Montréal Canadiens - Philadelphia Flyers (NHL, finale de conférence, match 3)

Comme dans le temps. L’affrontement old-school entre Philadelphie et Montréal réactive la vieille règle du hockey nord-américain : « le premier qui marque gagne ». Ce n’est pas nouveau pour les Canadiens de Montréal dans ces playoffs : quand ils ont marqué les premiers, ils ont gagné 8 fois et perdu 2 fois mais quand ils ont encaissé le premier but, ils n’ont gagné que 1 fois et perdu 6 fois. Le premier but inscrit s’annonçait donc crucial et, pour la première fois dans cette série, c’est Montréal qui l’a marqué.

Comme dans les deux confrontations précédentes, les Canadiens ont nettement dominé la première période (17 tirs cadrés contre 9) mais, cette fois, la domination s’est avérée payante : l’inévitable Michael Cammalleri profite d’un rebond du palet derrière la bande qui surprend les Flyers pour marquer dans le but vide (1-0, 7’05). Ce but marque la fin de l’invincibilité de Leighton qui a duré deux matchs. Le gardien de Philadelphie a d’ailleurs connu une soirée difficile, avec 5 buts encaissés sur 38 tirs alors que son adversaire direct, Jaroslav Halak, a retrouvé ses statistiques des deux premières séries des Canadiens avec 24 arrêts sur 26 tirs. Montréal a donc enfin réussi à contrecarrer la domination de Leighton, notamment en étant plus présent et agressif face au but.

Puis les Canadiens marquent de nouveau : Pronger contrôle mal un palet qui se retrouve dans la crosse de Moore, qui se positionne à droite pour prendre un tir. Leighton repousse le tir sur le patin de Pyatt qui marque (2-0, 16’52). Chris Pronger figure parmi les mauvaises surprises de ce troisième match : le défenseur canadien a été hier en difficulté, récoltant 4 minutes de pénalités et un différentiel de -3.

Peter Laviolette, l’entraîneur des Flyers, tente de remotiver ses joueurs en deuxième période, notamment en changeant ses lignes de défense : Timonen passe avec Pronger tandis que Carle est aligné avec Coburn. Il en résulte une période plus équilibrée au niveau des tirs (11 pour Montréal contre 9 pour Philadelphie) mais c’est Montréal qui frappe encore : Moore profite d’un palet qui traîne face au but de Leighton et du trafic devant lui pour battre le gardien des Flyers (3-0, 31’33).

À 3 à 0 au début de la troisième période, l’affaire semble entendue. D’autant plus que Gionta inscrit le quatrième but de son équipe après deux minutes de jeu : Hamrlik, à la ligne rouge, dégage en profondeur un palet mais Matt Carle n’arrive pas à attraper le palet flottant du gant. Gionta surgit derrière lui, récupère la rondelle et va tromper Leighton en un contre un (4-0, 48’22). Philadelphie parviendra toutefois à réduire le score grâce à un but de l’un des Québécois de l’équipe, Simon Gagné, mais ce sera insuffisant.

En conférence de presse, Peter Laviolette et le capitaine des Flyers Mike Richards ont souligné la piètre performance de leur équipe, qui a payé hier ses travers déjà visibles lors des deux premiers matchs. Il est vrai que les Flyers sont la première équipe que les Canadiens dominent (au niveau des tirs cadrés notamment) dans ces playoffs. Une des clés de cette série sera donc de savoir si Philadelphie va être en mesure d’imposer son jeu et de dominer Montréal sur la glace.

20_05_1
Les Canadiens de Montréal célébrant leur victoire – Photo : Getty Images

Montréal Canadiens – Philadelphia Flyers : 5-1
Philadelphie mène la série 2 matchs à 1

Tirs cadrés : Montréal 38 (17, 11, 10), Philadelphia 26 (9, 9, 8)

Evolution du score :
1-0 à 7’05 : M. Cammalleri (assistances : P.K. Subban et R. Hamrlik)
2-0 à 16’52 : T. Pyatt (M. Lapierre et D. Moore)
3-0 à 31’33 : D. Moore (T. Pyatt et J. Gorges)
4-0 à 42’00 : B. Gionta (R. Hamrlik et P.K. Subban)
4-1 à 48’22 : S. Gagné (D. Carcillo et D. Pronger)
5-1 à 59’29 : M-A Bergeron (P.K. Subban et S. Gomez) en sup. numérique


Canadiens de Montréal

Gardien : Jaroslav Halak

Défenseurs : Josh Gorges – Hal Gill (A) ; Roman Hamrlik – P.K. Subban ; Marc-André Bergeron – Jaroslav Spacek ; Ryan O’Byrne

Attaquants : Michael Cammalleri - Tomas Plekanec - Andrei Kostitsyn ; Benoît Pouliot - Scott Gomez (A) - Brian Gionta (A) ; Tom Pyatt - Dominic Moore - Maxim Lapierre ; Travis Moen ; Glen Metropolit;

Remplaçant : Carey Price (G)
En réserve : Ben Maxwell, Mathieu Darche et Sergei Kostitsyn
Blessés : Andrei Markov (genou) et Paul Mara (épaule)

Philadelphia Flyers

Gardien : Michael Leighton

Défenseurs : Matt Carle – Chris Pronger ; Kimmo Timonen (A) – Braydon Coburn ; Ryan Parent – Lukas Krajicek

Attaquants : Simon Gagné (A) – Mike Richards (C) – Dan Carcillo ; Scott Hartnell – Daniel Brière – Ville Leino ; James Van Riemsdyk – Claude Giroux – Arron Asham ; Andreas Nödl - Blair Betts – Darroll Powe

Remplaçant : Johan Backlund (G)
Absents : Oskars Bartulis, Mika Pyörälä, Danny Syvret, David Laliberté, Jared Ross, John Kalinski et Riley Cote
Blessés : Jeff Carter (jambe cassée), Ian Laperrière et Ray Emery (genou)


3 étoiles du match : Roman Hamrlik (Montréal), Dominic Moore (Montréal) et Tom Pyatt (Montréal)