Récapitulatif de la draft 2010

Comme chaque année, tous les clubs de NHL ont choisi les jeunes joueurs qui vont rejoindre leur effectif après leur saison chez les juniors. Le moment est particulièrement important pour les équipes qui n’ont pas brillé lors de la saison car ils vont pouvoir sélectionner les meilleurs espoirs de la draft. Chaque équipe choisit donc un joueur, l'une après l'autre pendant sept tours. Toutefois, comme c’est le premier tour qui suscite le plus de spéculation, c’est sur celui-ci que nous allons nous concentrer et plus précisément sur les premiers choix. La draft est aussi le moment pour les équipes d’effectuer des échanges pour récupérer des choix de draft contre des joueurs ou d’autres choix de draft. Néanmoins, il n’y pas eu beaucoup d’échanges de joueurs cette année, nous reviendrons donc sur ces transferts lors de l’ouverture du marché des agents libres au début juillet.

 

Il est évidemment impossible de savoir aujourd'hui quelles sont les équipes qui font les bons choix : si certains joueurs intègreront la ligue dès l’an prochain, d’autres n’y parviendront que plus tard ou ne perceront jamais en NHL. Ainsi, il arrive que certains joueurs draftés tardivement puissent avoir des carrières qui les mènent au Hall of Fame (comme Luc Robitaille, drafté au neuvième tour en 171ème position en 1984) alors que d’autres joueurs ne parviennent pas à se montrer à la hauteur des espoirs que l’équipe qui les a drafté avait placé en eux. Si chaque équipe effectue son propre travail de repérage, la ligue effectue un classement des joueurs qu’elle juge les plus prometteurs, par catégories : le classement du « central scouting ». Voici une présentation des quinze premiers choix de cette draft 2010.

 


1. Taylor Hall (Edmonton Oilers)
Poste : ailier gauche
Club junior 2009/2010 : Windsor, Ontario Hockey Ligue (OHL)
Classement du central scouting : 2ème des patineurs nord-américains

Durant la saison, la concurrence a été rude pour l’honneur d’être le premier drafté entre Taylor Hall et Tyler Seguin. Hall avait la préférence du central scouting qui l’avait placé en première position de son classement à la mi-saison mais il a été coiffé au poteau par Seguin pour le classement final. Le débat a été vif parmi les fans des Oilers pour savoir lequel des deux l’équipe devrait drafter. Certains arguaient qu’Hall était le plus talentueux des deux alors que d’autres soulignaient que Seguin permettrait à l’équipe de combler le manque de joueurs de qualité au poste de centre dans l’effectif. Finalement, les Oilers ont été fidèle à l’adage qui veut qu’à la draft on choisit le meilleur joueur disponible et pas forcément celui qui correspond à un manque au niveau de l’effectif actuel et ils ont drafté Hall.

Hall a remporté le titre de l’OHL avec son équipe des Spitfires de Windsor avec 35 points (17 buts et 18 assistances) en 19 matchs et il a terminé meilleur marqueur de la saison, à égalité avec Tyler Seguin (même s’il a joué moins de matchs que lui) avec 106 points en 57 matchs (40 buts et 66 assistances). Les deux joueurs phares de cette draft se sont d’ailleurs rencontrés lors des playoffs de l’OHL et c’est Hall qui a eu le dessus. Il s’était aussi illustré lors des playoffs de OHL de l’an passé où, à 17 ans, il avait mené Windsor à la victoire et remporté le titre de MVP des playoffs avec 36 points en 20 matchs. Il a aussi joué pour le Canada lors du championnat du monde junior où il a remporté une médaille d’argent. Lors de ce tournoi, il a été choisi dans l’équipe all-star après avoir inscrit 12 points dans la compétition. De l’avis des spécialistes, c’est sans doute le joueur le plus talentueux et le plus complet de la draft, autant en termes de puissance, de rapidité ou de sens du but.


2. Tyler Seguin (Boston Bruins, choix appartenant auparavant aux Toronto Maple Leafs)
Poste : centre
Club junior 2009/10 : Plymouth, Ontario Hockey Ligue (OHL)
Classement du central scouting : 1er des patineurs nord-américains

S’il a lui aussi inscrit 106 points en saison régulière (48 buts et 58 assistances), comme Taylor Hall, il a pour sa part reçu le titre de joueur le plus remarquable de l’OHL. Il n’a joué que 9 matchs de playoffs mais il a inscrit 10 points avant d’être éliminé par les Spitfires de Taylor Hall. Les Bruins auraient sans doute préféré obtenir un ailier dans cette draft, car ils ont déjà beaucoup de centres de qualité, autant dans l’équipe première que dans l’équipe de Providence en AHL mais ils repêchent un jeune joueur de talent. Si Hall semble avoir un profil de buteur pur, Seguin est plutôt un meneur de jeu, même s’il a marqué plus de buts que Hall en saison régulière.


