Reims - Deuil/Garges (Division 1, 4e journée)

Savoie montre le chemin !

Vainqueur de Courbevoie samedi dernier, Reims retrouve cette semaine une nouvelle équipe parisienne avec la venue des Chiefs de Deuil/Garges à Bocquaine. Même si les Val d’Oisiens viennent en nombre réduit, la méfiance reste de mise chez Molmy et ses partenaires. Reims se présente dans la même configuration que le week-end dernier et compte bien rester invaincu à domicile. Seul le forfait de Grill (genou) oblige François Dusseau à revoir quelque peu ses blocs pour la rencontre.

Le coach rémois a prévenu ses joueurs de bien entamer les débats et d’imposer leur rythme de suite. Sauf que les Chiefs ne sont pas venus en victimes et ne tardent pas à se montrer menaçants. A peine 30 secondes de jouées, Mellander s’infiltre côté gauche et sert dans l’axe Gordon, dont la reprise à bout portant est bien maîtrisée par Kubis. Cette chaude alerte est prise en compte par les Phénix, qui ne tardent pas à réagir. Rouillard se charge d’allumer la première mèche rémoise, Roullier stoppant l’essai sans soucis. Les locaux poursuivent sur leur lancée et vont rapidement débloquer la situation. A la 3ème, Jérémy Sabatier, lancé en zone neutre par Desrosiers, décale sur l’aile droite Savoie, qui prend de vitesse Sallander et s’en va déjouer le portier des Chiefs du revers (1-0 à 02’39").

Cette réussite initiale va être toutefois annulée par les visiteurs. A peine une minute plus tard, sur une action anodine, Jeannin parvient à ressortir du coin sans peine et bat de près Kubis d’un tir à ras glace (1-1 à 03’46"). Coupable relâchement des Phénix qui vient de leur coûter un but et remet en scelle les visiteurs qui n’en demandent pas tant. Toutefois, Reims ne semble pas atteint par cette égalisation. Dans la foulée, Rehor s’extrait sur l’aile et adresse une corde raide à Vrielynck, qui n’a plus qu’à dévier la rondelle pour scorer son premier de la saison (2-1 à 04’48"). Après cette folle période, le match baisse quelque peu d’intensité et chaque équipe se neutralise. Il faut attendre la 9ème et un petit festival de Florian Sabatier, qui, hélas, manque la cible après avoir enrhumé l’arrière garde adverse (8’35"). Hormis cette alerte, Deuil/Garges résiste plutôt bien aux Marnais et les hommes d'Éric Lamoureux sentent un coup possible. A la 16ème, la rencontre s’emballe de nouveau avec trois grosses occasions en l’espace d’une minute. Tout d’abord, c’est Savoie qui s’offre un break, mais son revers manque la cible au moment de la conclusion. Sur la contre attaque, Mellander puis Gordon ont le palet du 2-2, mais Kubis sauve les siens à chaque fois. Le jeu ne s’arrête pas pour autant et, sur l’action suivante, c’est au tour de Desrosiers de partir en échappée, sans plus de succès au grand dam des partisans des Phénix. Une dernière pénalité à Williams (19’37") ne changera rien à la marque et chaque équipe regagne les vestiaires après une période plutôt enlevée.

