Coupe de la ligue : Cyril Papa fait tomber Villard

Strasbourg continue de pratiquer l'alternance des gardiens. Vladimir Hiadlovsky joue le championnat et Gilles Beck la coupe de la ligue. Mais quelle que soit la compétition, le résultat est toujours le même : la victoire. La preuve ce soir face à Dijon (3-1) devant 1055 spectateurs. Reçue 5 sur 5 dans ce mois de septembre, l'Étoile noire fait recette à l'Illberg.

Dans ce groupe B, le duel pour la deuxième place qualificative connaissait sa première manche au Coliseum, et il a accouché d'une surprise. Épinal a bien joué les contres, le gardien Loïc Lacasse a limité les dégâts dans un deuxième tiers difficile, et Jan Plch a marqué deux buts pour revenir de 3-1 à 3-3. En prolongation, Billy Thompson s'est mis un but-gag de derrière sa cage et a offert la victoire aux Vosgiens. Ce résultat ne fait pas l'affaire des Alsaciens, encore loin d'être qualifiés malgré leurs trois victoires. Strasbourg 6 points, Épinal 4 et Amiens 3, tout reste à faire à mi-parcours dans cette poule, la plus intéressante.

L'autre équipe qui cartonne en ce début de championnat, c'est Villard-de-Lans. Morzine-Avoriaz avait titularisé pour la première fois en match officiel son jeune gardien formé au club Adrien Morin, mais celui-ci a subi les foudres de Pavel Zdrahal, auteur de deux buts et une assistance. Les Ours ont donc tenu le score jusqu'à l'avant-dernière minute. C'est alors leur ancien joueur, Cyril Papa, qui les a crucifiés en leur infligeant leur première défaite de la saison (5-4).

Premère victoire en revanche pour Chamonix, toujours appréciée quand elle est obtenue contre le Mont-Blanc (6-1 dont trois buts dans les dix dernières minutes). Mais avec 337 spectateurs, on ne parlera malheureusement pas de fièvre du derby...

Rouen, bien sûr, a tout gagné pour l'instant, avec le trophée des champions en prime. Mais dans la manière, les Dragons sont moins flamboyants. Comme contre Caen mardi, ils ont dû attendre le dernier tiers-temps pour faire la différence contre le relégué Neuilly-sur-Marne (4-2).

Caen-Angers se jouera demain, tout comme Gap-Briançon décalé d'un jour pour laisser le temps à la glace gapençaise de mieux prendre.