3. Erik Gudbranson (Florida Panthers)
Poste : défenseur
Club junior : Kingston, Ontario Hockey Ligue (OHL)
Classement du central scouting : 4ème des patineurs nord-américains

Même s’il a peu joué cette saison du fait de blessures, Gudbranson a montré qu’il était un défenseur physique et sans doute l’un des meilleurs défenseurs disponibles dans cette draft. Outre son jeu physique, il est aussi porté à jouer vers l’avant pour participer à l’attaque et il patine plutôt bien pour un grand joueur, ce qui en fait un candidat intéressant pour jouer en NHL. Cela n’a pas échappé à Dave Tallon, le nouveau manager général des Panthers. En effet, il a auparavant dirigé les Blackhawks de Chicago et il avait notamment drafté Duncan Keith et Brent Seabrook, aujourd’hui une des meilleures paires de la ligue, auréolée d’une coupe Stanley cette année.


4. Ryan Johansen (Columbus Blue Jackets)
Poste : centre
Club Junior : Portland, Western Hockey Ligue (WHL)
Classement du central scouting : 10ème des patineurs nord-américains

La sélection de Johansen est la première surprise de cette draft. Étant donné que la défense est un des points faibles des Blue Jackets et que cette draft compte un certain nombre de défenseurs d’avenir, la plupart des observateurs pensaient que Columbus allait drafter Cam Fowler ou Brandon Gormley. De plus, les Blue Jackets ont déjà repêché beaucoup de centres ces dernières années comme Voracek, Brassard ou Brulé.

Columbus récupère néanmoins un centre de grande taille, avec de bonnes mains et une bonne capacité de meneur de jeu. Il peut être utilisé en supériorité comme en infériorité numérique car il joue aussi un rôle dans la défense de son équipe. Sa côte auprès des observateurs s’est nettement améliorée après une bonne performance lors des playoffs avec Portland, où il a inscrit 18 points en 13 matchs, menant ainsi le classement des points chez les rookies de WHL en playoffs.


5. Nino Niederreiter (New York Islanders)
Poste : ailier droit
Club junior : Portland, Western Hockey Ligue (WHL)
Classement du central scouting : 12ème des patineurs nord-américains

Peu d’observateurs avaient prévu que le jeune suisse serait sélectionné si haut. Pourtant, l’ailier droit, qui est l’un des joueurs les plus jeunes de cette draft (il est né en septembre 1992), a réalisé une belle saison grâce à sa puissance et son habileté technique. Avec Portland, où il évoluait sur la ligne de Johansen, il termine avec 60 points en 65 matchs en saison régulière et surtout 16 points (8 buts et 8 assistances) en 13 matchs durant les playoffs.

Mais c’est surtout sa performance avec l’équipe de Suisse durant le championnat du monde junior qui a impressionné : bien qu’étant plus jeune que la plupart de ses coéquipiers, il a mené son équipe comme meilleur marqueur avec 10 points (6 buts et 4 assistances) et a été élu dans l’équipe all-star du tournoi. Il a notamment inscrit un doublé (dont le but vainqueur) dans la victoire 3-2 de la Suisse contre la Russie, qui a permis à son pays d’atteindre les demi-finales.


6. Brett Connolly (Tampa Bay Lightning)
Poste : ailier droit
Club junior : Prince George, Western Hockey Ligue (WHL)
Classement du central scouting : 3ème des patineurs nord-américains

La saison a été difficile pour Connolly, qui a vu sa saison extrêmement raccourcie par une blessure : il n’a joué que 16 matchs où il a inscrit 19 points. La question est évidemment de savoir si ce joueur va retrouver le niveau de jeu qu’il avait avant sa blessure. C’est d’autant plus important que le jeune ailier est très talentueux : l’an passé, il a été le premier rookie de 16 ans de WHL à inscrire 30 buts en saison régulière depuis un certain Patrick Marleau en 1996.


