Philadelphia Flyers - Chicago Blackhawks (NHL, finale coupe Stanley, match 3)

Ce troisième match de la série était crucial pour Philadelphie : en cas de revers, le déficit de trois défaites aurait été quasiment impossible à combler pour les Flyers. Devant leur public du Wachovia Center, les joueurs de ont dominé des Blackhawks opportunistes (qui ont profité de chaque erreur de Leighton, le gardien des Flyers) mais ils se sont longtemps heurtés à Niemi, dans les buts de Chicago. Finalement, le match s’est terminé en prolongation et ce sont les locaux qui l’ont logiquement emporté.

Peter Laviolette, l’entraîneur des Flyers, continue de remanier ses lignes : Gagné et Carcillo ont échangé leur place d’ailier gauche de première et troisième ligne. Les changements effectués depuis le premier match (Carcillo qui remplace Van Riemsdyk et Bartulis qui remplace Parent) ne semblent pourtant pas avoir les effets qu’il escomptait : même si Carcillo s’est montré plus discret (on ne l’a pas entendu échanger des amabilités depuis son banc avec le banc des Blackhawks, comme cela avait été le cas lors du précédent match) il a tout de même réussi à être sanctionné d’une pénalité évitable en première période qui est venue stopper une bonne phase de son équipe. Résultat, il n’a pas quitté le banc lors de la troisième période et de la prolongation. Quant à Bartulis, il n’a plus joué après la première période, pour un total de 2 minutes 30 de jeu.

La première période démarre sur un rythme très élevé, avec peu d’arrêts de jeu et des occasions franches pour les deux équipes. C’est d’abord Darroll Powe qui se distingue : sur une contre-attaque, il se retrouve au coude à coude avec Campbell puis, à proximité du but de Niemi, il se retourne en pivot pour tirer mais le gardien finlandais repousse la tentative de la botte (2’17). De l’autre côté, Seabrook tire à la bleue et Leighton laisse traîner le palet devant mais Eager ne parvient pas à le glisser derrière le gardien des Flyers (6’58).

Sur un dégagement des Flyers dans le fond de la zone des Blackhawks, Keith et Seabrook ne réussissent pas à renvoyer le palet grâce au pressing de Richards. Gagné récupère le palet à la bande sur le côté gauche et tire vers le but. Placé devant Niemi, Carter dévie le tir mais ne parvient pas à tromper le gardien (10’00). Dans la foulée, Leino récupère un palet à la bande droite sur un mauvais dégagement de Hjalmarsson, il se positionne face au but pour un tir du poignet, repoussé de la jambière par Niemi (11’08). Les Blackhawks réagissent par contre-attaque, Byfuglien tire de la bleue, Leighton laisse un rebond que Kane reprend sur le poteau (12’43), voir photo ci-dessous.

 
alt
Tir de Patrick Kane qui va terminer sur le poteau - Photo : Getty Images
 
Les arbitres sifflent alors une pénalité contre Hossa pour cinglage, fournissant aux Flyers la première supériorité numérique du match. Brière rentre dans la zone des Blackhawks tire sur Niemi qui laisse un rebond. Brouwer ne réussit pas à dégager le palet de la zone et Giroux sert Coburn pour un tir de loin. Niemi s’interpose de la mitaine, sans arrêter le palet toutefois, qui se retrouve à côté d’Hartnell. Celui-ci, en déséquilibre, passe le palet derrière lui pour Brière qui marque dans le but vide (1-0, 14’58).
 
En début de deuxième période, les Flyers ont encore une situation de supériorité numérique, Leino, dans le slot, trouve Richards esseulé du côté droit de la zone des Blackhawks. Le but est alors grand ouvert mais le capitaine de Philadelphie tire au-dessus du but (20’58). Ensuite, Patrick Kane reçoit un palet derrière le but de Leighton et adresse une transversale vers Keith. La reprise de volée du défenseur de Chicago trompe Leighton, bien que ce dernier ne semblait pas masqué (1-1, 22’49). Une nouvelle pénalité est sifflée contre Chicago, cette fois c’est Byfuglien qui a cassé la crosse de Chris Pronger lors de l’un de leurs face-à-face devant le but de Leighton : Byfuglien prend donc deux minutes pour cinglage.
 
Pronger reste sur la glace et mène l’offensive à la bleue : il décoche un tir lointain qui est légèrement dévié devant le but par Hartnell. Le palet glisse entre les jambières de Niemi, flirte avec la ligne et le poteau avant que Hjalmarsson ne le dégage (voir photo ci-dessous). Après révision vidéo, il s’avère que le palet a franchi entièrement la ligne (2-1, 29’55). Dans ce match, Chicago a été autant pénalisé que Philadelphia (3 pénalités de chaque côté) mais ce sont les locaux qui en ont profité avec deux buts contre aucun pour les visiteurs. Les Blackhawks poussent et finissent par égaliser de manière impromptue : sur une mise en jeu à la droite de la zone des Flyers, Madden prend le meilleur sur Richards et Sopel reprend le palet de volée. Le palet passe dans une forêt de joueurs et trompe Leighton (2-2, 37’52).
 
alt
Intervention de Hjalmarsson devant Brière - Photo : Getty Images
 
La troisième période démarre sur un rythme très élevé : sur une contre-attaque, Jonathan Toews, dans la zone neutre, sert parfaitement Patrick Kane qui part en un contre un face à Leighton. Le jeune attaquant de Chicago trompe le portier des Flyers du côté de la plaque (2-3, 42’50). Ce but de Kane vient clore une relativement longue série pour le jeune prodige des Blackhawks, qui n’avait plus marqué depuis six matchs d’affilée. Ce but donnait en outre aux Blackhawks leur premier avantage au score du match.
 
