Ligue Magnus (5e journée) : un sommet et un derby

Angers (3) - Rouen (6). Quand les deux favoris désignés de la Ligue Magnus s'affrontent, c'est toujours un sommet. Même si les dits favoris ont, pour le moment, abandonné le leadership du championnat à d'autres. Angers et Rouen se sont déjà rencontrés à deux reprises, cette saison. Au Trophée des champions, d'abord. Et en Coupe de la Ligue, ensuite. Les deux fois, les Dragons de Rodolphe Garnier se sont imposés en fusillade (3-2 au Trophée, 5-4 en Coupe). Aura-t-on encore droit à un peu de rab au Haras ? Forcément, Angers va vouloir empêcher une passe de trois normande. Mais des deux, c'est Rouen qui reste sur le meilleur début de saison. Le champion en titre devrait récupérer Jonathan Zwikel. Mais pas David Holmqvist, toujours en délicatesse avec ses adducteurs. Côté angevin, Kevin Constantine espère aligner Per Braxenholm. Brice Chauvel, Pierre-Luc Laprise et Matthieu Frécon suivront la rencontre depuis les tribunes. Ducs et Dragons se retrouveront mardi en Coupe de la Ligue.

La cote : Angers 40 % / Rouen 60 %. Coup d'envoi ce samedi à 18 h 30.

Briançon (8) - Gap (10). Dans le derby des Hautes-Alpes, Briançon mène cette saison 2-0 après ses deux victoires en Coupe de la Ligue (6-1 et 5-3). Les Rapaces doivent inverser la tendance pour rester dans le ventre mou du classement. Et éviter une descente dangereuse dans ses profondeurs. Problème : la dernière victoire des Gapençais en championnat contre Briançon remonte à l'époque du Super 16. Le 13 septembre 2003, Gap avait battu les Diables Rouges 5-2 avec un doublé de son actuel entraîneur, Patrick Turcotte. À Briançon, Luciano Basile, nommé cette semaine sélectionneur de l'équipe nationale d'Espagne, devrait être contraint de jouer sans deux défenseurs, Gary Levêque et Kaj Öhberg, blessés. En face, côté gapençais, seul Mikko Palotie pourrait manquer.

La cote : Briançon 70 % / Gap 30 %. Coup d'envoi ce samedi à 20 h 30.

Dijon (5) - Amiens (2). Les Gothiques ont-ils digéré Chamonix ? A priori, oui. Via la Coupe de la Ligue. Mardi, les Picards ont été les premiers à battre Strasbourg en compétition officielle cette saison. Le groupe d'Antoine Richer doit maintenant se relancer en championnat. Possible, à condition de retrouver un semblant d'efficacité offensive. Pas évident, surtout avec l'absence du buteur Paul Deniset. Le Canadien devrait faire sa rentrée la semaine prochaine contre Angers. À Dijon aussi, on manque de monde devant. Miroslav Kristin et Gabriel Da Costa sont forfaits. Cela n'enlève pas aux Ducs toutes leurs ambitions. Les joueurs de Daniel Maric, battus la semaine passée en prolongation à Gap, peuvent revenir sur Amiens au classement en cas de victoire. Ils s'appuieront notamment sur Loïc Sadoun et Yanick Riendeau, recrutés cet été en Picardie.

La cote : Dijon 60 % / Amiens 40 %. Coup d'envoi ce samedi à 20 h 30.

Grenoble (9) - Morzine (4). Battu par Strasbourg (3-1) puis Amiens (4-1), Grenoble ne s'est toujours pas imposé à domicile cette saison en championnat. La tâche des Brûleurs de Loups est donc simple : inverser la tendance. Mais les Isérois sont confrontés à deux problèmes. L'absence probable de plusieurs joueurs, d'abord. Alexandre Baylacq, Maxime Moisand, Vincent Llorca et Sébastien Raibon sont incertains. Et la puissance offensive du camp d'en face, ensuite. Morzine, c'est 21 buts marqués en 4 matches. Soit la meilleure attaque de la ligue. Les Pingouins, eux, évolueront au complet.

La cote : Grenoble 30 % / Morzine 70 %. Coup d'envoi ce samedi à 20 heures.

Épinal (11) - Chamonix (12). Le point commun entre Dauphins et Chamois ? Un début de championnat raté. Les deux équipes se tiennent en un point. Avantage aux Spinaliens, onzièmes à la faveur d'une défaite en prolongation à Gap (4-3). Autrement dit, plus personne n'a le choix. Il faut gagner pour (enfin) décoller. Quinze jours après son succès contre Rouen, Épinal doit enchaîner à Poissompré. Chamonix veut capitaliser sur sa victoire surprise ramenée la semaine passée d'Amiens. Et avance un argument de poids : Carl Lauzon, inattendu meilleur pointeur de la ligue.

La cote : Épinal 60 % / Chamonix 40 %. Coup d'envoi ce samedi à 20 h 15.

Caen (14) - Villard-de-Lans (7). Après Amiens, Strasbourg, Rouen et Morzine, les Drakkars s'attaquent à un adversaire un peu plus à leur portée. Les Normands patinent toujours après leur première victoire en Ligue Magnus. Et la lanterne rouge a fait de ce match un rendez-vous capital dans sa course au maintien. En face, Villard-de-Lans marque le pas. Vainqueurs de ses deux premières sorties, les Ours restent depuis sur deux revers. Dont le terrible 11-0 pris à Dijon. Ils évolueront ce soir sans Daniel Sedlak (visage) et Quentin Cervoni (genou). Marc-André Tourigny, Guillaume Tougas et Yann Diaferia seront en revanche bien présents, malgré leurs récentes expulsions.

La cote : Caen 60 % / Villard-de-Lans 40 %. Coup d'envoi ce samedi à 20 heures.

Mont-Blanc (12) - Strasbourg (1). Quatre matches, quatre victoires. Leader invaincu, Strasbourg peut raisonnablement envisager de prolonger la série. Le Mont-Blanc est à la portée de l'Étoile Noire. Avec Caen, l'Avalanche est la seconde équipe sans succès cette saison. Mais méfiance, car le groupe haut-savoyard tourne autour. Dijon et Angers ont eu besoin d'une prolongation pour venir à bout de l'Entente. La saison dernière, les joueurs de Christopher Lepers avaient attendu douze journées, et la réception... de Strasbourg, avant de s'imposer. Rebelote ?

La cote : Mont-Blanc 20 % / Strasbourg 80 %. Coup d'envoi ce samedi à 20 h 30.

Prochaine journée (23 octobre) : Rouen - Grenoble, Villard-de-Lans - Briançon, Morzine - Épinal, Chamonix - Caen, Strasbourg - Dijon, Amiens - Angers et Gap - Mont-Blanc.