Brest - Angers (match amical)

Brest surprend Angers

Au repos forcé depuis une semaine (Caen ayant annulé sa venue pour le match de mardi), les Albatros disputent leur troisième et dernier match de préparation face aux Ducs d’Angers dans le cadre du désormais traditionnel « Show sport » (3e édition). Les Angevins en sont également à leur troisième match amical et plusieurs joueurs manquent à l’appel (Bellemare, Chauvel, Mihalik…). Kevin Constantine, le nouveau coach au CV impressionnant, prend place derrière le banc après n’avoir été qu’observateur lors du match face à Amiens.

Tout commence plutôt bien pour le vice-champion de France qui bénéficie d’une supériorité numérique au bout de quatre minutes de jeu. La recrue Marc Bélanger, en provenance de CHL, en profite pour ouvrir le score du revers sur un rebond laissé par Macrez (0-1). S’ils n’avaient pas pu faire grand chose pour arrêter les Rouennais il y a deux semaines, les Albatros ont cette fois leur mot à dire face à leur adversaire du soir grâce à un très bon pressing et un placement efficace. Ainsi plusieurs passes angevines sont interceptées (par Gauthier notamment) cassant la construction du jeu des Ducs.

Les occasions locales ne sont pourtant pas franches mais sur une percée de Prosvic, Ansell (une autre recrue de CHL) récupère le palet en retrait plein axe et s’en va tromper Aubry à bout portant (1-1). L’ancien joueur des Killer Bees de Rio Grande ouvre son compteur but avec son nouveau club. Brest continue de presser et cela paye à nouveau quelques minutes plus tard. Sur une mauvaise sortie derrière sa cage, Aubry perd le palet et tente tant bien que mal de revenir au plus vite dans ses buts. Gauthier pendant ce temps récupère le palet et l’expédie d’une passe millimétrée devant le but sur la crosse de Martin Gascon qui marque (2-1). Ce tiers équilibré se termine sur ce score en faveur de Brest qui se débrouille plutôt bien même si les actions les plus dangereuses sont à mettre à l’actif d’Angers.

Le début du deuxième tiers continue sur la même dynamique. Brest chipe un nombre incalculable de palets par ce diable de Dian ou par Lefebvre. Il en résulte une vraie domination locale durant les cinq premières minutes. Angers se réveille enfin par la suite. Fortier tout d’abord loupe son face-à-face avec Macrez (25’30’’) puis les Ducs bénéficient de deux supériorités numériques successives. Brest laisse passer l’orage, non sans mal à l’image d’un Carlsonn qui tape le poteau sur un lancer frappé (30’). Angers aurait même pu revenir à la marque à la 34e minute mais leur but est refusé car le palet est rentré bien après le coup de sifflet de l’arbitre. Cette domination angevine ne se concrétise pas et le tiers se termine avec toujours ce petit but en faveur de Brest.

Aubry cède sa place à Normandon pour le dernier tiers mais cela n’y changera pas grand chose. L’orage se calme pour les Albatros et malgré un powerplay inefficace ils retrouvent des couleurs. C’est Lefebvre qui donne une bouffée d’air aux siens en mettant au fond un palet relâché par Normandon (3-1). Fort de cette avance de deux buts, Brest tient bon et parvient à contenir efficacement les offensives adverses qui manquent de conviction. Les Ducs bénéficient d’une ultime supériorité numérique en toute fin de match et tentent le tout pour le tout en sortant Normandon afin de créer un 6 contre 4. Cela ne fonctionne pas. Petricko et Prosvic loupent même de peu le 4-1 sur des tirs lointains qui frôlent la cage vide.

Fin du match et victoire « prestige » et surprise des Brestois sur ce score de 3-1 face aux vice-champion de France. Les Albatros ont fait preuve d’un très grand sérieux collectif et ont offert une prestation solide à leur public. Un seul bémol, celui du jeu de puissance qui n’est pas au point. En face, Angers est clairement en rodage. Avec plusieurs absents et un contexte délicat (arrivée d’un nouvel entraîneur) ils n’ont vraiment pas convaincu. Les joueurs sont en plein apprentissage du nouveau système de jeu mis en place par Constantine mais il faudra vite être au point car l’ouverture du championnat approche à grands pas !

À noter que, lors de la remise des trophées en fin de match, André Peloffy et Kevin Constantine se sont vu « baptiser » bretons à coup de boîtes de galettes bretonnes et d’écharpes remplies d’hermines et de triskell. Un moment cocasse pour les deux anciens de la NHL !

Prix du fair-play : Angers
Meilleur joueur du match : Martin Gascon.



Brest – Angers 3-1 (2-1, 0-0, 1-0)
Samedi 4 septembre 2010 à 20h00 au Rïnkla Stadium. 800 spectateurs.
Arbitrage de Thibault Juret assisté de Damien Bliek et Jérémie Douchy.
Pénalités : Brest 10', Angers 8'.
Évolution du score :
0-1 à 04'25" : Bélanger assisté de Laprise et Fortier
1-1 à 13'37" : Ansell assisté de Prosvic et Hennebert
2-1 à 16'41" : Gascon assisté de Gauthier et Vorobel
3-1 à 44'34" : Lefebvre

 

Brest

Gardien : Landry Macrez.

Défenseurs : Slavomir Vorobel – Alexey Volkov ; Vladimir Holik – Francis Ballet ; David Hennebert – Nathan Ansell.

Attaquants : Matus Petricko – Martin Gascon – Sébastien Gauthier ; Nelson Vargas Dias (Jérémy Cormier à 33’) - Nicolas Motreff – Tristan Lemoine ; Alexandre Lefebvre (Prosvic à 33’) - Jaroslav Prosvic (Serge Toukmatchev à 33’) – Michal Dian.  

Remplaçants : Pierre Pochon (G), Maxime L’Arvor, William L’Arvor , Clément Gonzales.

Angers

Gardiens : Peter Aubry puis Lucas Normandon [de 40’ à 58’05].

Défenseurs : Mickaël Irani – Lauri Lahesalu ; Daniel Carlsonn – Simon Lacroix ; Per Braxenholm.

Attaquants : Pierre-Luc Laprise – Brian Henderson – Eric Fortier ; Tomas Baluch – Thierry Poudrier – Julien Albert ; Nicolas Primout – Juho Jokinen  – Marc Belanger.

Absents : Jonathan Bellemare, Brice Chauvel, Pavol Mihalik, Mathieu Frecon, Charlie Doyle.