Au retour sur le glaçon, Reims a la possibilité de profiter du restant de la prison de Williams pour creuser l’écart. Seulement, les Rémois cafouillent dans leur jeu et finissent par se mettre à la faute (20’36"). Petite cause, grand effet puisque, sur la supériorité, Gordon par en slalom et trompe Kubis d’un tir à mi-hauteur (2-2 à 22’30"). Le doute n’a pas le temps de s’installer dans les têtes rémoises. Deux minutes plus tard, sur une descente à deux, Jérémy Sabatier se connecte avec Desrosiers pour une reprise de volée surpuissante qui fait gamelle. Après un rapide moment de flottement, l’arbitre vient valider le but et le top scorer des Phénix peut savourer sa réalisation (3-2 à 23’34"). Seulement, les locaux vont commettre quelques fautes, qui vont perturber leur plan. Reims va même se retrouver un court instant en double infériorité, sans conséquence heureusement grâce une solidarité bien présente. Bien que toujours entreprenants à l’image de Jérémy Sabatier ou Savoie, les Phénix ne parviennent néanmoins pas à augmenter leur avantage, buttant sur un Roullier vigilant. En fin de tiers, Deuil/Garges donne par deux fois l’occasion à l’attaque massive de Reims de faire le break, mais cette dernière peine à trouver la faille dans la muraille des Chiefs. C’est avec un court et précieux avantage que les Phénix rejoignent leur maison avant un dernier tiers décisif.

A l’entame de la troisième période, les bleus, secoués par leur coach durant la pause, reviennent avec le couteau entre les dents. Les gros canons rémois ont de nouveau un reliquat de pénalité pour prendre le large, mais restent hélas muets une fois encore. Ce qu’ils n’ont pas su faire avec un homme de plus, les Phénix vont le faire à égalité numérique. Profitant d’un bon travail de ses compères de ligne, Savoie se retrouve servi dans le slot et vient compter à l’aide d’un revers qui surprend Roullier (4-2 à 42’25"). Ce but semble enfin lancer les locaux, mais ceux-ci vont retomber dans l’indiscipline et jouer à se faire peur. Si, par deux fois, les Chiefs ne profitent pas de leur supériorité, c’est sur la troisième que la sanction finit par tomber. Décalé par Williams, Lachapelle tente sa chance, mais le palet est contré par un patin arbitral et revient dans la palette de Gordon qui score pour la 2ème fois du soir (4-3 à 57’20"). Ce but remet un coup de suspense au match et relance les espoirs des visiteurs.

Piqués au vif, les Rémois réagissent immédiatement et ne vont pas avoir le temps de gamberger. Dans la minute suivante, Jérémy Sabatier s’échappe une nouvelle fois sur l’aile et sert à merveille au second poteau Savoie, qui inscrit son 3ème but personnel (5-3 à 58’18"). Ce but semble, cette fois, porter un coup fatal aux têtes des Chiefs. Et comme pour sceller définitivement le sort du match, Rehor inscrit un 6ème but d’un tir en lucarne 45 secondes plus tard (6-3 à 59’03"). Cette fois-ci, Bocquaine et ses partisans peuvent exulter après une rencontre serrée et tendue de bout en bout.

Les Phénix auront mis longtemps avant de s’assurer le gain du match face à d’accrocheurs Franciliens, en raison d’un manque de réalisme notamment au cours du premier tiers. Au final, Reims repart avec deux points et conserve sa 5ème place, avant un déplacement à hauts risques à Montpellier le week-end prochain.

Compte-rendu du site officiel des Phoenix de Reims


Reims - Deuil/Garges 6-3 (2-1, 1-1, 3-1).
Samedi 9 octobre 2010 à 20h00 à Bocquaine. 480 spectateurs.
Arbitrage de Damien Velay assisté de Laurent Rouèche et Jérémy Metais.
Pénalités : Reims 18' (2', 8', 8'), Deuil/Garges 12' (2', 6', 4').
Évolution du score :
1-0 à 02'39" : Savoie assisté de J. Sabatier
1-1 à 03'46" : Jeannin assisté de Magnier
2-1 à 04’48" : Vrielynck assisté de Rehor et Vesely
2-2 à 22‘30" : Gordon assisté de Williams et Lachapelle (sup. num.)
3-2 à 23'34" : Desrosiers
4-2 à 42‘25" : Savoie assisté de Desrosiers et . Sabatier
4-3 à 57'20" : Gordon assisté de Lachapelle et Williams (sup. num.)
5-3 à 58‘18" : Savoie assisté de J. Sabatier et Desrosiers
6-3 à 59'03" : Rehor assisté de F. Sabatier