Angers - Briançon (Ligue Magnus, 1re journée)

La fatigue a eu raison des Ducs

AUBRY_Peter_100911_143Pour ce premier match de la saison 2010-2011, le Haras proposait une affiche de gala entre Angers et Briançon. Pourtant la patinoire d'Angers n'affichait pas complet (800 personnes) pour ce rendez-vous déjà important dans cette phase régulière.

Briançon ne déplore aucun absent pour cette rencontre ; au contraire des Ducs qui sont fortement diminués puisque manquent à l'appel Marc Belanger (non qualifié), Pierre-Luc Laprise, Pavol Mihalik, Brice Chauvel et Mathieu Frécon blessés. Les Angevins enregistrent les retours de Jonathan Bellemare et Tomas Baluch. Néanmoins, ils ne sont pas remis à 100% de leurs petits pépins physiques.

Après la traditionnelle présentation au public des Ducs version 2010-2011, Monsieur Hauchart – arbitre de la rencontre – lançait les débats. Les Angevins appliqués se trouvent de mieux en mieux sur la glace. La méthode Constantine commence vraiment à être assimilée par les joueurs locaux. Mais on assiste à très peu de tirs tellement les espaces sont bien fermés des deux côtés. Peu de fautes, un jeu alerte... On assiste à du très beau hockey lors de ce premier match de la saison régulière.

Peter Aubry est plutôt tranquille mais il doit s'employer sur un tir de la bleue de Gary Lêveque (15'). Ramon Sopko n'a pas grand chose à faire non plus, mais gratifie le public de ses relances précises. Relances facilitées par les changements de ligne incessants de la part des Ducs. Rarement un bloc angevin ne reste plus de trente secondes sur la glace. Bref, des débats équilibrés lors de ce premier tiers, mais le jeu est fermé. Un match plaisant de début de saison ou les déchets techniques sont – presque – absents des débats.

Au retour des vestiaires, les Diables Rouges se retrouvent en supériorité numérique, Brian Henderson ayant été pénalisé sur la sirène pour une charge sur Nicholas Romano. Une supériorité mal gérée par les visiteurs. Il faut même un grand Ramon Sopko pour arrêter un tir à bout portant de Tomas Baluch (21'). Les Angevins patinent alors un peu plus vite et mettent à contribution la défense briançonnaise. Des tirs de Jonathan Bellemare (23') et Juho Jokinen (24') frôlent le montant droit du cerbère visiteur. Les efforts des Angevins vont être récompensés, une nouvelle fois grâce au chouchou local Jonathan Bellemare. Ce dernier efface tranquillement Gary Lévêque avant de feinter le shoot et de servir Éric Fortier. Le numéro 9 d'Angers n'a plus qu'à pousser la rondelle dans une cage quasi vide (1-0, 24'24").

Les Angevins sont sur des bons rails mais se font surprendre contre le cours du jeu. Suite à un cafouillage devant la cage, Simon Lacroix dégage maladroitement dans l'axe, directement sur Kévin Dusseau posté à la ligne bleue. Le fils de l'ancien entraîneur des Ducs d'Angers n'en demandait pas tant et ajuste tranquillement un tir qui traverse le trafic. Le pauvre Peter Aubry, complètement masqué, voit la rondelle finir dans sa lucarne gauche (1-1, 27'21"). Il en faut plus pour décourager les "boys" de Kévin Constantine qui repartent à l'assaut0 Et c'est tout naturellement qu'ils vont doubler la mise, une nouvelle fois par Éric Fortier. Servi par Thiery Poudrier, il dribble deux défenseurs briançonnais dont Michal Korenko - très naïf sur cette affaire - avant de placer la rondelle entre les bottes du pauvre Ramon Sopko, très énervé à l'encontre de ses deux arrières fautifs (2-1, 32'33"). C'est fort logiquement qu'Angers mène la course. On peut même dire qu'avec un but de retard, Briançon s'en sort plutôt pas mal.

