Conférence de presse des Ducs d'Angers

L'état-major des Ducs avait convié la presse ce jeudi 20 mai 2010 pour dresser les grandes lignes du futur exercice. Morceaux choisis.

Un staff étoffé avec l'arrivée d'un directeur sportif

DSCF2168Au vu de la très belle saison 2009-2010, les entraîneurs ont été reconduits pour 1 an : Heikki Leime, le head-coach, sera assisté pour la seconde saison consécutive par Martin Lacroix.

Première décision du Président des Ducs d'Angers : étoffer le staff avec l'arrivée d'un directeur sportif pour l'ensemble du club. Ce n'est pas un inconnu puisqu'il s'agit d'Alain Vogin (ex-joueur et capitaine des Ducs d'Angers de 1996 à 2001).

Michaël Juret justifie son choix : « On souhaitait avoir quelqu'un de passionné et de motivé. Comme peuvent l'être Heikki [Leime], Martin [Lacroix] et David [Deshaies]. Alain ne déroge pas à cette règle. Les caractéristiques d'Alain sont qu'il est passionné par son sport et qu'il est perfectionniste. Nous avions une liste de 10 personnes mais Alain était numéro 1 sur cette liste. Alain me connaît et connaît le club ! Bien sûr que ça a aidé dans la discussion mais le fait de le connaître n'a pas été un élément déterminant. Je suis certain dans le choix que j'ai fait ».

De son côté, Alain Vogin – qui a signé un CDI – est aussi très heureux de cette nouvelle collaboration : « J'ai joué cinq ans à Angers. J'avais envie de revenir ici. Travailler avec Heikki, Martin et Michaël est un plaisir. Le club grandit, progresse d'année en année. J'espère amener certaines de mes compétences que j'ai connu dans des structures plus grosses qu'ici, comme à Rouen par exemple. Je suis très heureux d'être de retour à Angers ».

Pour le président des Ducs, il n'y a pas d'ambiguïté : « Le patron de l'équipe professionnelle, c'est Heikki ! ». Alain Vogin partagera son temps comme tel : 75% pour l'équipe élite et 25% du reste pour le club. Même si les fiches de poste ne sont pas clairement identifiées, Heikki Leime voit d'un très bon œil l'arrivée d'un directeur sportif : « Le club a besoin d'une vision à long terme. Alain est le meilleur choix pour ce poste. Pour les objectifs, il faut un staff à la hauteur, un expert de plus. La gestion d'un groupe de haut niveau est difficile : il y a pas mal de choses à faire. Quant au partage du travail, ça c'est un secret professionnel (sourire) ».

De plus le président rappelle : «On sait que tant qu'on aura cette structure [patinoire du Haras], on ne pourra pas rivaliser avec les quatre autres grands de ce championnat (Amiens, Rouen, Grenoble et Briançon). On avait besoin de structurer le staff pour palier la différence de masse salariale. Le problème structurel est tel que nous sommes le seul club à avoir perdu de l'argent en jouant une finale : les coûts liés à l'arbitrage, les déplacements et les frais de bouche des techniciens de Sport+ nous ont coûté environ 15 000 €. Nous somme en discussion néanmoins avec le service des sports de la mairie pour installer des loges sur la verrière en haut de la patinoire. Le fait de ne pas avoir de loges est un frein pour les sponsors. Un accord pourrait intervenir avec la mairie dans les dix prochains jours. De plus, nous avons un cahier des charges strict avec notre expert comptable. Heikki a su faire les choix en fonction de ce cahier des charges. Le budget du club est d'environ 1 200 000 euros, dont 1 000 000 euros pour l'équipe élite ».

Un effectif presque bouclé

De nombreuses re-signatures et arrivées ont déjà été effectuées au sein de l'effectif des Ducs. Pas de changements au niveau des gardiens puisque Peter Aubry et Lucas Normandon ont rempilé pour deux saisons.

Au niveau de la défense, stabilité et expérience sont les maîtres mots. Le président a fait resigner Per Braxenholm, Simon Lacroix, Charlie Doyle et Lauri Lahesalu pour une saison. Ce dernier était la priorité numéro 1 du club selon le président : « Lauri intéressait quelques clubs de ligue Magnus comme Amiens. Il a choisi de rester parmi nous car nous lui avons fourni des garanties quant à la qualité de travail. Le fait que Heikki ait resigné a aussi joué dans la balance ».

