Chicago Blackhawks - Philadelphia Flyers (NHL, finale coupe Stanley, match 2)

Après un premier match porté sur l’offensive et un grand nombre de buts marqués, la deuxième rencontre de la série s’est révélée plus défensive. Les gardiens de but, Antti Niemi pour Chicago et Michael Leighton pour Philadelphie, ont justifié leur présence à ce niveau de la compétition grâce à de solides performances. Niemi termine avec 32 arrêts sur 33 tirs et Leighton signe 24 arrêts sur 26 tirs. Dans ce match serré, la moindre erreur de leur part s’est révélée fatale : finalement, c’est le Finlandais qui a pris le meilleur sur son adversaire, permettant à son équipe de prendre un avantage dans la série de deux matchs à zéro.

Les deux équipes ont été plus prudentes et appliquées au niveau défensif, évitant les nombreuses pertes de palet qui avaient caractérisé le premier match. La défensive de Philadelphie a empêché les attaquants adverses de se retrouver dans des positions favorables pour tirer, facilitant ainsi le travail de Leighton, comme lors de la série face à Montréal. La ligne Pronger – Carle a continué le travail de sape contre la première ligne de Chicago, qui n’a toujours pas marqué le moindre but dans cette série. Les défenseurs de Chicago ont quant à eux effectué un important travail pour dégager les rebonds laissés par Niemi.

Le match a aussi été plus physique et tendu, avec de nombreuses mises en échec (20 pour Chicago dans la première période) et quelques altercations entre joueurs. Peter Laviolette, l’entraîneur de Philadelphie, avait annoncé la couleur avec la composition de son équipe : trouvant que le jeune Van Riemsdyk n’avait pas été convaincant lors du premier match, il a titularisé Dan Carcillo, l’agitateur de la première ligne des Flyers. Carcillo s’est fait remarquer en provoquant Kopecky et en échangeant quelques amabilités depuis son banc à l’agitateur de l’autre équipe, Adam Burish. Laviolette a aussi titularisé Oskars Bartulis à la place de Ryan Parent, coupable selon lui d’une erreur importante sur un but de Chicago lors du premier match (il n’était d’ailleurs pas revenu sur la glace suite à ce but, son absence pour le deuxième match n’est donc pas étonnante).

Le retour de Carcillo dans l’effectif a contraint Laviolette à modifier ses lignes offensives : le trio principal Gagné – Richards – Carter, improductif avant-hier, a été remanié. Carcillo a pris la place de Gagné, qui s’est retrouvé en troisième ligne avec Claude Giroux et Arron Asham. Ce remaniement a pesé sur l’alchimie entre les joueurs d’attaque (cela s’est notamment perçu lors de la deuxième apparition de la ligne principale quand Carcillo, tentant de mettre en échec Kopecky, a fini par charger involontairement Jeff Carter) et il est possible que les lignes soient encore changées pour le troisième match. L’entraîneur des Flyers pourrait ainsi revenir à la première ligne utilisée quand Carter souffrait d’une fracture à la jambe : Gagné – Richards – Carcillo.

La première période a été très calme comparée à celle du premier match, les Flyers ne tirant que 3 fois sur Niemi. Les Blackhawks ont toutefois mis rapidement la pression sur Leighton avec 9 tirs cadrés. Toews se montre le premier dangereux en se faufilant dans la défense depuis la gauche du but, mais son tir du poignet ne surprend pas le gardien de Philadelphie (5’48). En fin de période, Kane tire du poignet à la bleue et Leighton s’interpose. Le gardien ne semble plus savoir où est le palet et Byfuglien tente de tirer les marrons du feu mais Matt Carle intervient face au géant des Blackhawks (17’06).

Philadelphie démarre la deuxième période dans une optique moins défensive et, sur une situation d’infériorité numérique, Betts et Powe mènent une contre-attaque mais la déviation du second sur le service du premier ne surprend pas Niemi (26’28). C’est ensuite Richards qui part dans le dos de Sopel et Hjalmarsson, sur un bon service de Gagné, mais son tir se heurte à la botte droite de Niemi dans leur face-à-face (27’33). Les Blackhawks réagissent par contre-attaque : Sharp remonte la glace avec le palet avec Madden à sa droite mais, arrivés en profondeur dans la zone offensive, il transmet le palet en retrait à Duncan Keith, mais sa reprise ne trompe pas Leighton (28’09).

Carcillo montre qu’il n’est pas qu’un agitateur quand il se décale sur la gauche de la zone de Chicago et oblige Niemi à un bel arrêt de la mitaine sur son tir du poignet (30’05). Dans la foulée, Richards s’extirpe de la tenaille Keith – Seabrook pour tirer depuis le côté droit du but de Niemi. Le gardien finlandais manque de stopper le palet de la mitaine mais il parvient à le dévier suffisamment pour que Seabrook puisse le dégager (31’01). Leighton, de son côté, doit s’interposer face à une reprise de volée de Marian Hossa (33’05) puis un tir lointain de Jordan Hendry (34’03). Puis Niemi attrape au vol une reprise de volée d’Asham sur un service de Giroux (34’26).