IGIER_Kevin_100911_015Le troisième tiers voit la physionomie du match s'inverser. Les Angevins accusent le coup physiquement et les Briançonnais poussent ensemble vers le but adverse. La domination est telle que le public se demande quand va arriver l'égalisation. Kévin Igier leur donne un petit coup de pouce involontaire... Il se fait chiper le palet derrière la cage par Damien Raux qui sert immédiatement Marc-André Bernier lancé de la bleue. Celui-ci ne se fait pas prier pour envoyer un missile en pleine lucarne droite de Peter Aubry qui n'a rien vu venir. Un superbe but, totalement mérité pour les visiteurs (2-2, 49'16").

Les minutes deviennent longues pour les Ducs et il faut tout le talent de Peter Aubry pour repousser les assauts des hommes de Luciano Basile. Le gardien canadien d'Angers stoppe des tirs de Kévin Dusseau (52') et surtout dévie de la botte au dernier moment un tir à bout portant de Marc-André Bernier (57') qui se voyait bien faire un doublé. Tant bien que mal, Angers arrache la prolongation... et au vu de ce troisième tiers, c'est plutôt une bonne opération pour les locaux.

La prolongation voit les deux équipes ne pas prendre de risque. À ce petit jeu, les Angevins sont les moins "frileux" mais ils pèchent dans la finition. Au contraire de Kévin Dusseau qui décoche de la bleue un missile qui termine dans le petit filet opposé de Peter Aubry... deux secondes avant le terme. Le seul tir de Briançon lors de cette prolongation aura fait mouche (2-3, 64'58")

Un match de bonne qualité et avec très peu de mauvais gestes (seulement deux minutes de pénalités pour chacune des deux équipes). La faible profondeur de banc angevine a été préjudiciable et Briançon en a magnifiquement profité. Nul doute que si Angers avait été au complet, la tâche des Diables Rouges aurait été bien plus compliquée. Cela n'enlève rien à leur belle performance mais on sent que l'équipe de Briançon 2010-2011 est quand même un cran en dessous de sa devancière.

Quant à revoir une infirmerie vide à Angers, ce n'est peut-être pas pour tout de suite car Per Braxenholm (adducteurs) et Juho Jokinen (côtes) sont sortis sur blessure dans le courant du troisième tiers.

Étoiles du match : *** Kévin Dusseau (Briançon), ** Éric Fortier (Angers), * Peter Aubry (Angers).

 

Angers - Briançon 2-3 après prolongation (0-0, 2-1, 0-1, 0-1)
Samedi 18 septembre 2010 à 18h30 à la patinoire du Haras. 800 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Hauchart assisté de Benjamin Gremion et Yann Furet.
Pénalités : Angers 2' (2', 0', 0') ; Briançon 2' (2', 0', 0').
Évolution du score :
1-0 à 24'24" : Fortier assisté de Lacroix et Bellemare
1-1 à 27'21" : Dusseau
2-1 à 32'33" : Fortier assisté de Poudrier
2-2 à 49'16" : Bernier assisté de Raux
2-3 à 64'58" : Dusseau


Angers

Gardien : Peter Aubry.

Défenseurs : Michael Irani – Lauri Lahesalu ; Simon Lacroix – Daniel Carlson ; Per Braxenholm – Charlie Doyle [ou Kévin Igier].

Attaquants : Jonathan Bellemare – Thiery Poudrier – Éric Fortier ; Tomas Baluch – Brian Henderson – Julien Albert ; Nicolas Primout – Valentin Michel - Nicolas Herbert [ou Kévin Igier].

Remplaçants : Lucas Normandon (G). Absents : Marc Bélanger (transfert en attente), Pierre-Luc Laprise (genou), Pavol Mihalik (épaule fragile), Brice Chauvel (adducteurs), Mathieu Frécon.

Briançon

Gardien : Ramon Sopko.

Défenseurs : Viktor Szélig - Kévin Dusseau ; Kaj Öhberg - Gary Lévèque ; Luka Tosic - Michal Korenko.

Attaquants : Nick Romano - Loïc Lampérier - Edo Terglav ; Mickaël Pérez - Damien Raux - Marc-André Bernier ; Peter Bourgaut - Jaka Ankerst - Sébastien Rohat ; Charles Townsend - Pierre-Charles Hordelalay - Greg Alberti.

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G).