Chicago Blackhawks - Philadelphia Flyers (NHL, finale coupe Stanley, match 5)

Le cinquième match de la série finale de la Coupe Stanley s’annonçait crucial. Jusqu’alors, les deux formations affichaient une stricte égalité : deux victoires et 14 buts marqués pour chacune. La cinquième confrontation allait donc départager les deux prétendants au titre et offrir un avantage considérable à l’équipe qui l’emporterait, car elle ne serait plus qu’à une victoire de la coupe. Les Blackhawks, devant leur public, ont réagi après la défaite au quatrième match en livrant un match complet avec une victoire assez nette sur les Flyers.

Après la défaite du quatrième match, il apparaissait évident que Joel Quenneville, l’entraîneur des Blackhawks, allait devoir modifier ses lignes, comme souvent lors de cette saison. En effet, la première ligne Byfuglien – Toews – Kane avait réalisé un début de série plutôt mauvais, or Chicago ne peut pas se passer de la production offensive de ses deux jeunes prodiges Jonathan Toews et Patrick Kane. De nombreuses hypothèses ont été évoquées : une première ligne Sharp – Toews – Hossa, Kane relégué en troisième ligne, etc. Finalement Quenneville a surpris tout le monde en constituant une première ligne Kopecky – Toews – Hossa, alignant les deux Slovaques autour du jeune capitaine. C’est un choix surprenant dans la mesure où Tomas Kopecky a démarré la série comme remplaçant de Ladd, alors blessé, sur la troisième ligne. Kane rejoint la deuxième ligne d’attaque, avec Sharp et Ladd. Quant à Byfuglien, il se retrouve sur la troisième ligne avec Bolland et Versteeg.

Le match, très animé offensivement, fut compliqué pour les gardiens : pour les Flyers, Leighton est sorti après avoir encaissé 3 buts en 13 tirs. Boucher n’a guère réussi à faire mieux puisqu’il prend lui aussi 3 buts mais sur 14 tirs. Quant à Niemi, pour Chicago, la soirée fut aussi agitée avec 4 buts encaissés en 27 tirs.
 
Chicago démarre fort le match grâce à sa nouvelle première ligne : Toews semble bien plus tranchant et énergique que précédemment. Même si cette ligne ne sera pas productive en matière de but, elle permet aux Blackhawks d’imposer leur jeu lors de la première période. Leighton est rapidement mis à contribution : Sharp tire à deux reprises sur le portier des Flyers puis, sur le rebond du second tir, Seabrook récupère le palet et adresse un tir du revers vers le but, mais Ladd, posté devant le gardien, ne parvient pas à le dévier (6’56). Sharp entre ensuite dans la zone des Flyers, le transmet à Keith sur sa gauche, qui tire le palet vers le but. Il termine dans la crosse de Sharp, seul face au but, mais sa reprise de volée ne trompe pas Leighton (7’26).
 
La pression s’accentue quand Hartnell prend deux minutes pour crosse haute : Brouwer se bat derrière le but de Leighton pour récupérer le palet, il le transmet à Versteeg, placé lui juste derrière la cage. L’attaquant de Chicago passe à Seabrook, face au but, qui temporise puis tire : le palet heurte le patin de Pronger et passe entre la botte droite de Leighton et le poteau (1-0, 12’17). Sur une contre-attaque, Toews entre en zone adverse sur le côté droit, il se dirige vers le but, adresse un revers sur Leighton. Le gardien laisse un rebond mais Toews est trop court pour le reprendre (12’47).
 
Alors qu’une nouvelle pénalité va être sifflée contre les Flyers, les Blackhawks font rentrer un sixième patineur : le tir de Sopel à la bleue est dévié par la crosse de Leighton mais le rebond ramène le palet vers le but. Bolland, placé juste à côté du but, reprend le palet de volée vers les patins du gardien, qui dévie le palet dans son but (2-0, 15’26), voir photo ci-dessous. Les Flyers peinent à se montrer vraiment dangereux face à Niemi lors de cette période même s’ils parviennent à se créer une occasion franche : sur une contre-attaque, une passe de Carter est déviée par Hjalmarsson et manque de peu de surprendre Niemi, qui détourne le palet du bout de la botte (16’31).
 
