Rouen - Caen (Ligue Magnus, 2e journée)

Un rodage qui tarde (trop ?)

2010-09-25-Rouen-Caen2Rodolphe Garnier, le coach rouennais, n’en démord pas : en ce début de saison, son équipe encaisse trop de buts (12 en trois rencontres, deux matches de coupe de la ligue et un seul de championnat). Ce soir, il veut plus de concentration et aucun cadeau à offrir à l’adversaire. Presque défendre avant de lancer, comme si le derby contre le promu était déjà plié…

En face, Bertrand Pousse, le nouvel entraîneur caennais, appréciera le " compliment " envers les quatre buts inscrits par ses joueurs sur l’Île Lacroix la semaine dernière en coupe de la ligue (11-4). Néanmoins, il est vrai qu’avec ses recrues offensives nouvellement qualifiées, Jeremiah Cunningham et Antti Urpo, les Drakkars, en coupe de la ligue, ont eu toutes les peines du monde à vaincre, mercredi dernier, les Bisons de Neuilly-sur-Marne, une équipe de D1, toutefois la dernière reléguée de Magnus (6-5 après prolongation).

Un peu moins de quatre minutes. C’est ce qu’il a manqué finalement au promu, sans deux de ses recrues étrangères, Jonathan Duchesneau et Vladimir Urban, pour ramener quelque chose de chez son illustre voisin normand. Marc-André Thinel a enlevé une belle épine du pied au club rouennais. Clément Fouquerel, irrésistible dans les deux derniers tiers, avait déjà contré à deux reprises, de la jambière gauche, le palet, mais il dut s’incliner sur la reprise de son propre rebond de l’ailier québécois (4-3 à 56’11). Les Dragons pouvaient souffler !

Auparavant, les champions de France s’étaient montrés trop approximatifs. Julien Desrosiers rendait visite à la prison pour une faute offensive sur Jeremiah Cunningham, ce qui a permis à Antti Urpo, l’autre renfort caennais de dernière minute, de se procurer la première action dangereuse de la partie et de chauffer Fabrice Lhenry (1’49). Peu de temps après, l’ailier finlandais se retrouvait au démarrage de l’ouverture du score. Antti Urpo interceptait magnifiquement la rondelle dans sa propre zone. Six secondes plus tard, après un relais avec Samuel Gibbons, Jeremiah Cunningham ouvrait le score (0-1 à 4’57). Un but à 100% l’œuvre de recrues caennaises.

2010-09-25-Rouen-Caen3Et les Drakkars persistent ! D’une part, ils excellent en défense, à l’image de Julien Lebey au placement impeccable, ils bloquent les abordages des Dragons (6’09) et profitent de tous leurs assauts, comme quand Antti Urpo, encore lui, lance, hors cadre, sitôt une remise en jeu offensive gagnée dans le cercle gauche par Jeremiah Cunningham (6’32). Incroyable, le HCC, menant au score, oblige le RHE76 à jouer en contre ! Pire, les Haut-Normands emploient à quelques reprises le dégagement interdit !

C’est donc totalement contre le cours du jeu que les Rouennais égalisent. Sur un défaut de maîtrise caennaise en entrée de zone, Carl Mallette récupère la rondelle dans la neutre et ouvre le jeu derrière la défense. La vitesse de Matthieu Brunelle fait le reste de la différence. Seul devant Fouquerel, l’ailier ne lui laisse aucune chance à mi-hauteur (1-1 à 07’11). Néanmoins, les Rouennais restent fébriles. Udo Marie comble une insuffisance défensive bas-normande (7’57). Fabrice Lhenry stoppe un tir de loin semblant anodin mais assez difficile à capter (8’29).

Les joueurs de Rodolphe Garnier parviennent enfin à prendre l’ascendant sur leurs convives. Sur une erreur de Samuel Gibbons, Marc-André Thinel peut lancer. Un tir que Clément Fouquerel aura du mal à maîtriser (8’45). Le portier du Calvados sera plus solide devant Romain Gutierrez, lors d’une bonne entreprise de la quatrième ligne des locaux (11’35).

2010-09-25-Rouen-CaenSamuel Gibbons, l’arrière de Caen, a bien des difficultés avec Marc-André Thinel. C’est pour une crosse haute sur l’assistant québécois que la recrue canadienne ira cirer le banc de la geôle (12’57). Onze secondes plus tard, après un lancer de la ligne bleue, à ras la glace de Calle Bergström entre les genoux d’un Clément Fouquerel, un peu lent, les Dragons prennent tardivement l’avantage au score pour la première fois de la partie (2-1 à 13’08).

