Une équipe de France en version jeune

La première équipe de France de la saison, qui partira en Pologne fin août et début septembre, est parue... et elle ressemble furieusement à l'équipe dite A' qui a récemment effectué une tournée en République Tchèque (une victoire et trois défaites contre des clubs tchèques et slovaques). Seuls deux joueurs, Damien Raux et Luc Tardif, lui ont été ajoutés pour lui donner de l'expérience.

RAUX_Damien-100509-050Déjà, l'an passé (4-3 et 1-2), le staff avait choisi de retenir une équipe rajeunie lors des 2 rencontres d'ouverture de saison en Pologne. C'est encore plus vrai cette fois : il n'y a même une poignée de vétérans comme Gras et Ferhi à l'époque, car l'équipe a été exclusivement constituée à partir de joueurs de moins de 26 ans. Elle donne donc un panorama de la relève française.

Une continuité s'est établie de ce fait dans la progression voulue par le staff tricolore. Prenons l'illustration de Benjamin Dieude-Fauvel (interview), de retour en bleu après plus de trois ans d'absence. Interrogé par nos soins sur un possible test de Dieude-Fauvel en septembre avant qu'il reparte outre-Atlantique dans son club de Laredo, Dave Henderson nous expliquait au printemps le parcours qu'il devrait effectuer et qui serait même pour tous : stage à Font-Romeu en juin, tournée estivale des A', puis sélection en A pour les meilleurs.

C'est ainsi que quatre joueurs vont connaître leur première cape. Le plus inattendu est sans doute Alexandre Mulle, le seul de la liste à ne pas avoir eu de place de titulaire en Magnus jusqu'ici. Le plus jeune est Nicolas Arrosamena : le Saint-Pierrais de Grenoble a gagné sa place après une bonne tournée A' où il avait marqué deux des six buts français.

Le plus expérimenté en équipe nationale est Kévin Hecquefeuille. Il était déjà le plus âgé des A' et n'aurait sûrement pas porté ce maillot "bis" dans des circonstances normales. Mais comme il se reconvertira en défense cette saison à Amiens, les entraîneurs nationaux veulent le tester autant que possible dans ce nouveau poste où l'on sait que le réservoir français est limité. Un réservoir qui vient de s'enrichir d'un apport extérieur : Stéphane Gervais, le Franco-Canadien au lourd slap, apparaît dans la liste des remplaçants.

Gardiens : Florian Hardy (Chamonix, 7 sélections, 92,5%), Ronan Quemener (Gap, 0 sélection).

Défenseurs : Benjamin Dieude-Fauvel (Laredo, CHL, 10 sélections), Kévin Hecquefeuille (Amiens, 110 sélections, 18 buts), Kévin Igier (sans club, 22 sélections), Antonin Manavian (sans club, 41 sélections, 1 but), Benoît Quessandier (Épinal, 72 sélections, 2 buts), Thomas Roussel (Amiens, 41 sélections, 4 buts), Teddy Trabichet (Amiens, 27 sélections, 1 but).

Attaquants : Julien Albert (Angers, 3 sélections), Nicolas Arrossamena (Grenoble, 0 sélection), Julien Baylacq (Grenoble, 0 sélection), Teddy Da Costa (Rouen, 19 sélections, 2 buts), Brian Henderson (Angers, 19 sélections, 2 buts), Vincent Kara (Chamonix, 2 sélections), Loïc Lampérier (Rouen, 19 sélections), Alexandre Mulle (0 sélection), Erwan Pain (Caen, 28 sélections, 2 buts), Damien Raux (sans club, 49 sélections, 4 buts), Jérémie Romand (Caen, 17 sélections, 3 buts), Luc Tardif (Rouen, 94 sélections, 15 buts), Sacha Treille (Vitkovice, TCH, 56 sélections, 7 buts).

Remplaçants : Henri-Corentin Buysse (G, Mont-Blanc, 1 sélection, 93,0%), Numa Besson (D, 0 sélection), Cédric Custosse (D, Rouen, 0 sélection), Stéphane Gervais (D, Épinal, 0 sélection), Jonathan Janil (D, Rouen, 0 sélection), Maxime Moisand (D, Grenoble, 0 sélection), Grégory Béron (A, Amiens, 0 sélection), Anthony Guttig (A, Dijon, 5 sélections, 1 but), Thomas Decock (A, Dijon, 2 sélections), Édouard Dufournet (A, Strasbourg, 0 sélection), Lionel Tarantino (A, Strasbourg, 4 sélections).