alt
Dave Bolland (en bas) marque grâce au rebond sur le patin de Michael Leighton - Photo : Getty Images
 
Mais la première période n’est pas encore finie : sur une contre-attaque, Versteeg se retrouve en situation de deux contre deux avec Bolland. Il choisit de se déporter vers le côté droit de la zone puis décoche un tir du poignet lointain qui trompe Leighton (3-0, 18’15). Avec un score de 3 à 0 pour leur équipe, les fans de Chicago ne pouvaient espérer un meilleur début de match. Quant à Michael Leighton, il ne reprendra pas sa place en deuxième période et c’est Brian Boucher qui gardera le but de Phialdelphie pour la suite du match.
 
Les Flyers avaient déjà remonté un déficit rapide de 3 buts à 0 lors du septième match face aux Bruins de Boston, pouvaient-ils le refaire ? En tout cas, le début de période leur est favorable : Brière chipe le palet à la ligne bleue sur une mauvaise sortie de zone de Chicago. Il envoie le palet à Leino, seul à la gauche du but de Niemi. L’ailier finlandais tente de rentrer le palet en force près du poteau mais il finit par se faufiler dans l’enclave et Hartnell, qui avait suivi l’action, n’a plus qu’à marquer dans le but ouvert (3-1, 20’32).
 
La bonne période des Flyers se confirme quand Boucher arrête le tir de Hossa en face-à-face (22’07) et, sur l’action suivante, Betts n’est pas loin de reprendre un rebond laissé par Niemi sur un tir lointain de Powe mais le portier finlandais intervient tant bien que mal de la crosse pour écarter le danger (22’27). Mais ce sont les Blackhawks qui vont encore frapper : sur une contre-attaque, Ladd se présente face à Pronger, dernier rempart devant Boucher. Le tir de Ladd est contré par le patin du défenseur mais il parvient à le récupérer et le transmettre à Kane, à la droite du but des Flyers. L’ailier américain marque dans le but grand ouvert, Boucher s’étant avancé sur le côté gauche de son but pour contrer Ladd (4-1, 23’13), voir photo ci-dessous.
 
alt
But de Patrick Kane - Photo : Getty Images
 
Les Flyers recollent vite : sur une action de la ligne Hartnell – Brière – Leino, Kimmo Timonen récupère un rebond près du slot et trompe Niemi d’un tir du poignet, aidé par une légère interférence d’Hartnell dans l’enclave de Chicago (4-2, 24’38). Philadelphie est même proche de revenir à un but des Blackhawks : en supériorité numérique, Gagné transmet le palet vers Richards, seul devant Niemi, après l’avoir récupéré derrière le but. Mais la déviation du capitaine des Flyers ne trompe pas le gardien finlandais, malgré un but grand ouvert devant lui (30’17).
 
Toews a l’occasion d’ouvrir son compteur dans ce match quand il part en contre-attaque avec Hossa face à Coburn. Toews choisit finalement de tirer du poignet face à Boucher mais celui-ci s’interpose (32’30). C’est ensuite Kane qui tente sa chance : il traverse latéralement la zone des Flyers, suivi par Pronger et finit par décocher un tir en pivot que Boucher repousse de la botte (35’01). Sur une supériorité numérique en leur faveur, Chicago s’installe dans la zone adverse : Keith à la bleue trouve Toews sur la gauche, qui passe à Byfuglien, seul près de l’encave de Boucher. À bout portant, le géant des Blackhawks ne manque pas sa chance et glisse le palet entre les jambières du gardien (5-2, 35’45), voir photo ci-dessous.
 
alt
But de Dustin Byfuglien face à Brian Boucher - Photo : Getty Images
 
Avec toujours un déficit de trois buts à l’entame de la troisième période, la tâche s’annonce très compliquée pour les Flyers. Van Riemsdyk réduit pourtant le score en reprenant un rebond laissé par Niemi sur un tir lointain de Krajicek (5-3, 46’36), voir photo ci-dessous. Puis c’est Richards qui récupère un rebond sur un tir de Timonen, mais Niemi parvient à boucher l’angle de tir et intervient de la mitaine (55’10), deuxième photo ci-dessous. Les Blackhawks reprennent leurs trois buts d’avance sur une contre-attaque menée par Kane et conclue par Sharp (6-3, 56’08).
 