Les "Noirs et Jaunes" poursuivent leur pression mais Clément Fouquerel débute son show de fin de soirée. Le gardien de vingt ans frustre Julien Desrosiers à bout portant après une passe de Carl Mallette (15’29). Cédric Custosse, qui joue à la place de Juha Alen absent, voit son bon envoi de loin détourné par le cerbère d’en face (15’47). Sous la poussée, la défensive caennaise plie. Aziz Baazzi fait trébucher Julien Desrosiers (16’08). Sur cette supériorité, Ilpo Salmivirta tourne sur lui-même dans l’enclave en frappant la rondelle mais celle-ci passe à coté (17’15). Puis, toujours à un homme de moins, Clément Fouquerel sauve ses coéquipiers, devant François-Pierre Guénette, d’une parade incroyable (17’33). Le dernier mot de la première période est pour Erwan Pain. L’ancien Dijonnais manque l’égalisation à cause de la riposte d’un excellent Fabrice Lhenry (19’57).

Au début du deuxième tiers, les Haut-Normands ne carburent plus. Néanmoins, ce sont eux qui se procurent quelques rares occasions (Babka à 23’49 & Mallette 30’49), une chance en power-play par Ilpo Salmivirta détournée par un très bon réflexe de la jambière de Clément Fouquerel (26’25), et un but à l’arrachée après un centre de Luc Tardif, mis sur orbite par Daniel Babka, et repris instantanément par Zwikel en pleine course (3-1 à 32’32).

La cassure est de courte durée (18 secondes) car les Drakkars réduisent aussitôt la marque. Samuel Gibbons aperçoit Antti Urpo oublié au second poteau après un déboulé sur la cage de ses hôtes (32’23). D’une longue et magistrale passe en diagonale, l’arrière natif de Dolbeau au Québec sert l’ailier de Turku, qui ajuste d'emblée le filet rouennais (3-2 à 32’30).

2010-09-25-Rouen-Caen4Les Dragons reprennent leur molle emprise, éclaircie grâce à un zèle de Julien Desrosiers, servi par Matthieu Brunelle et dérouté une fois de plus par Clément Fouquerel (33’42). Cette domination sans détermination démonstrative engendre tout de même un troisième jeu de puissance pour les coéquipiers de Carl Mallette. Mais Clément Fouquerel règne en maître devant sa cage. D’abord et surtout devant François-Pierre Guénette (33’44) et ensuite devant Jonathan Janil (35’19). Dans la continuité de la pénalité, le RHE76 aura une troisième chance, dans cet acte médian, encore réduite à néant par le jeune gardien du HCC (35’42).

Puis, jusqu’à la fin des vingt minutes, à l’exception d’une échappée d’Ilpo Salmivirta dont le tir ne sera pas cadré (37’27), les joueurs de Rodolphe Garnier vont s’effondrer.

Julien Lebey est frustré d’un but en duel face à un robuste Fabrice Lhenry (36’05). La sentinelle des joueurs de bords de Seine veille tout autant du plastron sur un envoi de loin de Pierre Bennett (36’15). La mitaine du vétéran est mal assurée mais éloigne suffisamment le danger, de nouveau devant Julien Lebey (36’54). Par contre, Lhenry est rassurant lorsque Erwan Pain passe devant lui sans trouver la faille dans la cuirasse du titulaire de l’équipe de France aux derniers Mondiaux (37’16). Plus de deux minutes de pression caennaise qui désorganise le système rouennais et oblige Cédric Custosse à faire une obstruction pour stopper Jérémie Romand (38’23). Négligeante, la défensive noire et jaune laissera Jonathan Avenel faire le tour de la cage et lui léguera toute l’opportunité d’égaliser juste avant la seconde pause (3-3 à 39’07).

Pendant que la sirène retentit, on s’étonne, comme Tommy Lafontaine et Bertrand Pousse, de l’absence de sanction envers Carl Mallette qui de mauvaise humeur s'est fait justice en faisant trébucher Charles Geslain (?), nous a-t-il semblé, d’un balayage de l’avant-bras !

Après sans doute un sermon de circonstance, et avec une rotation réduite à trois lignes au lieu de quatre, les Rouennais démarrent tambour battant en créant beaucoup de trafic autour de la cage caennaise. Julien Desrosiers tire le premier mais hors du cadre (40’18). Matthieu Brunelle est royalement dévié par Clément Fouquerel (41’33). Olivier Vandecandelaere enlève le contrôle de la rondelle à Ilpo Salmivirta (41’51). La mitaine du gardien des visiteurs sèvre l’ailier finlandais sans réussite ce soir (42’14).

2010-09-25-Rouen-Caen1Samuel Gibbons, maladroit dans sa zone, dégage en tribune… et se retrouve en prison pour retard de jeu. Pendant ces deux minutes, Clément Fouquerel s’emploie à déjouer tous les tirs des joueurs locaux. Notamment avec une parade formidable du bouclier sur un lancer du malchanceux Ilpo Salmivirta (42’49). Ensuite, c'est à Fabrice Lhenry, patient et lucide, de sauvegarder son filet devant un Charles Geslain malin (44’55). Le remplaçant de Trevor Koenig fait face, lui aussi avec brio, à une salve de lancers lors d’un power-play du HCC (Baazi à 46’17 & Avenel à 47’40). Un peu plus tard, Kévin Da Costa fait aussi briller le portier local (48’50). Son vis-à-vis est sauvé par son poteau droit sur un lancer de Marc-André Thinel (49’00). Mais les Drakkars répondent du tac au tac avec leur capitaine Tommy Lafontaine (49’55) et encore Kévin Da Costa (50’39).