7. Jeff Skinner (Carolina Hurricanes)
Poste : centre
Club junior : Kitchener, Ontario Hockey Ligue (OHL)
Classement du central scouting : 34ème des patineurs nord-américains

Le profil de Skinner est simple : c’est le meilleur sniper de la draft 2010. Il a terminé sa saison en OHL avec 50 buts marqués en 64 matchs, devançant ainsi Hall et Seguin bien qu’il soit plus petit qu’eux (ce qui explique qu’il soit loin au niveau du classement du central scouting). Il s’est également montré à son avantage lors des playoffs en marquant 20 buts.


8. Alexander Burmistrov (Atlanta Thrashers)
Poste : centre
Club junior : Barrie, Ontario Hockey Ligue (OHL)
Classement du central scouting : 11ème du classement des patineurs nord-américains

Burmistrov n’a disputé qu’une saison en Amérique du Nord mais elle a été plutôt réussie. Il a atteint la finale des playoffs d’OHL avec Barrie en étant le troisième marqueur de son équipe durant les playoffs, avec 16 points en 17 matchs. En saison régulière, il a inscrit 65 points en 62 matchs (22 buts et 43 assistances). Il jouait auparavant pour Ak Bars Kazan en KHL.

Il a également représenté la Russie lors des championnats junior : il a inscrit 4 points en matchs lors des championnats du monde junior de 2010 mais il a surtout remporté la médaille d’argent des mondiaux des moins de 18 ans en 2009 avec 11 points en 7 matchs. Comme beaucoup de joueurs de formation russe, il se caractérise par sa vitesse de patinage et son agilité avec le palet.


9. Mikael Granlund (Minnesota Wild)
Poste : centre/ailier
Club 2009/10 : HIFK, Finlande
Classement du central scouting : 1er du classement des patineurs européens

Granlund est le premier joueur choisi de cette draft qui n’a évolué qu’en Europe : il a porté l’an passé le maillot de l’HIFK dans le championnat finlandais (et il devrait logiquement encore y jouer l’an prochain). Au niveau du style, ce joueur plutôt petit est très proche de Saku Koivu : il mène le jeu pour dispenser des passes décisives et est très habile de ses mains. De plus, il n’hésite pas à jouer physiquement et à finir ses mises en échec. Il ne devrait pas être trop dépaysé à Minnesota puisqu’il y retrouvera son compatriote Mikko Koivu, le capitaine de l’équipe et frère cadet de Saku.

Après avoir évolué avec les juniors de l’HIFK (comme d’autres joueurs actuels de la NHL : Olli Jokinen, Kimmo Timonen ou Tuomu et Jarkko Ruuttu), il a joué l’an passé dans la première division finlandaise où il a été élu meilleur rookie : il est passé proche du point par match avec 40 points en 43 matchs (13 buts et 27 assistances). Il a participé en 2010 au championnat du monde junior et à celui des moins de 18 ans. Il a remporté la médaille de bronze lors du mondial des moins de 18 ans en terminant premier du tournoi au classement des assistances avec 9 en 6 matchs. Il a notamment signé un match à 4 points (un but et 3 assistances) lors du match pour la troisième place remporté contre la Russie 5-1. Granlund a également mené le classement des points de son équipe pour le championnat du monde junior avec 7 points (dont 6 assistances).


10. Dylan McIlrath (New York Rangers)
Poste : défenseur
Club junior : Moose Jaw, Western Hockey Ligue (WHL)
Classement du central scouting : 17ème des patineurs nord-américains

Encore une surprise dans cette draft : alors qu’il restait toujours des défenseurs disponibles mieux côtés que lui, les Rangers ont choisi McIlrath, défenseur résolument physique. Ainsi, le jeune défenseur rugueux a accumulé 271 minutes lors de ses deux saisons avec Moose Jaw avec 19 combats à son actif lors des 65 matchs qu’il a disputés cette année.

Le bilan offensif est moins impressionnant, avec 24 points en 65 matchs, même s’il est en amélioration (il a marqué 16 de ses 24 points lors de la deuxième partie de la saison). Les Rangers ont donc fait le choix d’apporter de la rudesse dans leurs futures lignes de défense. Il n’est pas sûr que choix va vraiment satisfaire les fans, même si, à terme, il pourrait former une ligne complémentaire avec Michael Del Zotto, jeune défenseur drafté par New York en 2008 et plus porté vers l’offensive.


