Caen – Amiens (Ligue Magnus, 1ère journée)

Caen finit sa préparationSamuel_Gibbons

Pour une affiche de première journée de ligue Magnus, les Caennais n’ont pas eu la main heureuse. Caen, visant le maintien, affronte Amiens qui peut prétendre aux plus hautes marches du classement. Si Amiens a perdu à Strasbourg en coupe de la ligue, Caen s’est lourdement incliné à Rouen sur le score de 11-4. Les Drakkars comptent sur leurs deux recrues de dernière minute tout juste intégrées : Antti Urpo et Jérémiah Cunningham.

Le match démarre sur un statu quo. Aucune des deux équipes ne prend le dessus et le palet navigue d’un camp à l’autre dans un bon rythme. Si les Caennais laissent quelques déchets lors de leurs remontées, ils parviennent finalement à pousser les Gothiques à la faute. Anthony Mortas se fait attraper pour un « retenir la crosse » puis Paul Deniset sur un cinglage. C’est lors de cette pénalité que Tommy Lafontaine, le capitaine Canadien de Caen, parvient à servir son compatriote Samuel Gibbons qui tente sa chance. Il est bien inspiré car une déviation de la défense va tromper la vigilance de Billy Thompson, le portier amiénois (1-0 à 10'17").

Deniset trouve un trou de souris dans le placement de FouquerelMais, faute d’avoir ouvert le score, les hommes d’Antoine Richer sont de plus en plus dans le match. Supérieurs techniquement et physiquement, ils se créent des boulevards à l’attaque lors des supériorités adverses. A 5 contre 5, les attaquants prennent également de l’assurance. Sur une attaque rapide de Grégory Béron, la défense a beau marquer ses joueurs, elle ne peut intercepter la passe à Paul Deniset qui arme rapidement son tir et prend de court le gardien local, Clément Fouquerel (1-1 à 11'25"). Le jeune Caennais ne démérite pourtant pas et réalise de belles parades. Mais la défense, physiquement moins dense que ses adversaires se fait parfois trop lâche. Ainsi, Valentin Claireaux a le temps d’armer son tir sans pressing et de trouver le trou sur le côté gauche (1-2 à 27'37"). 2 minutes plus tard, en supériorité numérique, les Gothiques ne quittent plus la zone adverse. Le talentueux Paul Deniset se fait oublier en passant derrière le but. Il récupère une passe de Kévin Bergin. Clément Fouquerel protège le but mais le Canadien vise un trou de souris au niveau de la lucarne (1-3 à 29'54"). Technique et physique, les deux ingrédients de l’alchimie d’Amiens font mouche. Après la technique, Martin Tomasek illustre le physique. Il s’introduit en zone bas-normande, passe devant le but en emportant toute la défense, dans l’impossibilité de l’arrêter puis transmet à Anthony Mortas qui arrive plein axe et envoie un missile au poteau droit. Le gardien touche le palet mais trop tard (1-4 à 48'08").

Cuningham trompe ThompsonSi les Caennais sont dominés, ils ne sont pas à terre non plus. Les réflexes de l’attaque débridée de l’année passée sont encore là. Et même en infériorité numérique, les Drakkars aiment tous remonter en contre. Seulement, le bloc adverse déjà replié peut organiser une riposte, comme cette situation très délicate qui voit Pain sauver le but en repoussant le palet alors que les défenseurs et le gardien étaient au sol. Mais certaines offensives connaissent plus de succès. A la 30ème minute, Vladimir Urban réussit une passe longue pour Romand qui se retrouve seul face à Billy Thompson. Le Caennais cherche le trou entre les jambières mais l’espace est vite comblé. Il faut attendre Une très belle remontée de Jeremiah Cunningham pour faire plier l’ancien gardien d’AHL. Venu de sa zone défensive, il réussit à éliminer tous les défenseurs, puis à tromper le gardien en vis-à-vis (2-4 à 42'47"). Enfin à 57’50, le HCC joue le tout pour le tout en sortant Clément Fouquerel. Mais l’équipe paie sont manque d’expérience 40 secondes plus tard en offrant un hat-trick à Paul Deniset dans la cage vide (2-5 à 58'30").

