Épinal - Edge University Stars (Eurotournoi, 3e journée)

Sans défense point de salut...

SimkoJanQu'attendre d'un match où l'ICE est privée de plusieurs pièces-maîtresses pour affronter un adversaire tellement énigmatique qu'aucun nom n'apparaît sur les maillots ? Seul point de repère, cette sélection d'universitaires nord-américains est venue à bout de Mulhouse mercredi à l'Illberg (5-3) avant d'être écrasée par Fribourg-en-Brisgau vendredi soir (8-4 mais 6-0 au premier tiers).

Autre certitude, l'entraîneur Santino Pellegrino est (enfin) arrivé, retouchant au passage l'alignement aperçu jeudi face aux Wölfe. Tarik Chipaux a basculé à l'aile, laissant Timo Kuuluvainen au centre tandis que Guillaume Chassard a permuté avec Jan Plch. Ce qui n'empêche pas le Slovaque de lancer Michal Petrak dans le dos de la défense, pour un revers d'école (1-0 à 06'01").

Trois buts en trois minutes

Une entame presque parfaite, sauf que la défense, déjà privée d'Hagelberg et Gervais, n'est pas à la hauteur face à des Nord-Américains capables, en deux temps trois mouvements, de se hisser aux avant-postes. Livré à lui-même, Nicolas Ravel encaisse d'ailleurs trois buts coup sur coup qui en disent long sur le degré d'implication d'une arrière-garde laxiste au possible.

Les "Edge University Stars" se révèlent être composés de joueurs ayant évolué en NCAA (division 1 et 3) et fermement décidés à trouver preneur en Europe. Ces quatorze Canadiens et Américains montrent, par séquence, d'excellents mouvements offensifs. De fortes individualités ressortent du lot, capables de faire la différence à tout moment et bien aidées, il est vrai, par une défense aux abonnés absents. Dommage pour Épinal car les attaquants, eux, répondent présent. Décalé au second poteau par Michal Petrak, Guillaume Chassard ne rate pas une cage laissée vide par Ryan Simpson, le gardien de Providence, un poil trop lent dans son déplacement latéral (2-3 à 12'13").

À la merci de chaque accélération nord-américaine, Ravel montre ses limites dans un match emprunt de courants d'airs. Droit dans ses bottes, l'habituel gardien de la D3 ne fait semble t-il rien pour stopper le break de Casey Mignone, attaquant originaire du New Jersey (2-4 à 23'20").

Une vaine course-poursuite

Les "roses et bleus" reprennent alors quelques couleurs, profitant sûrement d'une profondeur de banc supérieure. Niko Mäntylä, monté aux avant-postes, temporise pour un "one-timer" gagnant avec Guillaume Chassard au second poteau. L'offrande du Finlandais est une merveille de précision (3-4 à 27'49") mais les rebonds de Ravel, eux, sont rédhibitoires. Joe Buicko, le New-Yorkais de service, en remet d'ailleurs une couche (3-5 à 35'07"), avant une nouvelle réalisation américaine (3-6 à 41'16")..

Les Spinaliens auront au moins eu le mérite, cet après-midi, d'inscrire de jolis buts. C'est encore le cas sur une échappé de Jan Simko, qui joue du poignet pour flirter avec le poteau de Chris Mannix, qui a succédé à Simpson... l'autre gardien des Friars de Providence (4-6 à 41'26").

L'entrée d'un gardien plus petit et surtout moins talentueux influe d'ailleurs sur le déroulement de la partie. La course-poursuite continue sur une montée rageuse de Jan Plch, qui attire la défense sur lui pour mieux libérer Tarik Chipaux au second poteau (5-6 à 42'07"). Nicolas Ravel aussi se reprend, même s'il reste un gros pourvoyeur de rebonds. Mais voilà, le mal est fait et Guillaume Chassard, promu bras armé d'un powerplay à cinq attaquants (la marque de fabrique de Santino Pellegrino), va rater plusieurs occasions franches.

Un p'tit dernier pour la route de Matt Cook en cage vide (5-7 à 59'45") et l'ICE devra se lever de bonne heure et de bonne humeur pour affronter Mulhouse, le lendemain matin, dans le match pour la cinquième place...

 

Épinal - Edge University Stars 5-7 (2-3, 1-2, 2-2)
Samedi 21 août à 17h00 à la patinoire municipale de Colmar.

Évolution du score :
0-1 à 06'01" : Petrak assisté de Plch et Slovak
1-1 à 07'22" : Townsend assisté de Cook et Alberti
1-2 à 08'23" : Layne assisté de Hateleid et Townsend
1-3 à 10'11":  Cook assisté de Cunningham et Thomas
2-3 à 12'13" : Chassard assisté de Petrak et Plch (sup. num.)
2-4 à 23'20" : Mignone assisté de Hateleid
3-4 à 27'49" : Chassard assisté de Mäntylä et Simko
3-5 à 35'07" : Buicko
3-6 à 41'16" : Townsend assisté de Esforme et Sullivan
4-6 à 41'26" : Simko assisté de Chassard
5-6 à 42'07" : Chipaux assisté de Plch
5-7 à 59'45" : Cook assisté de Cunningham et Hateleid