Lettonie - Canada (Mondiaux 2010, groupe B, 2e journée)

20100510-Canada-Lettonie-3430L'arme fatale puissance deux

Après sa défaite initiale face à la Suisse, la Lettonie est contrainte à un exploit pour rêver encore des quarts de finale. Les supporters lettons, qui forment un kop dense, veulent y croire avec des "Latvija, Latvija" retentissants. Mais en général, leur équipe a souvent de mauvaises surprises face au Canada. Celui-ci se présente sans capitaine : Ryan Smyth a disparu.

Les rouges s'installent rapidement et poussent Sprukts à la faute. Sur cette première supériorité numérique, Corey Perry attire deux Lettons dans la bande et passe du revers à Kris Russell qui décale à droite John Tavares pour un puissant slap en angle fermé (0-1, 01'59"). Parti comme ça, on craint le pire pour les Lettons.

C'est tout le contraire. Loin d'avoir peur des Canadiens, la Lettonie défend haut, s'engage à fond et se crée au moins autant d'occasions que ses adversaires dans un match très rythmé : lancer d'Aleksandrs Jerofejevs pour déviation dans le slot de Martins Karsums, tir dans le cercle gauche de Lauris Darzins, puis réception ratée dans une position identique de ce même Darzins sur passe de Dzerins.

20100510-Canada-Lettonie-3438Vasiljevs offre une magnifique passe au second poteau à Martins Cipulis, que Marc Giordano est contraint d'accrocher. Cet avantage numérique est totalement gâché : Nizivijs puis Redlihs perdent le palet en dribblant au passage de la ligne bleue.

Revenu à cinq, le Canada mène une dangereuse attaque qui envoie Dzerins en prison pour une charge contre la bande. Deuxième powerplay, deuxième but : Kris Russell sert une parfaite diagonale à Steve Stamkos dans le cercle gauche (0-2, 18'19"). À cinq contre cinq, les Lettons n'ont jamais été ridicules. Mais les unités spéciales ont fait une énorme différence. C'est impitoyable, et ça dure depuis la gifle de Riga lors de la précédente année olympique, où les Canadiens avaient mis 9 buts en powerplay. L'an passé en quart de finale, ils en avaient mis deux, et déjà un par Stamkos, qui a mis 24 buts en supériorité numérique cette saison en NHL (soit six de plus que le deuxième du classement Heatley...).

Le Canada doit néanmoins maintenir sa vigilance. Dès la première minute de la deuxième période, Kris Russell, le double passeur décisif, perd un palet dans l'axe et offre un tir dangereux à Vasiljevs. Même appel à la concentration pour Edgars Masalskis qui voit un tir excentré sauter par-dessus sa jambière mais le rattrape de la mitaine dans son dos.

20100510-Canada-Lettonie-3423Le vrai test arrive avec l'accrochage de Vasiljevs (23'31") : la Lettonie va-t-elle enfin tuer une pénalité ? Il s'en est fallu d'une seconde, mais toujours pas : lancer axial de la ligne bleue de Marc Giordano, masqué par René Bourque (0-3, 25'30"). Il paraît que le Balte est têtu : Galvins part à son tour en prison. S'ils s'y mettent tous, peut-être arriveront-ils à survivre à une infériorité numérique. Ou peut-être pas... Superbe jeu de Corey Perry qui passe du revers à John Tavares au poteau opposé - photo de droite (0-4, 26'58").

Masalskis n'aura plus à craindre avec anxiété la prochaine faute de ses collègues. Martins Raitums le soulage : il sait parfaitement ce qui l'attend puisqu'il était déjà entré en jeu en 2006 dans une situation similaire à 3-0... et il avait fini à 11-0. Entre-temps, Raitums a surmonté des problèmes d'alcoolisme pour redevenir international. Espérons que la hantise du powerplay canadien ne va pas l'inciter à boire à nouveau...

Malgré une faute à son encontre, Brent Burns poursuit son beau débordement offensif en protégant son palet. Son petit revers dans les jambières du gardien est suffisant pour provoquer un rebond, que Steve Downie n'a qu'à convertir à ras glace (0-5, 30'07"). En voyant le bras de l'arbitre se lever, Raitums a sans doute dû se dire qu'il était préférable d'encaisser le but tout de suite pour éviter à son équipe de se faire encore humilier en infériorité numérique.

20100510-Canada-Lettonie-3672Délire assourdissant dans les gradins (35'56") : les Lettons ont marqué un but en avantage numérique et leurs supporters fêtent cela comme s'ils avaient gagné le match... avant de se faire très silencieux lorsqu'on leur annonce que le juge vidéo a été appelé. Sa décision est rapide, car le tir de Vasiljevs a clairement été dévié intentionnellement par le patin de Sprukts. Une explosion de joie pour rien. Le Canada enchaîne une seconde infériorité avec une pénalité d'Ott, mais Arvids Rekis se fait voler le palet en zone neutre par Matt Duchene et l'accroche. Le jeu reprend à quatre contre quatre, Rich Peverley gagne la mise au jeu, et Marc Giordano s'avance seul entre les cercles pour marquer entre les bottes de Raitums (0-6, 39'06").

