Coupe de France (1er tour)

Dans les confrontations entre équipes de D2, la première surprise est venue de Nantes. Orléans pourtant pénalisé par plusieurs absences a fait sensation en se qualifiant pour le deuxième tour au prix d'un deuxième vingt dominateur (2-4). Thomas Saint-André a inscrit un doublé dans la victoire.

Une semaine après la réception de Viry, les Français Volants recevaient le voisin essonnien d'Évry. Le doublé de Brendan Martial n'a pas suffit face à un Kevin Ledoux très en jambe avec deux buts et une passe (3-4). Autre confrontation francilienne ce soir entre Viry et Asnières. Tout s'est joué au cours de deux premiers tiers totalement indécis et riches en buts. Les deux joueurs renvoyés par Mulhouse, Stanislav Mistrik et Dave Bertrand, ont marqué dans la victoire d'Asnières (6-7). L'ex-Toulonnais Martin Domian a signé un tour du chapeau dans la qualification. Dans ces oppositions internes à la D, terminons par la rencontre entre Annecy et Chambéry qui a tourné à l'avantage des Chevaliers du Lac grâce à un premier tiers prolifique (3-2).

De nombreux matches opposaient ce soir des équipes de D2 à d'autres de D3. On a pu vérifier sur la glace que l'écart entre les deux divisions a été bel et bien vérifié. À commencer par l'opposition entre Meudon et Colmar qui a été à sens unique avec une fin de match très nerveuse (15-0). Gaël Guilhem a marqué cinq buts tandis que son coéquipier Vikhael To-Landry en a inscrit trois. Compiègne se déplaçait à Wasquehal avec dans ses rangs des joueurs tels David Dostal ou Ondrej Prokop. Ils n'ont résisté que la première moitié du match avant de subir les foudres des Lions (10-3). Besançon était sur la route également ce soir, pour affronter Val Vanoise. Là encore l'écart est conséquent avec une victoire des Bouquetins (9-3).

Cholet accueillait les tous jeunes Remparts de Tours, qui n'ont proposé que peu de résistance aux favoris de la D2 (9-1). Sept hommes différents ont trouvé le fond du filet pour les Dogs, Albert et Strid signant un doublé chacun. Enfin, Toulon a surclassé une équipe d'Aubagne arrivée en victime expiatoire à la patinoire de la Garde après avoir remplacé au pied levé Limoges qui s'est retiré de la compétition (21-0).

La seule confrontation entre équipes de division se déroulait à la patinoire Valigloo de Valenciennes. Les locaux y ont subi la loi du Havre qui sera donc la seule équipe de D3 au deuxième tour (6-9).