alt
But de James Van Riemdyk - Photo : Getty Images
 
alt
Intervention d'Antti Niemi de la mitaine face à Mike Richards - Photo : Getty Images
 
En toute fin de match, les Flyers réussiront à réduire une nouvelle fois le score grâce à une situation de deux contre deux remportée par Leino et Gagné mais cela reste anecdotique, comme le but dans la cage vide de Byfuglien. Les changements de ligne de Quenneville se sont avérés payants : l’ancienne première ligne Byfuglien – Toews – Kane n’a jamais été dans cette série aussi efficace que depuis qu’ils sont séparés (2 buts et 2 assistances pour Byfuglien, 1 but et 1 assistance pour Kane et un match probant pour Toews).
 
Pour les Flyers, il faut noter la contre-performance de Chris Pronger : le défenseur numéro 1 de Philadelphia a connu une soirée noire avec un différentiel de -5. Il se trouvait sur la glace lors de six des sept buts de Chicago (quant au but où il n’était pas sur la glace, il se trouvait sur le banc des pénalités).
 
Le prochain match de la série aura lieu à Philadelphie ce mercredi. Si les Blackhawks l’emportent, ils soulèveront la coupe Stanley, mais si ce sont les Flyers qui l’emportent, le septième et ultime match de la série se jouera à Chicago.
 

Chicago Blackhawks – Philadelphia Flyers : 7-4
Chicago mène la série 3 matchs à 2
 
Tirs cadrés : Chicago 28 (13, 8, 7), Philadelphie 27 (7, 10, 10)
 
Evolution du score :
1-0 à 12’17 : B. Seabrook (assistances : K. Versteeg et T. Brouwer) en sup. numérique
2-0 à 15’26 : D. Bolland (B. Sopel et D. Byfuglien)
3-0 à 18’15 : K. Versteeg (B. Seabrook et D. Byfuglien)
3-1 à 20’32 : S. Hartnell (V. Leino et D. Brière)
4-1 à 23’13 : P. Kane (A. Ladd et P. Sharp)
4-2 à 24’38 : K. Timonen (D. Brière et V. Leino)
5-2 à 35’45 : D. Byfuglien (J. Toews et D. Keith) en sup. numérique
5-3 à 46’36 : J. Van Riemsdyk (L. Krajicek et K. Timonen)
6-3 à 56’08 : P. Sharp (P. Kane)
6-4 à 57’24 : S. Gagné (V. Leino)
7-4 à 57’55 : D. Byfuglien (K. Versteeg et D. Bolland)
 

Chicago Blackhawks
 
Gardien : Antti Niemi
 
Défenseurs : Brent Seabrook - Duncan Keith (A) ; Niklas Hjalmarsson – Brian Campbell ; Brent Sopel - Nick Boynton
 
Attaquants : Tomas Kopecky - Jonathan Toews (C) - Marian Hossa ; Andrew Ladd - Patrick Sharp (A) - Patrick Kane ; Dustin Byfuglien - Dave Bolland - Kris Versteeg ; Ben Eager - John Madden - Troy Brouwer
 
Remplaçant : Cristobal Huet (G)
En réserve : Colin Fraser, Jordan Hendry, Adam Burish et Bryan Bickell
Blessé : Kim Johnsson
 
Philadelphia Flyers
 
Gardien : Michael Leighton remplacé par Brian Boucher (20’00)
 
Défenseurs : Matt Carle – Chris Pronger ; Kimmo Timonen (A) – Braydon Coburn ; Oskars Bartulis – Lukas Krajicek
 
Attaquants : Simon Gagné (A) – Mike Richards (C) – Jeff Carter ; Scott Hartnell – Daniel Brière – Ville Leino ; James Van Riemsdyk – Claude Giroux – Arron Asham ; Ian Laperrière - Blair Betts – Darroll Powe
 
En réserve : Ryan Parent, Mika Pyörälä, Danny Syvret, David Laliberté, Jared Ross, John Kalinski, Dan Carcillo, Andreas Nodl et Riley Cote
Blessé : Ray Emery (genou)
 

3 étoiles du match : Dustin Byfuglien (Chicago), Kris Versteeg (Chicago) et Patrick Kane (Chicago)