Russie - Bélarus (Mondiaux 2010, 2e phase, groupe A)

La Russie fait tousser... ses adversaires

SEMIN_Alexander-2005-1090974Après le match contre le Kazakhstan, Aleksandr Semin est allé fêter en ville son but tant attendu (ses compagnons de ligne Ovechkin et Fedorov cherchaient à lui en faire marquer un, sachant qu'il avait été très critiqué pour son incapacité à trouver les filets lors de la série perdue en play-offs NHL contre Montréal). Une demi-douzaine de joueurs russes sont sortis dîner dans un restaurant de Cologne, et trois d'entre eux, Semin, Atyushov et Nikulin, ont été filmés en train de faire une pause tabac devant la porte de l'établissement. On sait que Semin fume depuis longtemps, et il avait déjà été pris avec une cigarette au bec à Moscou avant les Mondiaux. Le sujet est cependant sensible pour l'encadrement, surtout vis-à-vis de l'image laissée par les joueurs "à l'ouest".

La question irritera Bykov qui répondra que ce sont des "clones" de ses joueurs sur la vidéo. En fait, le staff a recadré les choses - en interne. On n'est plus au temps de Krikunov qui clouait Kovalchuk en place publique pour être sorti en ville à Vienne. Mais si le sélectionneur a changé, l'environnement aussi. Aujourd'hui la moindre photo ou vidéo fait le tour da la toile à vitesse grand V. Le groupe emmené par Kovalchuk et Ovechkin est rentré à son hôtel à 23 heures, on ne peut pas dire que ceux qui n'ont pas fumé aient abusé.

Face à l'armada russe, toutes les équipes adoptent la même tactique : essayer de tenir le plus longtemps possible. Le Bélarus n'échappe pas à la règle, et ne se montre donc pas dangereux, même pendant une supériorité numérique en début de match. La Russie semble un peu piégée par ce faux-rythme, mais quand elle est en jeu de puissance, on voit la différence. Pour démentir les difficultés supposées de leur ligne qui ne fonctionnerait pas, Maksim Sushinky dépose le palet sur la palette de Mozyakin au poteau opposé pour l'ouverture du score (1-0). Le vétéran Andrei Mezin multiplie les arrêts pour conserver cet écart minimal jusqu'à la pause.

En deuxième période, le Bélarus joue une minute à 5 contre 3 et peine à s'installer en zone offensive. Mikhaïl Stefanovich vient cependant chercher un rebond, contraignant le jeune gardien Semion Varlamov à son arrêt le plus difficile. Comme à chaque match, Aleksandr Ovechkin vient marquer son but, un tir du poignet du haut du cercle gauche. Deux minutes plus tard, Mozyakin vient buter sur Mezin, mais Artyom Anisimov peut marquer en cage ouverte. Pas difficile à mettre, mais comme c'est son premier but en équipe nationale, il emporte ce palet "mémorable" avec lui (3-0).

La seule question résiduelle est de savoir si Semion Varlamov ouvrira sa carrière en championnat du monde par un blanchissage. Ce ne sera pas le cas, car il ne peut rien sur la lucarne parfaite d'Aleksei Kalyuzhny (3-1). Son équipe s'est un peu relâchée en défense, et il doit même arrêter un 2 contre 1. Il n'a cependant pas tout perdu dans le difficile choix entre les gardiens russes. Chacun des trois a joué et a livré une prestation correcte, mais Varlamov semble avoir les faveurs des entraîneurs pour le poste de titulaire. Il jouera le prochain match contre l'Allemagne, et Koshechkin le suivant contre le Danemark. Ensuite, le numéro 1 définitif jouera le match contre la Finlande, puis la phase à élimination directe.

Désignés joueurs du match : Sergei Fedorov pour la Russie et Andrei Mezin pour le Bélarus.