Le troisième tiers-temps doit commencer par 58 secondes de supériorité numérique canadienne. Quel peut bien être le discours de Znaroks dans les vestiaires pour remotiver ses hommes ? "Les gars, si vous tenez cette demi-infériorité sans prendre de but, je rase ma moustache" ? En tout cas, ils n'encaissent pas de but. Mais ça ne compte pas vraiment puisqu'ils en avaient pris un à quatre contre quatre... L'impensable finit quand même par se produire quelques minutes plus tard : la Lettonie tue sans bavure une pénalité de Maris Jass ! Hourra !

20100510-Canada-Lettonie-3674Le Canada a fait rentrer Chad Johnson pour cette troisième période, peut-être sa seule chance de fouler la glace dans ce tournoi. Celui-ci n'aura cependant pas de blanchissage à partager avec Mason. Pendant que ses coéquipiers changent de ligne, Juris Stals poursuit son effort sur l'aile droite et déborde en protégeant son palet, qu'il envoie en direction de la cage dans un angle mort. Une action très nord-américaine (Stals joue en IHL...), fructifiée au rebond par Georgijs Pujacs (1-6). Une petite revanche pour deux joueurs qui sont alignés en infériorité et ont subi trois buts chacun. C'était une attaque à deux contre quatre et la défense canadienne n'est par contre pas exempte de reproches... Johnson est tout près de concéder un second but quand un lancer de la bleue de Jerofejevs frappe le poteau, mais il tient bon pendant plusieurs infériorités numériques.

Il est rassurant de constater que les supporters lettons n'ont pas perdu le moral (ni la soif...). Ils encouragent vivement leur équipe après cette lourde défaite, une de plus face aux Canadiens qui leur ont encore fait payer leurs pénalités.

20100510-Canada-Lettonie-3493Avec Steven Stamkos à gauche et John Tavares à droite ou plus près de la cage, le Canada a rassemblé les deux derniers numéros un de la draft NHL - qui ont grandi tous deux dans la banlieue de Toronto et se connaissent depuis longtemps - dans sa première unité de powerplay. Deux solutions de lancer, toutes deux redoutables, alimentées par le travail physique de Perry ou les passes de Russell et Burns. Préférez-vous être transpercé par la crosse de Stamkos ou par celle de Tavares ? Faites vos jeux, rien ne va plus... pour les gardiens adverses.

Désignés joueurs du match : Martins Cipulis pour la Lettonie et John Tavares pour le Canada.

Commentaires d'après-match

Craig MacTavish (entraîneur du Canada) : "Le jeu était équilibré à cinq contre cinq. Chris Mason a été à la hauteur de sa mission avec beaucoup d'arrêts importants en première période, puis le powerplay a démarré... Peter [DeBoer, assistant-coach] a fait quelques ajustements à notre jeu de puissance qui ont très bien fonctionné. La plus évidente a été de mettre Stamkos et Tavares ensemble avec Perry. [...] Ryan Smyth s'est blessé à la cheville hier à l'entraînement. On a appris seulement cet après-midi que c'était sérieux et qu'il était indisponible pour le tournoi. C'est arrivé très vite, on n'a pas eu le temps de réfléchir à son remplacement ou au futur capitaine. Il laisse un grand vide."

 

20100510-Canada-Lettonie-3703

 

20100510-Canada-Lettonie-3413Lettonie - Canada 1-6 (0-2, 0-4, 1-0)
Lundi 10 mai 2010 à 20h15 à la SAP Arena de Mannheim. 5501 spectateurs.
Arbitrage de Daniel Konc (SVK) et Konstantin Olenin (RUS) assistés d'Ivan Dedioulia (BLR) et Konstantin Gordenko (RUS).
Pénalités : Lettonie 6' (0', 2', 4'), Canada 6' (2', 2', 2').
Tirs : Lettonie 31 (14, 11, 6), Canada 22 (5, 5, 10).
Évolution du score :
0-1 à 01'59" : Tavares assisté de Russell (sup. num.)
0-2 à 18'19" : Stamkos assisté de Russell et Perry (sup. num.)
0-3 à 25'30" : Giordano assisté de Whitney et Cumiskey (sup. num.)
0-4 à 26'58" : Tavares assisté de Perry (sup. num.)
0-5 à 30'07" : Downie assisté de Burns
0-6 à 39'06" : Giordano assisté de Kane et Peverley
1-6 à 50'25" : Pujacs assisté de Stals et Meija


Lettonie

Gardien : Edgars Masalkis puis Martins Raitums à 27'35".

Défeneurs : Georgijs Pujacs - Arvids Rekis ; Guntis Galvins - Aleksandrs Jerofejevs ; Kristaps Sotnieks - Jekabs Relihs ; Maris Jass - Janis Andersons.

Attaquants : Herberts Vasiljevs (C) - Aleksandrs Nizivijs (A) - Martins Cipulis ; Martins Karsums - Janis Sprukts (A) - Kaspars Daugavins ; Mikelis Redlihs - Andris Dzerins - Lauris Darzins ; Gints Meija - Sergejs Pecura - Juris Stals.

Canada

Gardien : Chris Mason puis Chad Johnson à 40'00".

Défenseurs : Kris Russell - Mark Giordano ; Marc Staal - Brent Burns ; Kyle Cumiskey - Tyler Myers ; François Beauchemin - Michael Del Zotto.

Attaquants : René Bourque - Steven Stamkos (A) - Corey Perry ; Ray Whitney (A) - Matt Duchene - John Tavares ; Brooks Laich - Steve Ott - Steve Downie ; Evander Kane - Rich Peverley.

Absent : Ryan Smyth (C, cheville).