Grenoble - Chamonix (match amical)

Place à l'offensive

2010-09-07-grenoble-chamonix2Les Brûleurs de Loups font leur retour sur la glace de Pôle Sud, un peu plus de cinq mois après leur élimination en demi-finale des play-offs face à Rouen. Pendant ce temps, l'intersaison fut plutôt mouvementée côté grenoblois avec le départ de nombreux cadres et celui des deux entraîneurs, période de rigueur budgétaire oblige. L'effectif new look, considérablement rajeuni, est désormais coaché par Jean-François Dufour. Après des débuts difficiles (défaite à Mont-Blanc 2-3), les Brûleurs de Loups version 2010-2011 ont plutôt bien enchaîné les rencontres de préparation suivantes avec des victoires contre Chamonix (4-1), Gap (3-2) et une dernière prometteuse samedi à Morzine (7-2). À confirmer ce soir devant le public grenoblois pour la dernière rencontre de préparation de la pré-saison.

Du côté chamoniard, l'été fut plus calme que le précédent. Pas de fusion au programme et peu de changements dans l'effectif avec un recrutement plutôt ciblé avec trois renforts étrangers (Pulkki, Patry et Lauzon) et trois ex-Dijonnais (Hardy, Séguy et Hascoët). La pré-saison fut pour l'instant plutôt en dents de scie avec deux victoires face à Villard-de-Lans (4-3 puis 3-2) et deux défaites face à Lyon et Mont-Blanc (sur le même score de 5-4) auxquelles s'ajoute celle face à Grenoble lors du match "aller". Les Chamois voudront donc laisser ce soir une bonne impression à une semaine de la reprise.

Le match débute avec la traditionnelle présentation de l'équipe grenobloise accompagnée, de la remise des nouveaux maillots à chaque joueur. Le dernier à rentrer sur la glace, Baptiste Amar, reçoit un chaleureux accueil du public pour son retour à Grenoble et retrouve ses galons de capitaine.

Le début de match est plutôt équilibré avec peu d'occasions. La possession de la rondelle semble plutôt grenobloise alors que Chamonix procède par contre-attaques. Dans ce contexte, l'ouverture du score survient à la surprise générale sur un tir anodin d'Aram Kevorkian côté droit, le palet retombe en cloche ce qui surprend complètement Sébastien Raibon, titularisé dans les cages grenobloises (0-1, 3'12").

2010-09-07-grenoble-chamonix3Une entrée en matière difficile pour le portier isérois, mais les Brûleurs de Loups ne paniquent pas et se remettent rapidement dans le sens de la marche. Les quatre lignes grenobloises se succèdent sur la glace et le verrou chamoniard finit par céder lorsque Raphaël Papa reprend victorieusement le palet après un rebond contre la balustrade (1-1, 7'18"). Trente secondes plus tard, Matthieu Leblond fusille à bout portant Florian Hardy et Grenoble reprend l'avantage au score (2-1, 7'47"). Dans ce début de match complètement fou, les actions se succèdent de part et d'autres. Sur un tir de Brent Patry, Sébastien Raibon laisse un rebond que reprend instantanément Aram Kevorkian pour placer le palet en lucarne (2-2, 10'29"). Hascoët et Gillet écopent simultanément de la première pénalité du match.

Le match est très offensif et les deux équipes oublient parfois de couvrir leurs arrières. Ludek Krayzel part ainsi en face-à face avec Hardy mais tire au-dessus. Puis c'est au tour de Nicolas Arrossamena, pourtant en bonne position, de ne pas cadrer son tir. Finalement Tartari récupère le palet dans sa zone et lance Leblond qui part dans le dos de la défense chamoniarde et remporte son duel avec autorité pour signer un doublé (3-2, 14'09"). Bis repetita, la défense chamoniarde se relâche après avoir encaissé un but en laissant Mitja Sivic s'infiltrer près de la cage de Hardy puis centrer en retrait pour Graham Avenel qui avait bien suivi et inscrit ainsi lui aussi son premier but à Pôle Sud (4-2, 15'10"). Après une pénalité infligée à Crossman sans conséquence, Brent Patry et Simo Pulkki se retrouvent sur le banc de la prison. Grenoble évolue en double supériorité numérique mais ne parvient pas à enfoncer le clou et doit se contenter de deux buts d'avance à la pause.