On semble alors se diriger vers la troisième sur un score vierge mais les Blackhawks finissent par trouver la faille : sur un tir de Sharp depuis le slot, Leighton repousse le palet mais ne parvient pas à l’arrêter complètement et Krajicek est devancé par Hossa, qui le reprend dans la lucarne du but des Flyers (1-0, 37’09), voir la photo ci-dessous. La pression sur Leighton ne s’arrête pas là : sur l’action qui suit, Eager, généralement en quatrième ligne, est aligné avec Toews et Byfuglien. Ce dernier transmet le palet à Eager à l’entrée de la zone des Flyers, qui profite de l’écran de Carle pour décocher un tir soudain. La frappe surprend Leighton et le trompe du côté de la mitaine (2-0, 37’37).

 alt
But de Marian Hossa - Photo : Getty Images
 
La mission est simple pour les Flyers en troisième période : il faut marquer le plus vite possible pour encore espérer l’emporter. Ils profitent ainsi d’une supériorité numérique en début de période suite à un faire trébucher de Patrick Sharp pour revenir au score : un tir de Gagné rebondit sur la glace et flotte devant un Niemi masqué par Carter (2-1, 45’20), voir la photo ci-dessous.
 
alt
Le tir de Simon Gagné (hors champ) passe entre le casque et la mitaine d'Antti Niemi - Photo : Getty Images
 
Philadelphie va donc occuper la zone de Chicago durant le reste du match pour forcer l’égalisation. Ils en sont proches quand, sur un tir de Kimonen de la bleue, Niemi laisse un rebond sur la droite de son but, à proximité de Gagné. Duncan Keith parvient à empêcher le joueur québécois de jouer correctement le palet, permettant à Niemi de le récupérer (52’20), voir photo ci-dessous. En fin de match, Richards mystifie Sopel sur le côté gauche de la zone de Chicago mais il vient une nouvelle fois s’heurter à Niemi (58’54).
 
alt
Intervention de Duncan Keith (à gauche) pour empêcher Simon Gagné (à droite) d'égaliser - Photo : Getty Images
 
La série se déplace maintenant à Philadelphie pour deux rencontres. La mission s’annonce compliquée pour les Flyers, maintenant menés deux rencontres à zéro face à une équipe des Blackhawks qui reste sur 7 victoires d’affilée à l’extérieur dans ces playoffs.
 

Chicago Blackhawks – Philadelphia Flyers : 2-1
Chicago mène la série 2 matchs à 0
 
Tirs cadrés : Chicago 26 (9, 13, 4), Philadelphie 33 (3, 15, 15)
 
Evolution du score :
1-0 à 37’09 : M. Hossa (T. Brouwer et P. Sharp)
2-0 à 37’37 : B. Eager (D. Byfuglien)
2-1 à 45’20 : S. Gagné (M. Richards et J. Carter) en sup. numérique

 
Chicago Blackhawks
 
Gardien : Antti Niemi
 
Défenseurs : Brent Seabrook - Duncan Keith (A) ; Niklas Hjalmarsson – Brian Campbell ; Brent Sopel - Jordan Hendry
 
Attaquants : Dustin Byfuglien - Jonathan Toews (C) - Patrick Kane ; Troy Brouwer - Patrick Sharp (A) - Marian Hossa ; Tomas Kopecky - Dave Bolland - Kris Versteeg ; Ben Eager - John Madden - Adam Burish
 
Remplaçant : Cristobal Huet (G)
En réserve : Colin Fraser, Nick Boynton et Bryan Bickell
Blessés : Kim Johnsson et Andrew Ladd
 
Philadelphia Flyers
 
Gardien : Michael Leighton
 
Défenseurs : Matt Carle – Chris Pronger (A) ; Kimmo Timonen – Braydon Coburn ; Oskars Bartulis – Lukas Krajicek
 
Attaquants : Dan Carcillo – Mike Richards (C) – Jeff Carter (A) ; Scott Hartnell – Daniel Brière – Ville Leino ; Simon Gagné – Claude Giroux – Arron Asham ; Ian Laperrière - Blair Betts – Darroll Powe
 
Remplaçant : Brian Boucher (G)
En réserve : Ryan Parent, Mika Pyorala, Danny Syvret, David Laliberté, Jared Ross, John Kalinski, James Van Riemsdyk, Andreas Nodl et Riley Cote
Blessé : Ray Emery (genou)
 

3 étoiles du match : Antti Niemi (Chicago), Marian Hossa (Chicago) et Ben Eager (Chicago)