Amiens - Dijon (U18 élite)

2010-10-16-amiens-dijon-cadets-4Amiens s'offre une nouvelle recrue et une nouvelle victoire

Seuls en tête avec 12 points, les Cadets Elites amiénois entament décidément très bien le championnat. Ce samedi 16 octobre se présentait l’occasion de définir clairement que l’équipe U18 élite d’Amiens serait cette saison un adversaire coriace. La rencontre amène cet après-midi Dijon sur le glaçon amiénois ; des jeunes Ducs qui occupent la sixième place avec 4 points au compteur.

À noter également l’entrée en jeu pour ce match d’un nouvel équipier pour les Amiénois, le jeune Kévin Spinozzi , défenseur canadien de 14 ans et fils de l'entraîneur de l'équipe de Neuilly-sur-Marne, ayant signé à Amiens depuis peu et faisant donc ses premières glissades dans la compétition (premier plan photo ci-contre).

Les Gothiques rentrent tout de suite dans le match et ne perdent pas de temps pour monter à la cage. Avant même d’avoir passé la minute de jeu, les Amiénois font déjà le siège de leur zone offensive et Alexis Besson prend même un premier shoot. Si celui-ci ne trouve pas le filet gagnant, le tableau d’affichage annonce pourtant un premier but en faveur des locaux. Fabien Kazarine est au rebond concédé par Husson sur un lancer de Rémi Thomas et peut pousser la rondelle au fond (1-0 ; 1’18’’).

Un sifflet retentit et l’équipe de Dijon profite de deux minutes de power play. Les jaune et bleu s’installent rapidement mais n’ont pas le loisir de se procurer énormément d’occasions dangereuses sur la cage de Corentin Cunsolo que la nouvelle recrue se montre à la hauteur de la réputation qu’on lui fait : à lui seul, Kévin Spinozzi dégage vigoureusement trois fois la rondelle.

2010-10-16-amiens-dijon-cadets-2Si cette première infériorité est tuée, la deuxième ne tarde pas à tomber, une minute plus tard. Mais malgré tout, Romain Carpentier et Marius Serer forme la paire gagnante. Le premier intercepte un palet et remonte la patinoire avant de servir Serer qui double la mise (2-0 ; 7’49’’).

La réaction cependant ne se fait pas attendre, toujours en supériorité, les Dijonnais exploitent enfin leur avantage à six secondes du retour d’Alexis Besson par une réalisation d’Alexis Lefebvre (2-1 ; 9’20’’). Des espaces se créent ensuite à quatre contre quatre.

Par la suite, les visiteurs rendent la pareille aux cadets amiénois en mobilisant leur zone défensive. Cependant, les Dijonnais manquent de réalisme face à la cage et ne réussissent pas à revenir à égalité avant la fin du tiers bien que les opportunités soient là. Quentin Mahier rate son occasion à bout portant face au gardien amiénois, sans avoir été inquiété par le seul défenseur picard présent à ses côtés. Puis Nicolas Lacroix se faufile devant le slot et Corentin Cunsolo est tout juste assez grand pour s’étendre un maximum devant ses filets et opposer son gant au tir du Dijonnais.

La deuxième période reprend sur le même rythme que la première et surtout à la même place : le palet campe en zone dijonnaise pendant près d’une minute. Les noir et rouge cherchent après la déviation devant la cage sans toutefois parvenir à la trouver tandis que sur le banc le capitaine Marius Serer conseille et motive ses troupes.2010-10-16-amiens-dijon-cadets-3

Ce dernier ne tarde pas à montrer l’exemple à  son équipe. Encore une fois en désavantage numérique, cela ne l’empêche pas de remonter toute la patinoire en évitant ses adversaires puis de tirer du revers  à la limite du slot. Il troue ainsi Rémi Husson qui semblait bien trop sûr de ne pas être battu (3-1 ; 26’23’’).

Une seconde fois la réaction adverse ne se fait pas attendre et Alexis Lefebvre réduit le score en inscrivant son doublé (3-2 ; 29’06’’). Jacques Evrard part au cachot pour avoir retenu Fabien Kazarine qui partait en break et donne ainsi l’avantage à Amiens. Le jeu de puissance s’installe vite et tourne bien mais le but sera refusé puisque Rémi Husson avait bel et bien gelé la palette avant que les Amiénois ne forcent pour la pousser au fond.

Cyril Cassan et Zachary Maric jouent un 2 contre 1 mais le premier préfère prendre un lancer plutôt que de passer sa rondelle et Corentin Cunsolo peut la coincer entre ses jambières. Une nouvelle pénalité est annoncée pour les cadets dijonnais et seules douze secondes suffiront pour que Nicolas Leclerc redonne deux longueurs d’avance aux Gothiques (4-2 ; 35’54’’).

Dans la fin du tiers, Amiens fait trembler Husson qui ne sait plus où donner de la tête avant que l’arbitre M. Testu ne les stoppe dans leur élan en envoyant encore Alexis Besson sur le banc des punis.

2010-10-16-amiens-dijon-cadetsLe dernier tiers reprend sur une même égalité des forces, Dijon n’étant pas déterminé à baisser les bras si facilement. Les dix premières minutes sont fortes de tentatives en tout genre de la part des deux formations mais rien ne fera changer le score.

En attendant, sur le banc, on voit Fabien Métais faire la grimace et rentrer quelques secondes au vestiaire, apparemment touché à la jambe. Il est cependant bien vite de retour quand son équipe bénéficie d’un nouvel avantage. Au complet, les locaux ne se ménagent pas et lapident la cage de Rémi Husson. Marius Serer fait résonner le poteau puis Romain Carpentier loupe la cage ouverte face à lui. Il s’essaye à nouveau mais son tir est dévié.

