo : Getty Images

 

Chicago Blackhawks - Vancouver Canucks : 1-4
Chicago mène la série 3 matchs à 2

Tirs cadrés : Chicago 30 (10, 12, 8), Vancouver 24 (7, 9, 8)

Evolution du score :
0-1 à 0’59 : C. Ehrhoff (assistances : D. Sedin et H. Sedin)
0-2 à 14’24 : K. Bieksa (K. Wellwood et M. Samuelsson)
0-3 à 33’00 : K. Bieksa (M. Samuelsson et H. Sedin) en sup. numérique
1-3 à 52’51 : J. Toews (D. Keith et B. Campbell)
1-4 à 59’15 : A. Burrows (K. Wellwood et K. Bieksa) dans le but vide


Chicago Blackhawks

Gardien : Antti Niemi

Défenseurs : Brent Seabrook - Duncan Keith (A); Niklas Hjalmarsson – Brian Campbell ; Brent Sopel - Jordan Hendry

Attaquants : Dustin Byfuglien - Jonathan Toews (C) - Patrick Kane ; Tomas Kopecky - Patrick Sharp (A) - Marian Hossa ; Andrew Ladd - Dave Bolland - Kris Versteeg ; Ben Eager - John Madden - Adam Burish

Remplaçant : Cristobal Huet (G)
Absents : Troy Brouwer, Colin Fraser, Nick Boynton et Bryan Bickell
Blessé : Kim Johnsson

 

Vancouver Canucks

Gardien : Roberto Luongo

Défenseurs : Christian Ehrhoff – Shane O’Brien ; Sami Salo (A) – Alexander Edler ; Kevin Bieksa – Andrew Alberts

Attaquants : Daniel Sedin - Henrik Sedin (A) - Alex Burrows ; Mason Raymond - Ryan Kesler (A) - Pavol Demitra ; Michael Grabner - Kyle Wellwood - Mikael Samuelsson ; Steve Bernier – Ryan Johnson - Jannik Hansen

Remplaçant : Andrew Raycroft (G)
Absents : Aaron Rome, Tanner Glass, Darcy Hordichuk, Matt Pettinger, Rick Rypien et Brad Lukowich
Blessés : Willie Mitchell et Nolan Baumgartner (genou)


3 étoiles du match : Kevin Bieksa (Vancouver), Roberto Luongo (Vancouver) et Jonathan Toews (Chicago)