Amiens : Premières partitions pour tout le monde

Gothiques_amical_Photo_1Ce n'est un secret pour personne dans le monde du hockey : qui dit mois d'août dit reprise. Si les joueurs sont les premiers concernés, il est déjà plus rares de voir certains clubs inviter le public à venir assister aux matchs d'entraînement en publiant les horaires.

C'est le cas à Amiens, capitale picarde habituellement désertée ce mois d'août. Mais phénomène encore plus surprenant - à commencer par les joueurs comme nous le confiait Kevin Hecquefeuille – ils étaient près de quatre cent spectateurs à venir assister aux deux matchs d'entrainement des Gothiques ces mardi 17 et mercredi 18 août. « Ça nous manquait de voir du hockey, admettent Gaëtan et Jocelyne, fidèles abonnés depuis dix ans. On n'a pas encore de grosses impressions, c'est difficile à dire avec ces matchs entre eux. On verra lundi contre Rouen. »

Mais avant lundi 23, il y avait ces deux fois vingt cinq minutes de match chaque jour. Si le mardi a montré un match déséquilibré, cela n'a pas empêché Pazak d'ouvrir le compteur de son équipe sur un tir de pénalité et de jouer le jeu en levant victorieusement les bras. Les supporters ont alors répondu en scandant les habituelles « Miro, Miro », preuve que chacun recommence doucement à jouer sa partition.Miroslav_Pazak
Miro, justement le chouchou de Jacqueline venue accompagnée de Patrick. Si Monsieur préfère le compère du Slovaque, Kowalczyk, les deux s'accordent sur bon nombre d'autres points : « Le hockey sur glace nous a séduit il y a six ans. Le physique, l'ambiance dans le public, la disponibilité des joueurs que l'on retrouve chaque année de plus en plus. Au début on ne connaissait pas trop et on n'osait pas. Maintenant c'est plus simple. Les joueurs ont l'air d'avoir une bonne préparation physique, ils sont bien affûtés. Nous avons suivi avec attention le recrutement d'Amiens cette saison avec internet. Cette année, la défense semble être de taille. »

 

Et le recrutement ne s'arrête pas à internet. Ils étaient nombreux à observer les nouveau arrivants. Les « Oula, celui qui se frotte à Bergin ne sait pas ce qu'il risque ! », « Bonne vision de Tomasek, dommage qu'il n'ait pas plus de vivacité. » tombaient bien souvent des tribunes, sans oublier les applaudissement aux bons arrêts des Thompson et Bertein.

Le mercredi s'avère plus sérieux sur la glace et plus disputé par les joueurs, ce qui n'empêche pas certains anciens de faire les clowns pendant les arrêts pour amuser la galerie. Et ça marche. Ainsi, on a vu Pazak et Kowalczyk opposés à Mortas. Ce dernier, ayant interverti sa place avec Tomasek, n'a pas hésité à jouer des coudes avec le Tchèque quand Thompson gelait le puck. Repoussé gentiment, le 22 amiénois regagnait son banc et croisait sur sa route Pazak qui venait s'en mêler. L'un fonçant dans l'autre (mais on ne saurait dire lequel), Miroslav Pazak se retrouvait les quatre fers en l'air d'une façon douteuse et jouait la comédie pour tenter d'envoyer son adversaire au cachot pendant que le public râlait pour mettre la pression.
Antoine_Richer
À l'engagement, chacun avait repris son sérieux et les observations reprenaient. Derrière ces premiers matchs de pré-saison, il y a des objectifs annoncés par les dirigeants et des ambitions chez certains supporters. « Cela fait plus de dix ans que je suis les Gothiques d'Amiens, admet Raphaël, et j'avais prévu de venir aujourd'hui. Si Rouen a l'air intouchable cette année, atteindre les quatre premiers et aller en demi-finale serait pas trop mal, ça fait longtemps qu'Amiens n'y a pas été. J'espère aussi qu'on gagnera une des deux coupes. »

Des envies que l'on retrouve partout, avec quelques variantes parfois. « On espère qu'on ira faire un petit tour à Bercy cette année, reprend Patrick. Le championnat paraît compliqué mais j'aimerai une petite coupe, surtout pour certains joueurs qui sont là depuis quelques années comme Pazak ou Mortas. Des anciens qui le mériteraient avant de partir car on ne sait pas s'ils joueront encore beaucoup au niveau élite. »

La mi-temps permettait à chacun de se reposer un peu, et à Valentine d'aller se dégourdir les jambes. « Ça faisait longtemps qu'on avait pas vu de hockey, confie son père Bruno. Aujourd'hui c'est l'occasion de voir les arrivants qui sont plutôt costauds et de se balader un peu. »

Mais, à vrai dire, ceux qui sont au plus proche des joueurs sur ces matchs et qui ont une vision assurément différente des autres spectateurs, ce sont les deux arbitres de ces rencontres. « Le match d'aujourd'hui est plus équilibré que celui d'hier, affirme Eddie Cardon, notamment les trois Suédois qui sont assez physiques et qui peuvent encore montrer des choses vendredi. Nous sommes arbitres de clubs, mon collègue et moi, et ces matchs nous permettent de faire une petite répétition avant un stage arbitral à Marseille la semaine prochaine. Cependant, nous venons ici avec beaucoup de plaisir et d'application malgré un arbitre en moins sur la glace. Avec les vacances, je n'ai pas suivi le recrutement amiénois et j'ai découvert les joueurs sur la glace.Gothiques_amical_Photo_2 Thompson m'a assez impressionné notamment sur la fin de match avec de bons réflexes. Au niveau des charges, cela a été un niveau en dessous, ce qui est logique. Mais en match officiel, il faudra faire attention contre les bandes avec Bergin et Tomasek. Ce sont des joueurs contre qui on risque d'y laisser des plumes. Il y a aussi Hecquefeuille qui est bon, en plus d'être un mec sympathique.»


Si le duo arbitral officie encore pour le match entraînement de ce vendredi, ce devrait être un trio arbitral de Magnus qui viendrait sur le match de lundi contre Rouen. Un match qui ne sera amical que sur le papier, et où l'on s'attend à voir la petite glace du Coliseum afficher complet.
Les pronostics des spectateurs venus assister aux matchs d'entrainements sont, eux, unanimes et sans suspense : chacun voit une victoire des locaux face au redoutable rival rouennais. « Mais la dernière fois que les Rouennais sont venus, ils ont perdu. On va leur donner l'habitude », conclut Jocelyne. Voilà les Dragons prévenus.

Adrien Lhermitte / Photos : Salim Rami

Galerie photo des entraînements : Cliquez ici