11. Jack Campbell (Dallas Stars)
Poste : gardien
Club junior : équipe nationale des moins de 18 ans des USA
Classement du central scouting : 2ème des gardiens nord-américains

Le choix de Campbell a surpris les observateurs, d’une part parce que ce dernier n’était pas considéré comme le meilleur gardien de la draft (le numéro un était Calvin Pickard, qui ne sera repêché qu’en 49ème position par Colorado) et d’autre part parce que Dallas ne figurait pas vraiment parmi les équipes nécessitant un jeune gardien. En effet, même si il était acquis que le titulaire de l’an passé, Marty Turco, deviendrait agent libre cet été, les Stars avaient assuré leurs arrières en transférant Kari Lehtonen, 26 ans, depuis Atlanta cette saison. Toutefois, comme le gardien finlandais a une propension importante à se blesser (il n’a joué que 12 matchs cette saison), il parait sage de se doter d'une autre solution pour le long terme.

Campbell s’est illustré avec l’équipe nationale lors des championnats du monde des moins de 18 ans de cette année, en étant titulaire dans les buts américains et en remportant la médaille d’or. Il avait alors été récompensé du titre de meilleur gardien du tournoi, avec 3 blanchissages, une moyenne de 0,83 buts encaissés et un pourcentage d’arrêts de 96,5%. Il avait également remporté la médaille d’or en 2009. Campbell a aussi participé au championnat du monde junior en rentrant notamment en finale alors que son équipe était menée 3 à 0 : il avait alors effectué 32 arrêts sur 34 tirs pour assurer la victoire des USA en prolongations. Il jouera l’année prochaine pour les Spitfires de Windsor en OHL.


12. Cam Fowler (Anaheim Ducks)
Poste : défenseur
Club junior : Windsor, Ontario Hockey Ligue (OHL)
Classement du central scouting : 5ème des patineurs nord-américains

Alors que la plupart des prévisions de draft l’envoyait aux Blue Jackets de Columbus ou aux Islanders de New York, Fowler a du prendre son mal en patience et attendre plus longtemps que prévu avant d’être repêché. Anaheim n’avait d’ailleurs sans doute pas pensé qu’ils pourraient mettre la main sur un joueur aussi talentueux et prometteur avec seulement un 12ème choix de draft. Il est d’ailleurs intéressant de constater que les Ducks récupèrent un joueur au style assez comparable à celui de Scott Niedermayer alors que celui-ci vient d’annoncer sa retraite : un défenseur porté sur l’attaque avec un bon patinage et l’orchestration du jeu en supériorité numérique.


13. Brandon Gormley (Phoenix Coyotes, choix appartenant auparavant aux Calgary Flames)
Poste : défenseur
Club junior : Moncton, ligue junior majeure du Québec (QMJHL)
Classement du central scouting : 6ème des patineurs nord-américains

Gormley a remporté le titre du championnat québécois avec son équipe des Wildcats de Moncton, en marquant notamment 17 points lors des 21 matchs de playoffs. Il a également été productif durant la saison régulière, avec 43 points en 58 matchs (9 buts et 34 assistances) et de bonnes statistiques en supériorité numérique (10 des 16 buts qu’il a inscrits lors de ses deux saisons avec Moncton l’ont été en supériorité numérique).


14. Jaden Schwartz (St. Louis Blues)
Poste : centre
Club junior : Tri-City, United States Hockey Ligue (USHL)
Classement du central scouting : 28ème des patineurs nord-américains

Nouvelle surprise : les Blues ont choisi le meilleur marqueur de la USHL, Schwartz, bien qu’il n’ait été classé que 28ème des patineurs nord-américains par le central scouting. Il a inscrit 33 buts et 50 assistances pour un total de 83 points en 60 matchs, devenant le premier joueur de son âge à inscrire autant de points depuis 1983. Le dernier à avoir inscrit autant de points dans cette ligue était Thomas Vanek, qui joue aujourd’hui à Buffalo. Il rejoindra l’année prochaine le Colorado College.


15. Derek Forbort (Los Angeles Kings, choix appartenant auparavant aux Boston Bruins)
Poste : défenseur
Club junior : équipe nationale des moins de 18 ans des USA
Classement du central scouting : 9ème des patineurs nord-américains

Forbort est un grand défenseur, très athlétique, et il patine plutôt bien pour sa taille. Il développe aussi son jeu offensif avec 14 points inscrits en 26 matchs. Il a remporté la médaille d’or avec son équipe lors des championnats du monde des moins de 18 ans en inscrivant 2 assistances en 7 matchs et avec un différentiel de +9. Il rejoindra l’an prochain l’université du Nord Dakota.


La liste complète des choix de la draft est disponible sur le site officiel de la NHL.