Le deuxième tiers-temps débute avec Richard Aimonetto en prison. Les locaux en profitent pour accroître leur domination. Mais cette fois c'est la défense grenobloise qui se fait surprendre en laissant s'échapper Carl Lauzon. Sébastien Raibon remporte le face-à-face avec le buteur québécois et se reprend ainsi de son début de match délicat. Rien ne semble sourire aux Chamois puisqu'après une pénalité d'Amar, la défense chamoniarde peine à installer le jeu de puissance. Une relance catastrophique depuis la zone défensive arrive directement dans la crosse de Tartari qui ne se fait pas prier et transforme le cadeau en but, un joli revers qui surprend Hardy (5-2, 26'27"). Grenoble semble définitivement à l'abri mais les hommes de Laurent Gras réagissent rapidement sur le reste du power-play avec Carl Lauzon qui parvient à faire le tour de la cage et coucher Raibon pour glisser le palet au fond (5-3, 27'13").

2010-09-07-grenoble-chamonix1L'écart reste donc à deux buts et les pénalités se succèdent (Gillet par deux fois contre Torgersson et Tobiasson-Harris), rendant le jeu plus haché et bien moins fluide que lors de la première période.

Eddy Ferhi fait sa rentrée peu après la mi-match sous les acclamations du public. Il est rapidement mis à contribution puisqu'après une crosse haute involontaire de Wallin sur Lauzon, le Canadien regagne le banc en saignant et le Suédois écope d'un 2'+2'. Grenoble doit même évoluer en double infériorité numérique pendant quelques secondes mais s'en tire sans trop de dommage d'autant qu'Alexandre Audibert se fait sanctionner à son tour, ramenant les deux équipes à quatre contre trois. Les Grenoblois pensent finir tranquillement le tiers après une nouvelle prison chamoniarde contre Patry mais c'est sans compter sur Laurent Gras qui s'échappe le long de la bande côté gauche et mystifie Ferhi d'un magnifique tir en lucarne opposée à trente secondes de la sirène (5-4, 39'29").

L'avance d'un but au début du troisième tiers parait désormais insuffisante pour Grenoble d'autant plus que les locaux enchaînent les prisons : Krayzel puis Arrosamena se rejoignent en prison et Chamonix bénéficie d'une double supériorité numérique d'une minute, une superbe opportunité d'égaliser. Mais la défense grenobloise résiste bien en infériorité numérique et parvient à se dégager. Ludek Broz montre des signes de nervosité inutiles et se prend dix minutes de méconduite pour avoir contesté la décision d'un juge de ligne sur un hors-jeu. L'intensité baisse d'un cran dans les minutes qui suivent alors que les pénalités, nombreuses pour un match de ce type, continuent de tomber (Geoffroy et Kevorkian côté chamoniard, Baylacq côté grenoblois). La défense grenoblois maîtrise bien le jeu en zone neutre et parvient à neutraliser les tentatives chamoniardes. L'une des rares frictions du match oppose Pulkki à Rouleau mais l'esprit reste dans l'ensemble bon dans cette rencontre. Pour tenter d'arracher le but de l'égalisation, Stéphane Gros demande un temps mort puis fait sortir Florian Hardy. Mais Grenoble parvient à se dégager par Sivic qui offre à Matthieu Leblond l'opportunité de compléter son coup du chapeau en cage vide juste avant la sirène (6-4, 59'59").

Les Brûleurs de Loups ont remporté la victoire pour leur premier match de la saison à Pôle Sud. Pas forcément de la manière escomptée puisque les six buts marqués et les quatre encaissés vont à l'opposée de l'image qu'on peut se faire de cette équipe : solide derrière et dans les cages, plutôt timide devant. Et alors qu'on attendait les éclats de la doublette tchèque reconstituée, on a eu droit à trois buts de Matthieu Leblond qui effectue son retour à Grenoble par la grande porte. Aligné dans toutes les situations de jeu par Jean-François Dufour, l'ex-Villardien est appelé à avoir des responsabilités dans l'effectif grenoblois cette année. Et il répond présent. Dans les cages en revanche, Sébastien Raibon a eu une entame difficile et on regrettera en revanche les quatre buts encaissés, dus à des approximations défensives qui remettent Chamonix dans le match, et surtout les pénalités bien trop importantes qui n'ont pas eu cette fois trop de conséquences grâce à un très bon jeu en infériorité numérique.