Les spectateurs n’auront toutefois pas le temps de gamberger : sur l’action suivante, Leino part de la zone neutre et transmet le palet à Giroux à l’entrée de la zone de Chicago. Le Québécois tire en direction de Niemi, le palet est dévié par le patin de Hendry puis atterrit sur la botte du gardien finlandais, surpris par la déviation. Leino, qui avait suivi l’action, voit le palet revenir vers et n’a plus qu’à marquer dans le but vide (3-3, 43’10). L’ailier finlandais a encore joué un excellent match hier, confirmant sa bonne forme du moment et son apport d’énergie avec un temps de jeu de 23 minutes.
 
Les Flyers se livrent ensuite à un bombardement en règle sur le but de Niemi (15 tirs cadrés pour Philadelphie contre 4 pour Chicago en troisième période) mais le portier finlandais se montre vigilant : Carter se présente d’abord face à lui après avoir subtilisé le palet à Keith à la ligne bleue, mais sans succès (45’42). Puis il repousse un tir lointain de Giroux, laisse un rebond repris par Leino, mais le tir de l’ailier des Flyers est détourné par Niemi (51’42). Puis Hjalmarsson casse sa crosse alors qu’il a le palet en position de dernier défenseur, Leino, qui était au pressing, récupère le palet. Campbell se replie pour arrêter l’ailier finlandais, mais celui-ci trouve Brière, qui se présente face à Niemi, mais en vain (55’52). En fin de match, les Blackhawks retrouvent un semblant de second souffle et parviennent à reprendre le jeu à leur compte alors que l’on se dirige vers les prolongations : grâce à un bon travail de Versteeg sur le côté gauche, Duncan Keith se retrouve en bonne position dans le slot mais son tir de volée termine droit dans le plastron de Leighton (59’33).
 
En prolongation, Carter fait un bon pressing sur Keith derrière le but de Chicago et Gagné peut reprendre le palet dans un angle fermé. Le palet passe à gauche de Niemi, collé à son poteau droit, heurte le poteau gauche et flirte avec la ligne sur toute sa longueur avant que le gardien finlandais ne parvienne à repousser le danger tant bien que mal (voir photo ci dessous). Cette fois, après révision vidéo, il apparaît clairement que le palet n’a pas franchi la ligne, ce qui déçoit les joueurs et le public de Philadelphia, qui pensaient qu’il y avait but (65’02).
 
alt
Antti Niemi voit revenir vers lui le palet après qu'il a frappé le poteau gauche - Photo : Getty Images
 
Toutefois, la capacité de résilience de cette équipe n’est plus à prouver et elle montre vite qu’elle n’est pas déstabilisée par ce but refusé : sur une entrée en zone de Brière sur le côté gauche, Bolland quitte le marquage de Giroux pour prêter main-forte à Seabrook afin d’arrêter l’ailier québécois. Mauvaise idée : Brière trouve Carle, à la bleue, qui passe instantanément le palet vers Giroux, seul devant Niemi. Le jeune centre québécois dévie le palet entre les jambières du gardien finlandais pour signer le but victorieux (65’59), voir photo ci-dessous.
 
alt
But de Claude Giroux - Photo : Getty Images

Philadelphia Flyers – Chicago Blackhawks : 4-3
Chicago mène la série 2 matchs à 1
 
Tirs cadrés : Philadelphia 32 (9, 7, 15, 1) Chicago 27 (9, 12, 4, 2)
 
Évolution du score :
1-0 à 14’58 : D. Brière (assistances : S. Hartnell et B. Coburn) en sup. numérique
1-1 à 22’49 : D. Keith (P. Kane et M. Hossa)
2-1 à 29’55 : S. Hartnell (C. Pronger et C. Giroux) en sup. numérique
2-2 à 37’52 : B. Sopel (J. Madden)
2-3 à 42’50 : P. Kane (J. Toews et B. Eager)
3-3 à 43’10 : V. Leino (C. Giroux et M. Carle)
4-3 à 65’59 : C. Giroux (M. Carle et D. Brière)
 

Philadelphia Flyers
 
Gardien : Michael Leighton
 
Défenseurs : Matt Carle – Chris Pronger ; Kimmo Timonen (A) – Braydon Coburn ; Oskars Bartulis – Lukas Krajicek
 
Attaquants : Simon Gagné (A) – Mike Richards (C) – Jeff Carter ; Scott Hartnell – Daniel Brière – Ville Leino ; Dan Carcillo – Claude Giroux – Arron Asham ; Ian Laperrière - Blair Betts – Darroll Powe
 
Remplaçant : Brian Boucher (G)
En réserve : Ryan Parent, Mika Pyörälä, Danny Syvret, David Laliberté, Jared Ross, John Kalinski, James Van Riemsdyk, Andreas Nödl et Riley Cote.
Blessé : Ray Emery (genou)
 
Chicago Blackhawks
 
Gardien : Antti Niemi
 
Défenseurs : Brent Seabrook - Duncan Keith (A) ; Niklas Hjalmarsson – Brian Campbell ; Brent Sopel - Jordan Hendry
 
Attaquants : Dustin Byfuglien - Jonathan Toews (C) - Patrick Kane ; Troy Brouwer - Patrick Sharp (A) - Marian Hossa ; Tomas Kopecky - Dave Bolland - Kris Versteeg ; Ben Eager - John Madden - Adam Burish
 
Remplaçant : Cristobal Huet (G)
En réserve : Colin Fraser, Nick Boynton et Bryan Bickell
Blessés : Kim Johnsson et Andrew Ladd
 

3 étoiles du match : Claude Giroux (Philadelphie), Ville Leino (Philadelphie) et Chris Pronger (Philadelphie)