Rouen - Briançon (Ligue Magnus, 4e journée)

Rouen se sort du piège

2010-10-09-Rouen-BrianconAprès un médiocre début de championnat (deux victoires sans convaincre et une défaite en mort subite à Epinal), la réception de Briançon, au bout d’un mois de compétitions officielles, s’avère être le premier test des Rouennais. Les visiteurs de la ville aux cent clochers, au mépris de leurs soucis économiques de l’intersaison et de leur effectif 2010-2011 moins talentueux, ont démontré leur générosité et leur solidarité en arrachant une victoire en prolongation chez le vice-champion de France et, malgré l’absence de l’ancien défenseur des Dragons, Kaj Öhberg, ils ont à cœur de réaliser la passe de trois après leur victoire contre l’Entente du Mont-Blanc (Briançon-Dijon, le match de la troisième journée, a été reporté à une date ultérieure).

Dès le début du match, les joueurs se sont livrés sans retenue. Très vite, ils trouvent des positions de tirs. Les joueurs du RHE 76 ne cadrent pas leurs tentatives (Thinel à 0’54 et Desrosiers à 1’37). C’est finalement, Fabrice Lhenry qui doit être le premier des deux gardiens à s’employer (devant Damien Raux à 1’26), alors que plus tard, Peter Bourgaut n’ajuste pas la cage (2’11). Le ton est donné.

Cependant, la première ligne des Dragons s’installe longuement en zone offensive faisant vivre le palet avec une circulation derrière le but des Diables Rouges. Ainsi Marc-André Thinel glisse en retrait vers François-Pierre Guénette. La reprise instantanée de l’ancien joueur de René-Froger ne laisse aucune chance à Ramon Sopko. Le portier a beau se plaindre d’une cage descellée, l’arbitre, Mlle Picavet, accorde l’ouverture du score pour les Normands (1-0 à 5’44).

Les joueurs de Rodolphe Garnier maintiennent leur pression. Jonathan Janil s’exerce de loin (6’20 & 6’31). Julien Desrosiers n’est pas précis (6’39 & 8’35). Entre deux, Kévin Dusseau, le bourreau des Angevins, tire au-dessus (7’08).

2010-10-09-Rouen-Briancon2Carl Mallette commet une faute sur Jaka Ankerst (9’17). La supériorité des Haut-alpins est dangereuse mais Fabrice Lhenry a fermement maintenu la porte fermée. Sur leur lancée du power-play les joueurs des bords de la Durance continuent leurs offensives. Kevin Dusseau, de loin, sera dévié de la jambière (12’40). Lors de ce jeu de puissance, on a senti le BAPHC sur la corde raide car Ilpo Salmivirta a pu tout de même inquiéter Ramon Sopko (10’51).

Et deux minutes derrière, Julien Desrosiers est stoppé par l’ancien goal des locaux (12’51). Mickaël Perez sous la pression est pris par la patrouille à cause d’un accrocher sur Calle Bergström (12’58). Moins d’une minute plus loin, Teddy Da Costa dévie un énorme lancer de loin de l’arrière suédois (2-0 à 13’47).

Première attaque à cinq rouennaise et premier but. Alors, on pouvait craindre le pire pour Briançon lorsque Kevin Dusseau était puni pour une charge incorrecte sur Ilpo Salmivirta (14’01). Cependant, les Dragons n’ont pas forcé leur talent sur ce deuxième avantage numérique. C’est même Marc-André Bernier qui s’est créé l’unique occasion du jeu spécial. À parité d’hommes, Nicholas Romano, trouvé par Edo Terglav, manque une chance incroyable en ne cadrant pas son tir (17’07). Les joueurs des bords de Seine ne sont plus dans le match à l’image du vétéran assistant capitaine pris par la patrouille pour une obstruction (17’29). Hélas, les Diables Rouges ne profitent pas de leur atout car Loïc Lampérier manque la cible (18’30).

La fin du premier tiers est hachée car une quatrième pénalité, en moins de six minutes, est appelée. Cette fois c’est un visiteur (Charles Townsend) qui cire le banc. Mais à part une tentative de Matthieu Brunelle à côté (19’49), rien de probant ne sera à noter.

2010-10-09-Rouen-Briancon4Ce sont des Normands déterminés qui reviennent sur la glace. Il n’y a qu’une équipe sur la glace de l’Île Lacroix et un seul gardien. Ramon Sopko est impressionnant. François-Pierre Guenette (20’36 & 23’26), David Holmqvist (22’53), Luc Tardif (22’58), Teddy Da Costa (23’41) et Jonathan Janil (25’06) sont tous déroutés par le gardien briançonnais.

De leur côté les Haut-alpins n’ont pas profité d’une erreur de Teddy Da Costa dans l’axe (24’22). Et puis c’est tout. Heureusement pour les visiteurs, ils pourront souffler parce que Daniel Babka s’en va en prison pour un cinglage sur Jaka Ankerst (26’40). N'empêche que le BAPHC n’est pas très bon en situation avantageuse. Ni à présent. Ni plus tard à cinq contre trois pendant dix-sept secondes. C’est Carl Mallette qui tiendra compagnie à l’arrière slovaque (28’23).

