Morzine-Avoriaz - Gap (Ligue Magnus, 1re journée)

Ce sont deux équipes en confiance qui s'affrontent pour cette première journée de championnat : mardi en coupe de la ligue, Morzine-Avoriaz s'imposait aisément à Chamonix (5-0), pendant que Gap réussissait l'exploit de gagner en prolongation à Grenoble. Les Rapaces sont certes toujours privés de deux défenseurs, mais ils ont déjà réagi à la fin de carrière soudaine de Beynon en engageant avant-hier Ryan Jorde, un beau gabarit de 1m91 et 98kg qui arrive du championnat britannique. Bien évidemment, il n'a pas encore sa licence, mais la défense gapençaise a fait bonne figure à Pôle sud en sous-nombre.

Les adversaires proposent tous deux un jeu à la fois vigilant, engagé et constructif. Les Morzinois prennent plus le jeu à leur compte et démontrent que leurs lignes sont déjà bien en place malgré les nombreux remaniements de l'été. Les alléchantes recrues ne le sont pas que sur le papier. Stefan Majernik, le meilleur marqueur de la 1. liga slovaque, se dit plus passeur que buteur. On se met à craindre qu'il ait un peu trop raison lorsqu'il rate une cage ouverte après une bonne passe de Niko Toivonen sur la première occasion du match. Mais le Slovaque rappelle vite qu'il n'est quand même pas manchot devant le but, lorsqu'il convertit un rebond de ce même Toivonen (1-0, 09'05").

Cette ligne, très théoriquement la troisième dans la hiérarchie, se montre très en forme. Toivonen s'est déjà adapté à ses nouveaux partenaires. Son entrée de zone initie un bon travail de Majernik qui capte l'attention des défenseurs pour libérer en retrait Olegs Koreskovs. Le Letton sera même crédité une seconde fois par la feuille de match, au rebond d'un débordement "d'ailier fort" du défenseur Ben O'Connor, mais c'est en fait Toivonen qui a poussé le palet au fond (3-0, 13'13").

Les Gapençais n'ont cure de ces détails. Le fait est que le même bloc (Moussier-Carnegie-Roche ; Vitali-Vienneau) vient d'encaisser trois buts sur trois présences successives. Autant dire que Patrick Turcotte recadre ses hommes par un temps mort pour que ces moments de flottement ne se reproduisent plus. Leurs hôtes se montrent généreux en concédant deux pénalités successives. Pour Brodin, c'est même déjà la seconde du match... Des indisciplines dont Gap ne profite pas, malgré deux occasions de Julien Correia, le meilleur Rapace de la soirée, qui prend toutefois une pénalité sur la sirène.

Gap aborde donc le deuxième tiers-temps en infériorité et Ronan Quemener n'a pas une minute de répit. Après une faute de Charette, il doit même tenir pendant quarante secondes alors que ses coéquipiers sont à 3 contre 5. Gap perd peu à peu sa discipline, avec deux nouvelles prisons de Luciak au fil du tiers, et les mouvements offensifs de Morzine se font plus brouillons. Il faut donc un brin de réussite pour voir un nouveau but : le tir puissant mais non cadré de Kralj heurte le plexi et le palet revient sur un Cyril Papa toujours opportuniste (4-0, 30'07").

Déjà auteur d'un doublé mardi, Papa est encore déchaîné et trouve un poteau. Mais c'est au festival qu'il terminera son festival, avec un second but terminant une magnifique action collective avec ses collègues slovènes. Entre-temps, il a même ajouté une assistance à son compteur sur le slap axial de Mathieu Jestin qui ne laisse aucune chance à Quemener. Score final, 6-0.

Bilan presque parfait pour Morzine-Avoriaz après deux rencontres officielles. Guillaume Richard a aligné deux blanchissages d'entrée, exactement comme l'an passé. Mais surtout, il a été très bien protégé ce soir par une défense déjà bien en place en plus d'apporter du soutien offensif. Quant à l'attaque, deux lignes ont déjà fait la pleine preuve de leur capacité. Toujours pas de réussite en revanche pour la ligne de Martin Arup, mais le Suédois a eu des occasions et son tour viendra certainement.

Du côté de Gap, on conçoit mieux désormais que le rétablissement de Tekel et/ou le transfert international de Jorde devra arriver vite. La défense en sous-nombre a montré ses limites et a semblé accuser le coup physiquement face à la grande densité offensive morzinoise. Seule la première ligne n'a pas encaissé de but.

 

Morzine-Avoriaz - Gap 6-0 (3-0, 1-0, 2-0)
Samedi 18 septembre 2010 à 20h30 à la patinoire de Morzine. 479 spectateurs.
Arbitrage de Nicolas Barbez assisté de David Courgeon et Gwilherm Margry.
Pénalités : Morzine 20' (6'+10', 2', 2'), Gap 10' (2', 6', 2').
Évolution du score :
1-0 à 09'05" : Majernik assisté de Toivonen et Koreskovs
2-0 à 11'31" : Koreskovs assisté de Majernik et Toivonen
3-0 à 13'13" : Koreskovs assisté de O'Connor
4-0 à 30'07" : Papa assisté de Kralj
5-0 à 53'09" : Jestin assisté de Papa et Kadic
6-0 à 57'07" : Papa assisté de Kadic et Kralj (sup. num.)


Morzine-Avoriaz

Gardien : Guillaume Richard.

Défenseurs : Nicolas Antonoff - Jimi Santala ; Mathieu Jestin - Christian Elian ; Ben O'Connor - Martin Millerioux.

Attaquants : Mickaël Brodin (C) - Toni Koivunen - Martin Arup ; Matic Kralj - Denis Kadic - Cyril Papa ; Olegs Koreskovs - Stefan Majernik - Niko Toivonen.

Remplaçants : Adrien Morin (G), Santeri Immonen, Romain Bonnefond, Théophile Mourin, Denislam Yusupov, Loïc Gaydon.

Gap

Gardien : Ronan Quemener.

Défenseurs : Jakub Suchanek - Jérémy Baridon ; Justin Vienneau - Romain Vitali ; Matus Luciak - Alexandre Cornaire.

Attaquants : Jiri Rambousek - Jiri Jelen - Julien Correia ; Sean Roche - Rane Carnegie - Romain Moussier (C) ; Jérémy Paradis - Jean-Charles Charette - Mathieu André.

Remplaçants : Adrien Fénart (G), Kévin Zampa, Jonathan Piras, Antoine Picot. Absents : Milan Tekel (blessé), Ryan Jorde (en attente de licence), Mikko Palotie (en attente de licence).