 

En conclusion, Amiens a fait le travail en s’assurant une victoire sereine. L’équipe a encore de la marge pour s’affirmer, pourvu que ses résultats ne reposent pas que sur sa prolifique recrue canadienne. Côté Caennais, pas de surprise sur ce match. L’intégration des deux recrues doit encore se faire et surtout, il va falloir éviter les palets perdus aux relances, car en Magnus ces erreurs coûtent très cher.

Commentaires d’après match :

Jérémiah Cunningham (Attaquant des Drakkars de Caen) : « C'était notre premier match en Magnus ce soir, et on a une équipe plutôt jeune. Je pense qu'avec le retour de Ducheneau et l'expérience tout au long de la saison, notre jeune équipe apprendra au fur et à mesure pour gagner ce genre de match. Je pense absolument que notre équipe peut rester en Ligue Magnus. »

Vincent Bachet (Capitaine et défenseur des Gothiques d'Amiens) : « On est satisfait pour ce soir. On se devait de rebondir après la défaite en Coupe de la Ligue et on l'a fait. Ça montre qu'on s'est bien mobilisé, et les changements apportés par l'entraineur ont fonctionné. L'objectif ce soir c'était les deux points et se rassurer défensivement par rapport à ce qu'on avait fait à Strasbourg. Défensivement c'est une réussite et offensivement on a mis des buts donc le boulot est fait. »

Propos recueuillis par Adrien Lhermitte et Emilie Enault


Caen – Amiens 2-5 (1-1, 0-2, 1-2)
Pénalités : Caen 4+10' (2'; 2'; 0') ; Amiens 10' (4'; 2'; 4').
Arbitrage de Mr Damien Bliek assisté de Mrs Thomas Caillot et Thibaud Furet.
Samedi 18 Septembre 2010 à 20h00 à la patinoire de Caen-la-Mer. 815 spectateurs.
Évolution du score :
1-0 à 10'17" : Gibbons assisté de Lafontaine (sup. numérique)
1-1 à 11'25" : Deniset assisté de Béron et Pazak
1-2 à 27'37" : Claireaux assisté de Hecquefeuille
1-3 à 29'54" : Deniset assisté de Bergin et Claireaux (sup. numérique)
2-3 à 42'47" : Cuningham (sup. numérique)
2-4 à 48'08" : Mortas assisté de Tomasek et Hecquefeuille
2-5 à 58'30" : Deniset assisté de Pazak et Béron (cage vide)


Caen

Gardien : Clément Fouquerel.

Défenseurs : Vladimir Urban – Aziz Baazi ; Samuel Gibbons – Tommy Lafontaine (C);– Alexis Gomane (A) – Udo Marie;

Attaquants : Erwan Pain - Kevin Da Costa – Jérémie Romand ; Jonathan Avenel (A) – Jeremiah Cuningham- Antti Urpo ; Charles Geslain - Pierre Bennett - Julien Lebey

Remplaçants : Arnaud Goëtz (GB), Antoine Vigier,  Absents : Jonathan Duchesneau (blessure), Olivier Vandecandelaere


Amiens

Gardien : Billy Thompson

Défenseurs : Pavel Kowalczyk - Thomas Roussel ; Teddy Trabichet - Kévin Hecquefeuille (A) ; Vincent Bachet (C)– Maxim Belov

Attaquants : Grégory Béron – Paul Deniset – Miroslav Pazak ; Kévin Bergin (A) – Martin Tomasek – Valentin Claireaux ; Yannick Offret – Anthony Mortas – Simon Petit, Aïna Rambelo.

Remplaçants : Leo Bertein (GB), Florent Neyens, Louis Boucherit – Absents : Marius Serrer, Julian Marcos (genou droit)