Une fois les prisonniers revenus, la domination de leurs coéquipiers reprend de plus belle. Jozef Szelig est obligé de jouer les pompiers en frustrant les champions de France d’un rebond (32’07). Ramon Sopko se démène bravement devant Teddy Da Costa (33’23) bien malheureux depuis la quatorzième minute puis devant Luc Tardif (34’59). Ensuite, Teddy Da Costa a bien envoyé la rondelle dans les filets, mais en s’aidant de la main. L’arbitre refuse logiquement le but de la recrue polonaise (35’09). C’est encore Ramon Sopko que l’on voit à l’œuvre devant François Pierre Guenette (35’35). Enfin, Carl Mallette reprend dans le haut des filets le rebond d’un envoi de Jonathan Janil (3-0 à 35’40).

Le RHE 76 avec une avance de trois buts joue moins haut et frappe un peu moins aussi. Les joueurs de Luciano Basile en profitent mais manquent de lucidité lorsqu’ils se présentent à trois contre deux (36’15). Pourtant, en toute fin d’acte, après une sortie de zone manquée des « Noirs et Jaunes », elle ne fait pas défaut à Edo Terglav qui trouve Loïc Lampérier auprès de Fabrice Lhenry. L’espoir rouennais prêté à Briançon glisse le caoutchouc sous le gardien international (3-1 à 39’03).

2010-10-09-Rouen-Briancon3Un mauvais but qui annihile, tous les efforts, pas entièrement vain, et l’entière toute-puissance des Dragons lors du tiers médian. Surtout que le jeu, à présent attentiste, ne profite pas à Rouen. Michal Korenko reculé n’ajuste pas sa mire (46’49). Loïc Lampérier gagne une remise dans son camp au centre du cercle droit. Edo Terglav envoie le puck à Nicholas Romano derrière Juha Alen qui se prend les pieds dans le tapis. L’ailier italo-canadien arrive seul sur Fabrice Lhenry et mystifie facilement le portier d’un revers entre ses jambières (3-2 à 49’13).

La réaction des derniers tenants de la coupe de France est enrayée par un jeu en infériorité après que Michal Korenko a fait trébucher Teddy Da Costa (49’39). Calle Bergström touche la barre d’un tir de la pointe (50’05). François-Pierre Guenette lance à côté (50’29). Ramon Sopko dévie Jens Olsson (50’37). Le jeu s’emballe. Une faute de Zwikel sur Jaka Ankerst n’est pas sifflée (51’20). Fabrice Lhenry sort de la plaque un palet d’Edo Terglav (52’59). Kevin Dusseau est en retard lorsqu’il charge Julien Desrosiers. L’arbitre est sans doute dépassée par le rythme et l’intensité du jeu. Puis, François-Pierre Guenette reprend du revers un lancer frappé fort de la ligne bleue expédié par Calle Bergström (4-2 à 53’40).

Sur la mise en jeu au centre, Ilpo Salmivirta donne un coup de crosse de la palette sur le visage de Charles Townsend. Mais une fois encore l’arbitre ne signale rien. Luciano Basile, l’entraîneur de Briançon, est furieux sur son banc car il n’aura aucune explication à ses interrogations pourtant recevables !

Ensuite, le malheureux Juha Alen dégage dans les gradins. Le retard de jeu qui suit donne l’opportunité à Sébastien Rohat de réduire le score mais Fabrice Lhenry veille au grain (56’20). La pénalité est finalement tuée par les Dragons.

Après une charge de Luc Tardif sur Luka Tosic qui ne finira pas le match, Luciano Basile demande un temps mort (59’00). Mais Ramon Sopko ne peut sortir de sa cage que dix secondes avant la sirène, c’est trop tard, et Rouen peut se sortir du piège briançonnais.

 

Rouen – Briançon 4-2 (2-0, 1-1, 1-1)
Samedi 9 octobre 2010 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2747 spectateurs.
Arbitrage de Mlle Picavet assisté de MM. Loos et Rauline.
Pénalités : Rouen 10’ (4’, 4’, 2’) ; Briançon 8’ (6’, 0’, 2’).
Évolution du score :
1-0 à 05'44" : Guenette assisté de Thinel et Da Costa
2-0 à 13'47" : Da Costa assisté de Bergström et Guenette (sup. num.)
3-0 à 35'40" : Mallette assisté de Janil et Desrosiers
3-1 à 39'03" : Lampérier assisté de Terglav et Romano
3-2 à 49'13" : Romano assisté de Lampérier et Terglav
4-2 à 53'40" : Guenette assisté de Bergström

 

Rouen

Gardien : Fabrice Lhenry.

Défenseurs : Jens Olsson – Calle Bergström ; Jonathan Janil – Juha Alen ; David Holmqvist – Daniel Babka.

Attaquants : Teddy Da Costa – François-Pierre Guénette – Marc-André Thinel (A) ; Julien Desrosiers – Carl Mallette (C) – Mathieu Brunelle ; Luc Tardif Jr – Jonathan Zwikel (A) – Ilpo Salmivirta.

Remplaçants : Sebastian Ylönen (G), Cédric Custosse, Alexandre Mulle, Anthony Rech, Quentin Berthon.

Briançon

Gardien : Ramon Sopko.

Défenseurs : Viktor Szelig (A) – Michal Korenko ; Gary Lévèque (A) – Kevin Dusseau ; Luka Tosic.

Attaquants : Edo Terglav – Loïc Lampérier – Nicholas Romano ; Marc-André Bernier – Damien Raux – Mickael Perez ; Sébastien Rohat – Jaka Ankerst – Peter Bourgaut ; Pierre-Charles Hordelalay – Gregory Alberti – Charles Townsend.

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absent : Kaj Öhberg.