Du côté chamoniard, on peut regretter les déconcentrations défensives du premier tiers qui ont coûté par deux fois un deuxième but juste après en avoir encaissé un. Si on ajoute le but cadeau offert au deuxième tiers, cela fait beaucoup d'erreurs qui ont fait penché la balance du mauvais côté alors qu'au final les Chamois n'étaient pas si loin des Brûleurs de Loups sur ce match. Il faudra également travailler sur la discipline avec des pénalités encore trop nombreuses, notamment dans certains moment clés. Parmi les joueurs les plus en vue, on retiendra le doublé de Kevorkian alors que l'association de Laurent Gras avec le buteur canadien Carl Lauzon semble déjà prometteuse. Défensivement, Hardy n'a pas fait des étincelles sur ce match et les renforts Patry et Pulkki devront confirmer leurs aptitudes, en évitant si possible le banc des prisons. Dernière répétition pour Chamonix face à Mont-Blanc samedi.

(photos www.hockey-passion.com)

 

Commentaire d'après-match (d'après Le Dauphiné Libéré) :

Jean-François Dufour (entraîneur des Brûleurs de Loups) : "C'était encore un match de préparation. Il y a des hauts et des bas, mais je suis satisfait de la façon dont on joue."

 

Grenoble - Chamonix 6-4 (4-2, 1-2, 1-0)

Mardi 7 septembre à 20h à la patinoire Pôle Sud de Grenoble.
Arbitrage de Laurent Vaissaire assisté de Alexis Grabit et Nicolas Barbey

Pénalités : Grenoble 32' (4', 10', 8'+10'), Chamonix 22' (8', 8', 6')
Tirs : Grenoble 48 (17, 21, 10), Chamonix 26 (10, 12, 4)

Évolution du score :

0-1 à 03'12" : Kevorkian assisté de Geffroy
1-1 à 07'18" : Papa assisté de Llorca
2-1 à 07'47" : Leblond assisté de Papa et Tartari
2-2 à 10'29" : Kevorkian assisté de Patry
3-2 à 14'09" : Leblond assisté de Tartari
4-2 à 15'10" : Avenel assisté de Sivic
5-2 à 26'27" : Tartari (inf. num.)
5-3 à 27'13" : Lauzon assisté de Gras (sup. num.)
5-4 à 39'29" : Gras (inf. num.)
6-4 à 59'59" : Leblond assisté de Sivic (cage vide)

 

 

Grenoble

Gardien : Sébastien Raibon puis Eddy Ferhi [à 31'11"].

Défenseurs : Baptiste Amar (C) - Aymeric Gillet ; Viktor Wallin - Maxime Moisand ; Alexandre Rouleau (A) - Jason Crossman ; Vincent Llorca.

Attaquants : Raphaël Papa - Christophe Tartari (A) - Matthieu Leblond ; Ludek Krayzel - Ludek Broz - Nicolas Arrossamena ; Julien Baylacq - Mitja Sivic - Graham Avenel ; Elie Raibon - Loup Benoît - Joris Bedin.

Remplaçants : Rémi Colotti, Maxime Suzzarini.

Chamonix

Gardien : Florian Hardy [sorti à 59'].

Défenseurs : Maxime Claret-Tournier - Brent Patry ; Anders Torgersson - Mathieu Séguy ; Simo Pulkki - Fabien Veydarier.

Attaquants : Arnaud Hascoët - Richard Aimonetto (C) - Alexandre Audibert ; Vincent Kara - Laurent Gras (A) - Carl Lauzon ; Thibault Geffroy - Emil Tobiasson-Harris - Aram Kevorkian (A).

Remplaçants : Tom Charton (G), Mathias Terrier. Absent : Damien Torfou (adducteurs).