Valpellice en deuil pour Alain

Il n'avait fallu que quelques mois à Alain Vogin pour conquérir l'estime d'une vallée entière. Nous avons souvent écrit de lui qu'il fut le meilleur entraîneur de la Valpe, mais, outre les mérites sportifs, Alain nous a laissé le souvenir d'un homme correct et sensible. On l'appelait "Napoléon" et lui riait de ce surnom comme s'il voulait en dédramatiser l'importance. Il me manquera tant.

Ici, tous me demandent de transmettre à Audrey et Enzo notre tristesse ; à la famille et aux amis je propose deux commentaires qui racontent ce que fut la réputation d'Alain.

Paolo Vola (vice-président du H.C. Valpellice après la victoire sur Cortina, décisive pour l'accès aux play offs) : "En ce moment de joie, un salut et une pensée affectueuse vont à Alain Vogin, vrai artisan de ce résultat ; sans lui, il n'y aurait jamais eu cette équipe, ce groupe, ce spectacle. Merci Napoléon !"

sur le site www.byisobel.it (commentaire final du championnat) : "Quand Alain Vogin s'en est allé, j'ai espéré qu'il s'agirait d'un exil momentané comme celui de l'île d'Elbe pour l'empereur corse, mais c'était déjà le temps de Sainte-Hélène et notre Napoléon franco-canadien n'est plus revenu. Cela me désole parce que l'artisan de la Valpe que nous avons tous admirée, c'était lui : le meilleur entraîneur de l'histoire de Valpellice."