Norvège - Suisse (Mondiaux 2010, 2e phase, groupe F)

La Norvège, dynamitée deux fois mais pas coulée

20100517-Norvege-Suisse-10084Après avoir craqué en fin de match contre le Canada (12-1) et la Lettonie (5-0), que peut encore faire faire la Norvège ? La suspension de son capitaine Tommy Jakobsen, rentré au pays hier soir, l'a-t-elle définitivement achevée moralement dans ce championnat du monde qui avait si bien commencé ? Malgré ces deux gifles, elle a toujours une chance de se qualifier aux dépens des Tchèques.

Mais pour cela, avant toute chose, il faut battre une équipe de Suisse impressionnante, invaincue et assurée d'une des deux premières places depuis la défaite du Canada hier soir. Ceci dit, on dirait que ce n'est plus la même équipe helvète qui se présente en début de match. Est-elle endormie par les tribunes vides (moins de deux mille spectateurs) ? Ceux qui avaient poussé la Nati contre le Canada ont presque tous disparu. Il ne reste plus qu'un petit groupe de supporters qui l'encouragent par des chants en français. On dirait que ce match n'est pas une priorité dans le planning des Suisses.

En tout cas, on ne retrouve plus cette détermination sans faille, cette agressivité sur chaque action, cette volonté de se dépasser qui avait fait la force de la Nati. Elle semble penser qu'elle peut se permettre de ne jouer qu'à moitié. Grave erreur. Elle n'est pas encore une grande nation et n'a pas une marge suffisante pour gagner sans être à fond.

20100517-Norvege-Suisse-09810Les Norvégiens ne sont en effet pas du tout résignés. Leur deuxième ligne frappe deux fois en trois minutes. D'abord, Lars Erik Spets entre en zone sur la droite et freine pour servir Mathis Olimb dans l'axe. Celui-ci élimine son défenseur par une feinte et passe du revers à Anders Bastiansen qui envoie le palet dans la lucarne. Puis l'excellent Bastiansen remet deux fois le palet dans le slot jusqu'à ce que Spets puisse conclure (2-0, 06'53"). Deux buts en trois tirs, la passivité suisse a été payée très cher.

Il est temps pour la Nati de se retrousser les manches. Damien Brunner attaque la cage et marque en force sous Grotnes avec l'aide de la jambe de Monnet. Le palet glisse derrière le gardien, et Tollefsen le ressort trop tard (2-1, 07'49"). Mais les Suisses ne sont toujours pas guéris. Sur une belle montée de palet collective norvégienne, Jonas Holøs rend la pareille à Anders Fredriksen sur un une-deux, mais le palet passe juste sous la crosse du centre qui fait face à des filets déserts mais est un peu retenu par son adversaire.

20100517-Norvege-Suisse-09827L'avertissement n'a pas suffi, car la Norvège réussit une nouvelle attaque splendide. Fredriksen, la découverte venue de Vålerenga, montre son talent de distributeur lorsqu'il s'arrête en entrée de zone pour attirer deux joueurs sur lui et trouver une passe transversale de génie vers Ole Kristian Tollefsen. Le temps que les Suisses se retournent, le défenseur de NHL a remis le palet au second poteau vers Mats Zuccarello Aasen, qui n'a plus qu'à poser sa crosse pour le dévier à vingt centimètres de la cage ouverte. La défense helvétique était tellement à la rue qu'il y avait encore un second Norvégien tout seul derrière le buteur (3-1, 18'39"). Cinq tirs norvégiens seulement, mais quatre attaques bien construites et trois buts... Les 19 tirs helvétiques (!) n'ont pas fait le poids.

La Suisse redevient un peu elle-même en deuxième période, en mettant plus de forechecking sur les défenseurs adverses. Mais la Norvège tient tête et l'endort un peu. Le réveil est difficile pour Goran Bezina, qui reçoit un palet en retrait à sa ligne bleue et se le fait voler par Mats Zuccarello Aasen qui part en échappée. Martin Gerber est là pour rattraper le coup en gagnant son duel, bien en position pour repousser le tir de sa botte gauche.

20100517-Norvege-Suisse-09878Il y a moins de constance qu'avant dans l'effort suisse, qui parapit plus dilué. Kévin Romy et Thibaut Monnet prennnent des pénalités inutiles en accrochant un adversaire en zone offensive. Le tiers-temps se termine péniblement, avec des petits accrochages après chaque coup de sifflet.

En troisième période, pendant une bonne séquence installée de la première ligne, marquée par un tour de cage de Déruns, Martin Røymark fait trébucher Félicien du Bois. Mais il manque toujours un soupçon de chance aux Suisses quand le palet frôle la crosse de Monnet en dévaition. Ils ont beau passer leur temps dans la zone norvégienne, ils n'ont pas de réussite. Jusqu'à ce slap croisé de Julien Vauclair qui passe sous le bras gauche de Pål Grotnes (3-2, 57'49").

Sean Simpson peut alors sortir son gardien pour une fin de match chaude, mais son équipe à fort à faire. Une interception de Zuccarello Aasen puis un palet contré de la jambe par Tollefsen (32 minutes de temps de jeu !) la retardent. Aasen fait trébucher "utilement" son adversaire à six secondes de la fin, et Grotnes n'a plus qu'un dernier arrêt de la jambière à effectuer face à Seger.

