Heikki Leime et le TPS en grande difficulté

On avait souligné combien la mission de Heikki Leime serait difficile pour succéder à l'entraîneur champion Kai Suikkanen. On n'imaginait pas à quel point. Après onze journées, son TPS Turku est bon dernier avec 3 points et se traîne déjà dix unités de retard sur la dixième place qualificative en play-offs.

Champion-surprise, le TPS ne ressemble pas à un cador et n'a que le 11e budget de la SM-liiga. Les recrues déçoivent. Marko Kivenmäki, l'ancien leader offensif d'Ässät, n'a marqué que deux assistances. Quant au Canado-Vénézuélien Mario Valery-Trabucco, si prometteur en pré-saison lors de l'European Trophy, il est moins étincelant en championnat. Pas mieux pour les leaders de l'an passé : les deux Tchèques, Tomas Plihal et Michal Birner, n'ont pas encore inscrit le moindre but entre les blessures.

En effet, le TPS est poursuivi par la poisse. Un des défenseurs importants, Miika Huczkowski, s'est gravement blessé au genou à son second match et en a déjà terminé avec sa saison. Le pilier Aki-Petteri-Berg vient tout juste de reprendre le jeu. Jens Skålberg a manqué quatre matches à cause de sa cuisse... On comprend mieux que, avec plus de quatre buts encaissés par match, la défense de Turku soit une catastrophe.

La dernière chance pour sauver une saison déjà compromise, c'est l'arrivée de Steve McCarthy. Ancien premier tour de draft a joué 302 matches de NHL mais a sans cesse été poursuivi par des blessures. Après avoir été opéré, il doutait de pouvoir repasser le processus des camps NHL et a tenté l'aventure KHL. Sans succès : zéro point en rencontres pour un défenseur pourtant ensé porter le palet vers l'offensive. Et de nouveau, les adducteurs... Après une année contrariée en AHL, il arrive à 29 ans dans une équipe où l'infirmerie est déjà pleine. Chance à saisir ou mauvais présage ? McCarthy n'a en tout cas rien changé au sort du TPS dans ses deux premières apparitions. Les défaites continuent de s'accumuler.

Pendant ce temps-là, très loin devant, c'est le HIFK qui domine la SM-liiga. Le club de Helsinki détient un duo de rêve avec le meilleur espoir finlandais, Mikael Granlund, et le meilleur... "papy", Ville Peltonen, l'ancien capitaine de l'équipe nationale de retour au pays.