Le club voit aussi le retour au Haras d'un des chouchous du public, Michael Irani. Le Suédois, qui évoluait à Nybro, a été supervisé cet hiver par le staff technique. Le coach angevin se félicite de ce retour : « Irani va amener un plus à l'équipe. Il est un peu mieux que ce que je pensais. C'est un défenseur défensif mais il a une capacité à faire le jeu. Il est physiquement bien et encore assez jeune pour être motivé ». Autre arrivée déjà connue, celle de Daniel Carlsson (ex-Rouen) pour deux saisons.

DSCF2167Les discussions sont encore en cours avec Pavol Mihalik. Pour l'instant les négociations sont au point mort car le défenseur slovaque vient de se faire opérer de son épaule. Heikki Leime émet quelques réserves : « Pour l'instant on ne peut pas compter sur lui à 100%. c'est un joueur très intéressant à avoir mais il faut voir comment évolue sa blessure. C'est un joueur qui apporte beaucoup à l'équipe ».

Le staff des Ducs n'exclut pas trouver une autre pointure équivalente à Marko Kiprusoff. Mais comme le souligne le coach angevin « trouver quelqu'un d'aussi fort que Marko, ça tient du miracle (sourire) ». Le club est néanmoins en discussion avec des défenseurs plus capés mais ne s'affole pas car, comme le précise le président : « On a jusqu'au 15 novembre. Il faut attendre le bon moment. Ça va demander beaucoup de boulot de rééditer l'exploit, mais on y travaille ! »

Du côté de l'attaque, beaucoup de resignatures. La première ligne québecoise Jonathan Bellemare - Éric Fortier - Pierre-Luc Laprise seront bel et bien là pour une saison encore. Pour le président : « Il restait une année de contrat à Jonathan et Éric. La volonté était de resigner Pierre-Luc pour conserver une homogénéité ».

Il reste encore deux ans de contrat à Julien Albert qui, en outre, s'occupe de la communication du club. Mais, pour Mickaël Juret « Julien est très attaché au club. On va rediscuter pour un engagement sur une plus longue durée ». Tomas Baluch (contrat de 3 ans) et Thiery Poudrier (contrat de 2 ans) feront partie de la deuxième ligne. Juho Jokinen rempile lui aussi pour une saison. Les jeunes Nicolas Primout (contrat de 1 an), Nicolas Hébert (contrat de 1 an) et Matthieu Frécon (contrat de 2 ans) feront aussi partie de l'aventure.

Au niveau des arrivées, Brice Chauvel (ex-Briançon, contrat de 1 an) et Brian Henderson (ex-Amiens, contrat de 2 ans) arrivent sur les bords de Loire. « Brian, ça fait longtemps qu'on le suit. Il y avait une volonté de Brian et Heikki pour travailler ensemble. Je suis content de l'arrivée d'un international français. Ça va aider Julien [Albert] à se rapprocher de l'équipe de France », dixit le Président.

Arrivée annoncée d'un nouvel attaquant franco-canadien : Marc Bélanger (26 ans, 1,88m pour 91kg), venant tout droit de CHL (Arizona Sundogs). Un joueur que le staff n'a pas vu jouer mais « on s'est donné les garanties pour être certain de notre choix. On a beaucoup de connexions avec ce club », dixit Michael Juret. Un joueur qui peut évoluer au centre ou à l'aile.

Les objectifs

Pour le Président des Ducs, son équipe a « manqué de profondeur de banc en finale de ligue Magnus. Le talent on l'a, mais il nous manque de la profondeur pour mener le plan au bout. Quand on est si proche de la coupe, on ne peut pas avoir d'autres objectifs que de gagner une des trois coupes hexagonales. On a fait cette équipe pour aller chercher un trophée ». Pour son entraîneur, « Quand tu regardes l'équipe sur la feuille, elle est capable de gagner des choses. Le terrain va montrer la vérité. Le mois de septembre va déjà donner une indication. »