Les Dragons persévèrent et désormais les visiteurs ont un peu plus de difficultés à sortir de leur zone ou à jouer en neutre. Samuel Gibbons doit s’abandonner de tout son long sur la glace pour éviter une chance de Carl Mallette (51’30). Ilpo Salmivirta s’évertue à lancer mais il est encore détourné par Clément Fouquerel. Les tribunes s’impatientent et un air d’inquiétude envahit la patinoire de l’Île Lacroix jusqu’à une sévère condamnation d’une obstruction de Samuel Gibbons sur un Marc-André Thinel assez retors dans l’accrochage avec son compatriote (54’07). Après un lancer imprécis de Carl Mallette très bien placé (54’23), la pénalité est tuée sans encombre, mais dans la continuité de l’avantage numérique, comme nous l’avons vu plus haut, Marc-André Thinel, combatif (le seul de la soirée ?), vient, enfin, à bout de son alter ego dans le tempérament, Clément Fouquerel tout autant pugnace (4-3 à 56’11).

Le RHE76 va gérer la fin de la rencontre. Mais dans une sortie lointaine, Fabrice Lhenry trébuche et est obligé de commettre une faute sur Antti Urpo (57’39). Cependant, le HCC n’en profite pas, pire il encaisse un cinquième but. Après un grand numéro de Marc-André Thinel – une sorte de grand pont autour de Tommy Lafontaine – le meilleur joueur du match sert Carl Mallette qui dans un geste sûr, dans le haut des filets, crucifie injustement les Caennais et Clément Fouquerel (5-3 à 59’35).

Commentaires d'après-match (dans Ouest France)

Bertrand Pousse (entraîneur de Caen) : "Les gars ont été rigoureux en défense et ne se sont pas bridés en attaque. C'est vrai, c'est décevant et frustrant de ne pas prendre un point ici, voire deux, parce que ça aurait pu basculer dans un sens comme dans l'autre... Les joueurs ont montré qu'ils étaient capables de jouer face à une grosse équipe. Maintenant, il va falloir transposer ça face à des formations de moindre calibre. [...] C'est sûr, la motivation est forcément présente lorsqu'on a pris 11-4 lors du premier match ! Les joueurs avaient à coeur de bien faire, mais ils ont fait ça proprement. Ils ne sont pas partis dans tous les sens, ils n'ont pas cherché à tout prix à aller mettre des buts. Ils ont fait ça petit à petit, en étant patients. Tous sont à féliciter, à l'image de Clément Fouquerel qui a sorti une grosse partie dans les buts. [...] C'était la plus grosse équipe du championnat et je ne crois pas que Rouen ait fait un mauvais match, c'est vraiment Caen qui a bien joué."

 

Rouen - Caen 5-3 (2-1, 1-2, 2-0)
Samedi 25 septembre 2010 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2200 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté de Nicolas Piedigrossi et Maxime Durand.
Pénalités : Rouen 8' (2', 2', 4') ; Caen 12' (4', 4', 4').
Évolution du score :
0-1 à 04'57" : Cunningham assisté de Gibbons et Urpo
1-1 à 07'11" : Brunelle assisté de Mallette et Desrosiers
2-1 à 13'08" : Bergström assisté de Thinel et Salmivirta (sup. num.)
3-1 à 32'12" : Zwikel assisté de Tardif et Babka
3-2 à 32'30" : Urpo assisté de Gibbons et Avenel
3-3 à 39'07" : Avenel assisté de Cunningham et Urpo (sup. num.)
4-3 à 56'11" : Thinel assisté de Guenette et Salmivirta
5-3 à 59'35" : Mallette assisté de Thinel et Janil (inf. num.)


Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : David Holmqvist – Jens Olsson ; Cédric Custosse – Calle Bergström ; Jonathan Janil – Daniel Babka.

Attaquants : Julien Desrosiers – Carl Mallette (C) – Mathieu Brunelle ; Marc-André Thinel (A) – François-Pierre Guénette – Ilpo Salmivirta ; Luc Tardif Jr – Jonathan Zwikel (A) – Alexandre Mulle ; jusqu’à 40’00 Romain Gutierrez – Anthony Rech – Quentin Berthon.

Remplaçant : Sebastian Ylönen (G). Absents : Teddy Da Costa (genou), Juha Alen.

Caen

Gardien : Clément Fouquerel

Défenseurs : Antoine Vigier puis Olivier Vandecandelaere dès le 1er tiers – Aziz Baazzi ; Tommy Lafontaine (C) – Samuel Gibbons ; Udo Marie – Alexis Gomane (A).

Attaquants : Jérémie Romand – Kevin Da Costa – Erwan Pain ; Antti Urpo – Jeremiah Cunningham – Jonathan Avenel (A) ; Julien Lebey – Pierre Bennett – Charles Geslain.

Remplaçants : Arnaud Goetz (G), Raphaël Mazié. Absents : Jonathan Duchesneau et Vladimir Urban.