1re journée Magnus : Grenoble déjà en crise

SALMIVIRTA_Ilpo_100911_210La Ligue Magnus débutait ce soir par un grand choc Angers-Briançon, revanche de la demi-finale de l'an dernier. Les Ducs enregistraient avec plaisir le retour de leur maestro Jonathan Bellemare, mais cela n'a pas suffi. Pierre-Luc Laprise l'a remplacé à l'infirmerie, blessé au genou, et la recrue Marc Bélanger n'a toujours pas de licence. Malgré l'absence de ces deux cadres, Éric Fortier a donné deux fois l'avantage à Angers, mais Briançon a riposté et a gagné (2-3) sur un but de Kevin Dusseau en prolongation. L'international junior pouvait difficilement rêver meilleur début en Magnus, avec un doublé !

Le champion en titre Rouen a bien failli mordre également la poussière. Il se déplaçait pourtant chez une équipe de Chamonix toujours privée de Laurent Gras, qui a finalement pris trois matchs de suspension (dont deux pendant la coupe de la ligue). Même privés de leur international, les Chamois ont pourtant mené 4-2 à treize minutes de la fin... avant que le Dragon ne sorte de son sommeil. Teddy Da Costa a montré la voie, puis Carl Mallette a égalisé vingt secondes plus tard pour porter un coup moral aux Chamoniards. Le but vainqueur a été inscrit par Ilpo Salmivirta, auteur au total d'un triplé (4-7). Rouen revient donc de loin.

Grenoble inquiète en revanche beaucoup, avec une seconde défaite en deux sorties officielles à Pôle sud. Comme en Coupe de la ligue contre Gap, le public isérois a de nouveau vu une équipe incapable de trouver le chemin des filets, à l'exception du duo Krayzel-Broz. La sanction appliquée par Strasbourg a donc été implacable (1-3). Le jeu de puissance alsacien, déjà efficace mardi contre Amiens, a récidivé en transformant ses deux premiers avantages numériques. Les trois buts de l'Étoile Noire ont été marqués par les trois principales recrues (Cibula, Petriläinen et Bradley), motif de satisfaction supplémentaire.

Paul Deniset, la principale recrue offensive d'Amiens, s'est déjà signalée par un triplé à Caen (2-5).

Autre équipe qui pète la forme, Morzine-Avoriaz, qui a explosé Gap 6-0 avec des doublés d'Olegs Koreskovs et Cyril Papa. Son gardien Guillaume Richard n'a donc toujours pas encaissé le moindre but en match officiel cette saison. L'autre blanchissage du jour a été établi par Pascal Favarin, alors que son vis-à-vis Loïc Lacasse n'a perdu le sien... qu'à sept secondes de la fin ! On a en effet failli assister à un 0-0 entre Épinal et Villard-de-Lans, avant que "papy" Daniel Sedlak ne débloque le score in extremis à quatre contre trois (0-1).

La prolongation a bien eu lieu en revanche entre Dijon et Mont-Blanc, qui a égalisé à cinq minutes de la fin par Romain Orset. Rappelons que l'an passé, l'Entente Saint-Gervais/Megève avait attendu le douzième match pour marquer un point. Cette fois, elle a ouvert son compteur d'entrée. Ce sont tout de même les Dijonnais qui ont obtenu le second point aux tirs au but quand Mrena et Riendeau ont mis fin à la résistance de Buysse (4-3).