Dijon peut souffler lorsqu’Axel Schannen sort du cachot. Cinquante secondes seulement néanmoins. En zone neutre, Rémi Thomas, qui se trouvait malchanceux jusqu’à présent, reçoit parfaitement la passe de Fabien Kazarine et s’en va accomplir son exploit personnel en trouant Rémi Husson (5-2 ; 52’00’’).

Du côté amiénois, pour son premier match devant les filets, Corentin Cunsolo est solide dans sa cage et ne se démonte pas. Il concède malheureusement un but trois minutes plus tard : sur un lancer de Quentin Mahier, le caoutchouc lui échappe et Julien Guillaume est le plus vif pour le pousser derrière la ligne (5-3 ; 55’00’’).

Sans relâcher la pression, Amiens continue à presser et reprend le contrôle de sa zone offensive. Pour affirmer totalement sa victoire, Romain Carpentier marque son doublé lui aussi, en déportant d’abord Rémi Husson complètement sur la gauche (6-3 ; 56’30’’). Puis, six secondes avant que le buzzer ne retentisse, il trompe encore Husson avec l’aide de son capitaine (7-3 ; 59’54’’).

L’équipe des cadets amiénois s’affirme donc comme le seul leader du classement, puisque quatre points les séparent du deuxième, Reims. Avec cette nouvelle défaite, Dijon maintient sa sixième place au classement avec quatre points. 

Après-match : Les points de vue de…

Romain Carpentier #20 (attaquant d’Amiens) : "On n’a pas très bien joué, on n’était pas très bon défensivement. On a peut-être gagné mais ils n’étaient pas très bons en face… Cette saison on a une bonne équipe et on peut aller loin. J’ai une bonne ligne qui travaille avec moi donc on y arrive bien (Romain Carpentier se classe meilleur pointeur et meilleur buteur du championnat, ndlr). Kévin (Spinozzi) s’est bien intégré. Il joue bien en défense et fait des bonnes relances. La semaine prochaine on affronte Angers et si on joue bien ensemble, on peut largement gagner."

Rémi Thomas #16 (attaquant d’Amiens) : "On n’a pas été si bon que ça, mais plutôt efficace. Le gardien en face n’a pas été excellent non plus, tandis que Corentin (Cunsolo) a fait un bon match. Défensivement il y a encore des lacunes, offensivement c’est pareil, je pense qu’on peut faire mieux. Pour l’instant c’est vrai qu’on est premier, mais à la base on n’était pas les favoris parce qu’on a une équipe jeune par rapport à Rouen et aux autres équipes. Kévin est jeune et solide, il est très grand pour son âge, son arrivée fera du bien. On ne peut pas dire qu’Angers ça va être facile parce qu’ils viennent déjà du championnat élite, tandis que Dijon était promu du championnat excellence cette année, donc faire 7-3 face à eux, ce n’est pas assez je trouve."

Emilie Enault / Photos : Elie Lefebvre

Galerie photo de la rencontre : Amiens - Dijon 


Amiens – Dijon 7-3 (2-1 ; 2-1 ; 3-1)
Samedi 16 octobre 2010 à 15h15 au Coliséum d’Amiens
Arbitrage de Dominique Testu assisté de Théo Cardon et Rémy Fournier.
Pénalités : Amiens 14’ (8’, 6’, 0’), Dijon 10’ (4’, 4’, 2’).
Evolution du score :
1-0 à 01’18’’ : Kazarine assisté de Thomas et Métais
2-0 à 07’49’’ : Serer assisté de Carpentier (inf. num.)
2-1 à 09’20’’ : Lefebvre assisté de Lacroix et Cassan (sup. num.)
3-1 à 26’23’’ : Serer (inf. num.)
3-2 à 29’06’’ : Lefebvre assisté de Lacroix
4-2 à 35’54’’ : N. Leclerc assisté de Métais et Besson (sup. num.)
5-2 à 52’00’’ : Thomas assisté de Kazarine et Besson
5-3 à 55’00’’ : Guillaume assisté de Mahier
6-3 à 56’30’’ : Carpentier assisté de Bouvet et N. Leclerc
7-3 à 59’54’’ : Carpentier  assisté de Serer

 

Amiens

Attaquants : Marius Serer (C) – Maurin Bouvet – Romain Carpentier ; Fabien Kazarine – Rémi Thomas – Fabien Métais ; Gabin Da Silva – Joel Dos Reis – Yohann Lemoine.

Défenseurs :  Nicolas Leclerc (A) – Alexis Besson (A) ; Kévin Spinozzi - Guillaume Leclerc ; David Artano – Marc Antoine Herbet ; Alvin Matima.

Gardien : Corentin Cunsolo.

Remplaçant : Quentin Kello (G).

Dijon

Attaquants : Cyril Cassan (A) – Alexis Lefebvre – Nicolas Lacroix ; Maxime Chul – Zachary Maric (A) – Alain Masik ; Kévin Bonhomme – Julien Guillaume – Thibaud Martin ; Dylan Cartier – Jules Milesi – Nicolas Maury.

Défenseurs : Axel Schannen – Victor Jametton ; Quentin Mahier (C) – Clément Defer ; Jacques Evrard – Edgar Lacroix.

Gardien : Rémi Husson.

Remplaçant : Jordan Maric (G).