Commentaires d'après-match

Vyacheslav Bykov (entraîneur de la Russie) : "J'ai apprécié le match. Pendant deux périodes, nous étions très bons, nous avons travaillé en défense. Dans le troisième tiers, nous avons commis des erreurs. Cela s'explique parce que les gars voulaient vraiment marquer et étaient collés en attaque. La ligne de Grabovsky s'est créé quelques occasions et nous a mis sur nos gardes. Nous seront vigilants contre l'Allemagne, qui joue un hockey dynamique et physique. Je n'ai pas peur du public. Bien sûr, les fans allemands pousseront fort leur équipe quoi qu'il arrive, et c'est bien ainsi. Mais premièrement, nous espérons qu'il y aura aussi nos compatriotes dans les tribunes, et deuxièmement, le bruit en tribune est bon pour les joueurs des deux équipes : cela aide à se mettre dans le match. [...] Je l'ai dit : on est prêt à parler à tout joueur de l'équipe olympique. Si Malkin veur nous rejoindre, il doit pouvoir le faire. Pas de restriction de date. On peut enregistrer un joueur jusqu'à deux heures avant le match. Pavel Datysuk arrive demain, même s'il ne prendra probablement pas part à l'entraînement."

Semion Varlamov (gardien de la Russie) : "Je suis très heureux de débuter par une victoire. J'espère que ce n'est que le commencement. C'est une grande joie, mais la responsabilité était énorme. On se relâche un moment, et le temps de se rendre compte que le match continue, on peut avoir pris trois buts en cinq minutes. Je dois rester concentré. Je me sens mieux quand je reçois beaucoup de tirs, mais c'est peu probable dans ce contexte. Il faut être prêt à tout. Le palet de la victoire, Aleksandr Ovechkin me l'a donné après le match. C'est le palet avec lequel il a marqué. Il ira dans ma collection."

 

Russie - Bélarus 3-1 (1-0, 2-0, 0-1)
Jeudi 13 mai 2010 à 16h15 à la Lanxess-Arena. 17540 spectateurs.
Arbitrage d'Ole Stian Hansen (NOR) et Marc Muylaert (CAN) assistés de Roger Arm (SUI) et Daniel Béchard (CAN).
Pénalités : Russie 6' (2', 4', 0') ; Bélarus 8' (4', 2', 2').
Tirs : Russie 38 (11, 11, 16) ; Bélarus 20 (2, 7, 11).
Évolution du score :
1-0 à 10'45" : Mozyakin assisté de Sushinsky et Nikulin (sup. num.)
2-0 à 32'21" : Ovechkin assisté de S. Fedorov
3-0 à 34'03" : Anisimov assisté de Mozyakin
3-1 à 47'30" : Kalyuzhny assisté d'Ugarov et Denisov


Russie

Gardien : Semyon Varlamov.

Défenseurs : Denis Grebeshkov - Konstantin Korneïev ; Vitali Atyushov - Dmitri Kulikov ; Alekseï Emelin - Ilya Nikulin ; Dmitri Kalinin.

Attaquants : Aleksandr Ovechkin (A) - Sergei Fedorov (A) - Aleksandr Semin ; Ilya Kovalchuk (C) - Alekseï Tereshchenko - Aleksandr Frolov ; Maksim Sushinsky - Artyom Anisimov - Sergei Mozyakin ; Nikolaï Kulemin - Viktor Kozlov - Maksim Afinogenov.

Remplaçant : Vasili Koshechkin (G). En réserve : Aleksandr Eremenko (G), Pavel Datsyuk (arrive demain).

Bélarus

Gardien : Andrei Mezin.

Défenseurs : Ruslan Salei (C) - Sergei Kolosov ; Nikolai Stasenko - Vladimir Denisov ; Kirill Gotovets - Aleksandr Ryadinski ; Viktor Kostyuchenok (A).

Attaquants : Aleksei Ugarov - Mikhaïl Grabovski - Aleksei Kalyuzhny (A) ; Dmitri Meleshko - Andrei Stas - Sergei Demagin ; Mikhaïl Stefanovich - Aleksandr Kulakov - Evgeni Kovyrshin ; Yaroslav Chupris - Andrei Mikhalev - Artyom Senkevich.

Remplaçant : Vitali Koval (G). En réserve : Sergei Shabanov (G), Aleksandr Makritski.