Asnières - Cergy (Tournoi d'Asnières, 2e journée)

Mickaël MullerCergy, la vie après Gauthier

Depuis deux semaines, Asnières a mis en place une préparation très soutenue : entraînement physique le midi, puis sur la glace le soir. C'est l'avantage d'avoir une équipe composée majoritairement de juniors qui ne travaillent pas encore : on peut imposer un rythme "pro" en août dans une formation amateur, puisqu'ils sont libres l'été.

Cette charge physique se ressent forcément dans les jambes. En plus, un des trois nouveaux Suédois, Joakim Eriksson-Tjelldén, a en effet déjà été écarté, pas au niveau. Le AHC ne se considère pas au complet et attend donc au moins deux nouvelles recrues offensives. C'est pourquoi les Asniérois ont été tout surpris de pousser Neuilly-sur-Marne jusqu'en prolongation hier soir, surtout après avoir été menés 0-3 au passage. Ils avaient alors encaissé le premier but en à peine quinze secondes.

Cet après-midi, le début de match leur est au contraire très favorable. Asnières convertit sa première supériorité numérique, après une faute du jeune centre canadien David Lizotte : c'est le junior suédois Andreas Stenhols qui allume la mèche depuis la ligne bleue (1-0, 01'50").

Un bon score pour les Castors, contre le cours du jeu car Cergy domine nettement. Ils auraient pu conserver cet avantage jusqu'à la pause sans une erreur grossière : une sortie de zone transversale d'Arthur Cuzin à destination d'Antoine Amsellem, alors que deux joueurs couvrent la ligne de passe. Nicolas Lachat surgit dans l'axe, intercepte le palet, tire aussitôt et frappe la barre à l'arrière des filets, pour un but sonore (1-1, 13'23").

OutinEdouardEn deuxième période, Asnières a un peu plus d'occasions. Les frères Cuzin, qui ont chacun marqué un but et une assistance hier, sont encore en verve. L'aîné, Arthur, réussit à s'approcher du but, mais Stanislav Lascek réussit un bon retour défensif pour faire barrage de la crosse. Le cadet, Léo, se présente en 2 contre 1 avec Amsellem, mais sa passe est interceptée par Dany Roch et sa seconde chance termine sur le gardien alsacien Mickaël Muller. L'ancien numéro 3 dans la hiérarchie rouennaise démontre dans ce match qu'il peut constituer une alternative au Suédois Sandahl dans les cages cergypontaines.

Cergy arrive encore moins à conclure. Le nouveau gardien asniérois Brandon Highton se montre potentiellement supérieur à son prédécesseur Briggs et multiplie les arrêts. C'est de justesse qu'il détourne du haut de la jambière un tir d'Olivier Viennot entre les cercles. Enfin, au bout de trente arrêts, il finit par s'incliner : après un tir de la bleue d'Erwan Personne, Roland Fontaine et David Lizotte terminent le travail dans le slot (1-2, 38'43").

La troisième période suit le même scénario. Cergy fait valoir sa supériorité de division (D1 contre D2) mais peine dans le dernier geste. Il faut qu'Asnières sorte son gardien et négocie mal un engagement en zone offensive pour que les Jokers creusent finalement l'écart en cage vide (1-3, 58'41").

Ce match a permis d'entrevoir les caractéristiques de l'équipe de Cergy cette saison. Depuis deux ans, les Jokers s'appuyaient sur un buteur prolifique, Sébastien Gauthier, mais il est parti à Brest. Dorénavant, ils n'ont plus de joueur capable de faire la différence tout seul. Il faudra s'appuyer sur le collectif, ce qui était d'ailleurs leur marque de fabrique avant que Gauthier débarque.

Le nouveau meneur offensif Stanislav Lascek n'a pas le patinage pour déborder seul, c'est un autre type de joueur, intelligent et vigilant, dont la qualité technique doit être utilisée par ses coéquipiers. Avec un complément aussi explosif qu'Édouard Outin, l'attaque cergypontaine a des atouts pour travailler le manque de réalisme constaté pour l'instant. N'omettons pas que le nouveau défenseur offensif numéro un est encore blessé.

Commentaires d'après-match

Dimitri Fokine (entraîneur d'Asnières) : "Le but de la préparation est de former sérieusement l'équipe, de trouver les lignes dans les meilleures conditions. Il est difficile pour les joueurs d'absorber physiquement le travail intensif. Ce tournoi est une bonne expérience pour une équipe assez jeune. Le but n'est pas le résultat mais de faire du mieux possible. Les joueurs doivent montrer leur potentiel, leur capacité, leur volonté de travailler. L'objectif est de recruter encore."

Alan Jacob (entraîneur de Cergy) : "Leur gardien joue un bon match, on manque de réussite alors qu'on a des opportunités autour de la cage. J'ai demandé aux gars d'être plus agressifs et de pointer les doigts sur la gâchette. Lascek est un maître joueur, mais il faut que les Français réalisent qu'ils ont des chances en or et doivent les mettre au fond. L'objectif, ce sont les play-offs, et c'est un objectif qui me semble raisonnable."

 

Asnières - Cergy 1-3 (1-1, 0-1, 0-1)
Samedi 4 septembre 2010 à 15h00 à la patinoire des Courtilles.
Arbitrage de Stéphane Péronnin assisté de Frédéric Le Berre et Pierre Dehaen.
Pénalités : Asnières 6' (2', 2', 2') ; Cergy 4' (2', 0', 2').
Tirs : Asnières 26 (6, 11, 9) ; Cergy 47 (18, 14, 15).
Évolution du score :
1-0 à 01'50" : Stenhols (sup. num.)
1-1 à 13'23" : Lachat
1-2 à 38'43" : Lizotte assisté de Fontaine
1-3 à 58'41" : Galko assisté de Hostein et Lachat


Asnières

Gardien : Brandon Highton.

Défenseurs : Jesper Larsson (A) - Barry Parker ; Andreas Stenhols - Arthur Cuzin (A) ; William Guillon - Robin Stalin.

Attaquants : Antoine Amsellem - Léo Cuzin - Julian Breux ; Gaëtan Portier - Norbert Abramov - Sébastien Guillon ; Devan Babikian - Guillaume Pfeiffer (C) - Jean-Christian Fornero.

Remplaçant : Arthur Rabany (G). Absent : Marius Poisot.

Cergy

Gardien : Mickaël Muller.

Défenseurs : Dimitri Bogus - Tony Delage ; Jan Galko - Erwan Personne ; Dany Roch.

Attaquants : Roland Fontaine - Stanislav Lascek - Édouard Outin ; Tristan Lemaire - David Lizotte - Olivier Viennot (C) ; Thomas Fromentin - Frédéric Hostein - Benoît Proutat ; Nicolas Lachat.

Remplaçant : Tommy Sandahl (G). Absents : Johan Andersson (épaule), Antoine Dubois.