3e journée Magnus : chasse à l'Ours et au Dragon

Quelle gifle ! Jusqu'ici co-leaders de la Ligue Magnus, les Ours de Villard-de-Lans, sans leur "papy" Daniel Sedlak suspendu pour incorrection envers l'arbitre, ont été corrigés 11-0 à Dijon, avec trois buts d'Anthony Guttig dans la fiesta bourguignonne.

L'autre sensation conjointe est la première défaite de la saison pour le favori Rouen. Menés 3-0 dans les Vosges à la mi-match avant un doublé de Julien Desrosiers, les Dragons ont bien cru renverser la situation dans les huit dernières minutes avec l'égalisation de Teddy Da Costa puis le but présumé vainqueur de l'ex-Spinalien Ilpo Salmivirta (3-4). C'est alors qu'Épinal a pris un temps mort et égalisé par Guillaume Chassard. L'éternelle idole de Poissompré a récidivé en prolongation (5-4) et fait tomber les Rouennais de leur piédestal. Ceux-ci s'en mordront encore plus la langue en découvrant l'identité du nouveau leader...

En effet, c'est Amiens qui s'installe en tête du championnat en gagnant chez son vieux rival Grenoble devant 3450 spectateurs (1-4). Paul Deniset continue à son tarif minimum de deux buts par match en Ligue Magnus. Il les a tous deux marqués en supériorité numérique.

La seule autre équipe qui ait marqué six points sur six, c'est Strasbourg (qui a, rappelons-le, battu les Gothiques en coupe de la ligue). La première anicroche au bilan des Alsaciens est venue ce soir puisqu'ils se sont fait remonter de 1-3 à 3-3 au dernier tiers chez le promu Caen. Qu'importe, il suffit de gagner en prolongation pour faire le plein de points, et Lionel Tarantino s'en est chargé.

Angers (6-3 contre Gap avec quatre points de Bellemare) et Briançon (3-1 face au Mont-Blanc) ont remporté des victoires logiques et se replacent dans ce début de saison un peu fou. Rappelons que les Briançonnais, comme Dijon, ont un match en retard et ont donc quatre points sur quatre.

Toujours zéro en revanche pour Chamonix, qui a perdu 6-3 contre Morzine-Avoriaz, avec deux buts de Martin Arup et deux de Matic Kralj dont le dernier en cage vide.