La Suisse est battue et Simpson regroupe aussitôt ses joueurs dans le vestiaire pour un recadrage. Ce match ne change pas grand chose au destin suisse, par contre il place les Tchèques dos au mur. Ils doivent maintenant battre à la fois la Lettonie et le Canada pour dépasser ces Norvégiens qui suivront maintenant la fin du groupe dans les tribunes avec fébrilité.

Désignés joueurs du match : Steve Hirschi pour la Suisse et Anders Bastiansen pour la Norvège.

Commentaires d'après-match

20100517-Norvege-Suisse-10012Roy Johansen (entraîneur de la Norvège) : "Nous savions qu'avec un bon départ et une bonne défense nous aurions une possibilité. J'ai été surpris que les joueurs soient aussi frais après le match d'hier contre la Lettonie."

Anders Fredriksen (attaquant de la Norvège) : "Nous avons marqué 3 buts en 5 tirs, nous avons eu de la chance. Ensuite nous avons juste eu à bien jouer défensivement en nous regroupant devant notre but. Ce n'était pas dur de se remettre des défaites, car nous avons beaucoup à gagner et rien à perdre. [...] J'étais content d'être appelé après neuf ans. J'essaie de jouer sans penser à qui je remplace [Vikingstad]. J'ai juste joué deux matchs de préparation en Suisse avec ces deux joueurs [Thoresen et Aasen] mais le tempo était très différent du championnat norvégien. Maintenant je m'y suis adapté."

Sean Simpson (entraîneur de la Suisse) : "Je voudrais féliciter la Norvège pour son match fantastique, surtout en zone défensive et en zone neutre. Ils ont concrétisé leurs occasions en première période et avaient plus faim que nous. C'est dur de jouer 6 bons matchs. Il s'est passé ce qui devait se passer. Ce match n'avait aucune influence. Une réaction doit venir demain contre la Suède."

Thibaut Monnet (attaquant de la Suisse) : "On n'a pas fait une superbe entame de match. Ensuite on a pressé mais ils ont bien tenu défensivement. On a vu ce que ça faisait si on n'est pas prêt pendant sept minutes. On était un peu 'easy' au début. On voulait gagner, c'est un peu embêtant, mais on va se concentrer sur le dernier match. On connaît le jeu défensif suédois, il faudra forcer haut. Il faut remettre le bleu de travail et finir toutes nos charges comme on l'avait fait jusqu'ici. Les calculs, c'est la chose à ne pas faire, il ne faut pas commencer à réfléchir à l'adversaire en quart de finale."

 

20100517-Norvege-Suisse-10171

 

20100517-Norvege-Suisse-09849Norvège - Suisse 3-2 (3-1, 0-0, 0-1)
Lundi 17 mai 2010 à 20h15 à la SAP-Arena de Mannheim. 1896 spectateurs.
Arbitrage de Daniel Konc (ALL) et Konstantin Olenin (RUS) assistés de Konstantin Gordenko (RUS) et Andreas Kowert (ALL).
Pénalités : Norvège 4' (0', 0', 4') ; Suisse 4' (0', 4', 0').
Tirs : Norvège 15 (5, 6, 4) ; Suisse 45 (19, 13, 13).
Évolution du score :
1-0 à 03'55" : Bastiansen assisté d'Olimb et L.-E. Spets
2-0 à 06'53" : L.-E. Spets assisté de Bastiansen et Olimb
2-1 à 07'49" : Monnet assisté de Brunner et Ambühl
3-1 à 18'39" : Zuccarello Aasen assisté de Tollefsen et Fredriksen
3-2 à 57'49" : Vauclair assisté de Seger


Norvège

Gardien : Pål Grotnes.

Défenseurs : Jonas Holøs - Ole Kristian Tollefsen (A) ; Juha Kaunismäki - Alexander Bonsaksen ; Lars Løkken Østli - Henrik Solberg.

Attaquants : Patrick Thoresen (C) - Anders Fredriksen - Mats Zuccarello Aasen ; Lars Erik Spets - Anders Bastiansen (A) - Mathis Olimb ; Martin Laumannn Ylven - Kristian Forsberg - Martin Røymark ; Knut Henrik Spets - Ken Andre Olimb - Andreas Martinsen.

Remplaçants : André Lysenstøen (G), Brede Csiszar. Absents : Ruben Smith (G), Tommy Jakobsen (suspendu), Peter Lorentzen (en réserve), Marius Holtet (en réserve).

Suisse

Gardien : Martin Gerber.

Défenseurs : Julien Vauclair - Mathias Seger (C) ; Goran Bezina - Steve Hirschi ; Roman Josi - Félicien du Bois ; Timo Helbling.

Attaquants : Ivo Rüthemann (A) - Martin Plüss - Thomas Déruns ; Thibaut Monnet (A) - Andres Ambühl - Damien Brunner ; Kévin Romy - Paul Savary - Romano Lemm ; Marcel Jenni - Morris Trachsler - Paolo Duca.

Remplaçants : Tobias Stephan (G), Patrick Geering. En réserve : Daniel Manzato (G), Nino Niederreiter.