Angers - Gap (Ligue Magnus, 3e journée)

Peut mieux faire...

Après deux revers en championnat, les Ducs avaient l'occasion de se racheter et de lancer – enfin – leur saison contre la modeste équipe des Rapaces de Gap. Les Angevins comptaient dans leur rang de nombreux blessés : Per Braxenholm, Juho Jokinen, Pierre-Luc Laprise et Brice Chauvel. Côté gapençais, l'effectif attend toujours la qualification de Ryan Jorde et pâtit des blessures de Palotie et André.

BALUCH_Tomas_100911_044Une nouvelle fois, et c'est une constante en ce début de saison, le Haras n'avait pas fait le plein (800 spectateurs).

Le match démarre tambour battant et on ne voit qu'une seule équipe sur le terrain : Angers. Pire pour les visiteurs, ils n'arrivent pas à installer leur jeu de puissance alors qu'ils ont deux supériorités consécutives. On peut noter un tir lointain de Rane Carnegie (6') teinté d'impuissance.

Les Ducs gèrent donc bien cette partie et concrétisent en inscrivant un but en infériorité. Tomas Baluch joue de son physique pour servir Pavol Mihalik qui file vers le but côté gauche. Ce dernier esquive Justin Vienneau et sert Jonathan Bellemare esseulé dans l'enclave qui marque d'un tir à mi-hauteur dans le filet droit de Ronan Quemener, le portier visiteur (1-0, 7'01''). Les Angevins poussent mais le portier gapençais repousse tant bien que mal les assauts locaux. Il stoppe ainsi des tentatives de la bleue de Mickael Irani (10') et Daniel Carlsson (11'). Il arrête également miraculeusement une déviation de Jonathan Bellemare dans le slot (12').

Mais la première supériorité angevine sera fatale. Lauri Lahesalu, de la bleue, tire à ras glace le long du poteau gauche de Ronan Quemener, étonnamment lent sur son déplacement vertical de la jambière (2-0, 13'58''). Les affaires ne vont pas s'arranger pour les hommes de Patrick Turcotte puisqu'ils vont repartir de ce tiers avec un déficit de trois buts. En effet, Tomas Baluch – tout en puissance – déborde côté gauche et lance un missile en angle fermé. Le gardien gapençais laisse un gros rebond dont profite Mathieu Frécon, lancé plein axe (3-0, 16'56''). Un premier tiers réellement à sens unique.

CONSTANTINE_Kevin_100911_09Le deuxième tiers repart sur les mêmes bases et il faut attendre à peine 6 minutes pour que les Ducs ne corsent l'addition. Marc Bélanger – décidément la bonne pioche angevine de ce début de saison – lance côté droit un gros slap qui finit dans la lucarne gauche d'un Ronan Quemener médusé (4-0, 26'07'').

Paradoxalement, ce but donne un excès de confiance aux Angevins qui se la « jouent facile ». Les Rapaces n'en demandaient pas tant et Jiri Jelen, superbement lancé par Justin Vienneau, s'en va battre tranquillement Peter Aubry en break . Superbe but de la part des visiteurs (4-1, 26'23). Les Gapençais prennent de plus en plus confiance. Il faudra un Peter Aubry vigilant pour stopper des tirs de Milan Tekel (28'), de l'inusable Rane Carnegie (31') et de Jiri Rambousek (34').

Le portier canadien d'Angers va finalement craquer avant la fin de ce deuxième acte. Rane Carnegie, plein d'opportunisme lors d'un cafouillage devant la cage, pousse la rondelle dans les filets d'un Peter Aubry perdu sur cette affaire (4-2, 36'50''). Malgré une évidente supériorité angevine, les Rapaces jouent crânement leur chance et ne sont plus qu'à deux longueurs des protégés de Kevin Constantine à l'entame du troisième tiers.

LAHESALU_Lauri_100911_213L'entraîneur angevin a dû remonter les bretelles à ses protégés car ils redeviennent dominants. Il leur faut deux minutes pour reprendre le match en main. Le capitaine Jonathan Bellemare libère les siens en supériorité en reprenant devant l'enclave une offrande de Thiery Poudrier. Un petit cadeau une nouvelle fois du portier visiteur car la rondelle passe sous sa jambière gauche (5-2, 42'22).

Les débats s'équilibrent pendant dix minutes mais ce diable de Rane Carnegie donne des frissons par deux fois aux supporters locaux (45' et 47'). Les Angevins scellent définitivement la rencontre lorsque Julien Albert dévie de la palette dans le slot une passe de Brian Henderson (6-2, 52'07''). L'ex-Amiénois a une nouvelle fois fait le show en passant pas moins de trois joueurs sur cette action.

On s'attend à une fin de match tranquille et il n'en est rien. Sean Roche envoie Mathieu Frécon contre la balustrade d'une charge scandaleuse... Michael Irani veut se faire vengeance et assène une bonne droite au Gapençais. Monsieur Colléoni, l'arbitre de la rencontre, envoie les deux joueurs au vestiaire (5'+20'). Quelques minutes plus tard, Brian Henderson et Jakub Suchanek en viennent également aux mains suite à un travail le long de la bande pour récupérer le palet. La sanction est la même pour les deux protagonistes : 5'+20'. Entre ces deux pugilats, Rane Carnegie a allégé l'addition pour les siens en plaçant un palet sous le bras droit de Lucas Normandon, qui a suppléé Peter Aubry à cinq minutes du terme de la rencontre (6-3, 56'09'').

Un match globalement dominé par des Angevins enfin victorieux dans ce championnat 2010-2011. La fébrilité de Ronan Quémener les a bien aidés. Gap, équipe sérieuse, devra cravacher et montrer un autre visage si elle veut accéder au top 8 de la ligue Magnus.

Étoiles du match : *** Jonathan Bellemare (Angers), ** Rane Carnegie (Gap), * Brian Henderson (Angers)

Réactions d'après match (source : Ouest France) :

Kevin Constantine (entraîneur d'Angers) : « C'est notre première victoire de la saison à domicile et ça fait du bien. Notre excellent départ nous a mis dans les conditions idéales pour la suite de la rencontre. Nous avons dans l'ensemble parfaitement maîtrisé cette partie »



Angers - Gap 6-3 (3-0, 1-2, 2-1)
Samedi 2 octobre 2010 à 18h30 à la patinoire du Haras. 800 spectateurs.
Arbitrage de M. Colléoni assisté de MM. Caillot et Durand.
Pénalités : Angers 58' (4', 4', 50') ; Gap 58' (4', 2', 52').
Évolution du score :
1-0 à 07'01" : Bellemare assisté de Mihalik et Baluch (inf. num)
2-0 à 13'58" : Lahesalu assisté de Poudrier et Bellemare (sup. num)
3-0 à 16'56" : Frécon assiste de Baluch et Lacroix
4-0 à 26'07" : Bélanger assisté de Irani et Bellemare
4-1 à 26'23" : Jelen assisté de Vienneau
4-2 à 36'50'' : Carnegie
5-2 à 42'22'' : Bellemare assisté de Poudrier et Bélanger
6-2 à 52'07'' : Albert assisté de Henderson
6-3 à 46'09'' : Carnegie