Chambéry - Asnières (Division 2, 1e journée)

Premier tiers fatal…
Le SO Chambéry hockey sur glace débutait samedi contre Asnières sa quinzième saison en division 2 dans le cadre de la fête de la glace de la patinoire de Buisson Rond.

Naufrage collectif…
Le match était amorcé sur les chapeaux de roue et les retardataires pouvaient bien se frotter les yeux : le tableau d’affichage annonçait bien la double réalisation des visiteurs en presque une minute. Une fois le palet récupéré, Amsellem envoyait Rouyer ouvrir la marque avant la minute (0’59"). On ne change pas une ligne qui gagne et Asnières gardait ses mêmes joueurs pour le rengagement. Chambéry gagnait la rondelle mais Amsellem la chopait aussitôt à une défense fébrile et servait Rouyer pour le double doublé (1’07"). Entame la plus catastrophique pour les Éléphants. Malgré des tribunes remplies et leur soutien, jamais les patineurs locaux ne relevèrent la tête en ce premier vingt. Le score évoluait même par deux fois côté francilien et après la réalisation de Breux en infériorité (14’07"), Rouyer y inscrivait son triplé (16’49").

Chambéry relève la tête…
Soutenu par le public dés leur retour sur la glace, les Éléphants tombaient le masque. La marche de quatre unités était bien haute, mais l’envie présente. Et Chambéry allait réduire de moitié son retard. En phase d’infériorité, Van Den Abbeele bien malin ouvrait le score des Éléphants cette saison (24’38"). Puis Bigot éternel rapide patineur concluait le débordement d’Enselme (32’56"). Le vent changeait de direction et le stratège russe Fokine prenait aussitôt son temps mort pour interrompre l’avancée savoyarde. Bien lui en prit, la stratégie coupait l’élan et redonnait vent poussant aux siens. Bertrand (34’37") puis Domian redonnaient l’avance de quatre buts (37’44"). Les Éléphants tentaient vaillamment un retour, mais Rabany dans les cages avait un fort répondant. Asnières menait 6 à 2 à la seconde sirène et voyait la victoire se dessiner.

Les Éléphants ont du cœur…
Dernière période et sursaut d’orgueil chambérien. Angella dans les cages rassurait sa horde et permettait aux Éléphants d’assaillir l’enclave adverse. Pas à l’abri de contres, Angella stoppait tout hormis le déboulé de Bertrand (52’05"). Puis Chambéry signait le gain du tiers, bien trop tard et bien trop loin. Marcon inaugurait son compteur sur passe de Grabit (55’54") et Schieste à huit secondes de la fin clôturait la marque (59’52"). Dominateurs plus le match croissait à sa fin, les Éléphants pouvaient se lamenter d’un premier tiers abandonné.

L’aubade parisienne du premier vingt tenait plus à des erreurs chambériennes. Sur leurs quatre buts, trois avaient été consécutifs à des donations locales. En ajoutant une indiscipline chronique, les Éléphants ne pouvaient remonter le score. L’équipe d’Asnières était à portée de crosse, mais l’entame fut fatale. Prochain rendez-vous, la Coupe de France pour un derby des plus bouillants à Annecy samedi.


Chambéry - Asnières 4-7 (0-4, 2-2, 2-1).
Samedi 25 septembre 2010 à 20h30 à la patinoire de Chambéry Métropole.
Arbitrage de Guillaume Florentin et Philippe Emerit.
Pénalités : Chambéry 30' (10', 8'+10', 2'), Asnières 56' (14'+10', 6'+10', 6'+10').
Évolution du score :
0-1 à 00'59" : Rouyer assisté de Amsellem et Bertrand
0-2 à 01'07" : Rouyer assisté de Amsellem
0-3 à 14'07" : Breux (inf. num.)
0-4 à 16'49" : Rouyer assisté de Breux (sup. num.)
1-4 à 24'38" : Van Den Abbeele assisté de Schieste (inf. num.)
2-4 à 32'56" : Bigot assisté de Enselme et Van Den Abbeele
2-5 à 34'37" : Bertrand assisté de Amsellem et Rouyer
2-6 à 37'44" : Domian assisté de Rouyer et Portier (inf. num.)
2-7 à 52'05" : Bertrand assisté de Amsellem (inf. num.)
3-7 à 55'54" : Marcon assisté de Grabit (sup. num.)
4-7 à 59'52" : Schieste assisté de Van Den Abbeele