Valence - Brest (Division 1, 5e journée)

Les Albatros, toujours privés d’Ansell, ont survolé le territoire des Lynx de Valence sans trop d’encombres...  Invaincus après quatre journées, les Brestois étaient opposés à des Valentinois qui avaient su, samedi dernier, tenir tête aux Bisons de Neuilly pendant deux tiers. Devant une faible assistance, les Albatros prenaient le jeu à leur compte dès l’entame du match et il fallut attendre une longue première minute pour voir les Lynx passer la ligne médiane.

Les premières pénalités s’enchaînaient et c’est à 4 contre 5, après la sortie de Volkov, que les Albatros ouvraient la marque à la 6ème minute par Prosvic, débordant par la droite pour tromper Fournier d’un superbe tir en pleine lucarne. Le jeune Motreff l’imitait 2’30’’ plus tard dans le même style mais par la gauche cette fois. Moins vigilants, les Brestois allaient se faire surprendre par des Lynx accrocheurs qui profitaient d’une erreur de Holik pour permettre à Medeiros de filer en break et réduire le score, également à 4 contre 5… Prosvic puis Vargas Dias donnaient de l’air à Brest en moins d’une minute, à dix secondes de la sirène.

Pour la seconde période Valence se montrait d’entrée motivé, un peu trop lorsqu’une crosse haute touchait Volkov au visage, sans conséquence pour le Russe et sans que Brest ne puisse profiter de la supériorité qui suivit. Mais le club de la Drôme poussait et inscrivait à la 23ème minute un second but par le Slovène Selan, ex-pensionnaire de la Ligue Magnus avec Briançon. Les Albatros se remettaient à l’ouvrage et à la 26ème minute Prosvic scorait pour la troisième fois de la rencontre. Petricko et Gascon profitaient de l’indiscipline valentinoise pour tromper à leur tour le goal local. Une nouvelle erreur de la défense finistérienne sur la ligne bleue permit à Parvainen, à cinq minutes de la fin du tiers, de signer la troisième réalisation des siens. Brest a fait parler sa supériorité technique mais en commettant quelques maladresses devant des Lynx plus rugueux, plus pressants, qui ont d’ailleurs réussi à tirer plus souvent que les Brestois.

André Peloffy a sans doute remarqué le manque d’impact physique et incité ses protégés à plus de consistance dans les percussions. Brest dominait le troisième tiers, avec des actions plus franches, des défenseurs « frappant » davantage les attaquants adverses. Dian virevoltant, mystifiait la défense et le gardien valentinois à la 41ème minute. Vorobel  contribuait à la victoire d’un tir puissant comme d’habitude. A la 50ème minute, les Lynx, par l’intermédiaire de Tharreau, marquaient un quatrième but, vraisemblablement du patin, mais validé par l’arbitre. Dès lors les Albatros allaient concrétiser leur domination par Dian à la 51ème, Motreff puis Ballet, le défenseur qui marquait son but après six assistances sur l’ensemble de la rencontre.

Les Albatros remportent facilement leur cinquième rencontre de la saison face à des Lynx rugueux et accrocheurs. Toutefois, les Brestois ont encore une marge de progression et devront corriger leurs petites erreurs pour affronter des adversaires d’un meilleur calibre. Leurs deux prochains rendez-vous feront figure de test, avec la réception de Bordeaux au Rïnkla, le 23 octobre à 18h30, et les 16ème de finale de la Coupe de France à Caen quelques jours après la rencontre contre les Boxers.

Compte-rendu du site officiel des Albatros de Brest

Valence - Brest 4-12 (1-4, 2-3, 1-5).
Samedi 16 octobre 2010 à 20h30 au Polygone. 438 spectateurs.
Arbitrage de Laurent Vaissaire assisté de Jean-Charles Llorca et Frédéric Peurière.
Pénalités : Valence 26' (10', 6', 10'), Brest 16' (6', 4', 6').
Tirs : Valence 29 (7, 13, 9), Brest 51 (22, 11, 12).
Évolution du score :
0-1 à 05'57" : Prosvic assisté de Ballet et Hennebert (inf. num.)
0-2 à 08’29" : Motreff assisté de Dian
1-2 à 10‘56" : Medeiros assisté de Samson (inf. num.)
1-3 à 18'51" : Prosvic assisté de Dian et Holik (sup. num.)
1-4 à 19’50" : Vargas Dias assisté de Lemoine et Hennebert
2-4 à 23‘16" : Selan assisté de Billieras
2-5 à 26'27" : Prosvic assisté de Dian et Ballet
2-6 à 32’04" : Petricko assisté de Ballet et Holik (sup. num.)
2-7 à 33'50" : Gascon assisté de Ballet (sup. num.)
3-7 à 35’42" : Parviainen assisté de Gaulier
3-8 à 41‘27" : Dian assisté de Lefebvre et Prosvic
3-9 à 49'37" : Vorobel assisté de Vargas Dias et Motreff
4-9 à 50’12" : Tharreau assisté de Billieras
4-10 à 51‘06" : Dian assisté de Lefebvre et Ballet
4-11 à 55'04" : Motreff assisté de Ballet et Vorobel
4-12 à 58’43" : Ballet assisté de Gascon et Vargas Dias (sup. num.)