Chambéry - La Roche-sur-Yon (Division 2, poule A, 4e journée)

Les Éléphants recevaient samedi l'équipe de La Roche-sur-Yon entraînée par leur ancien coéquipier Nicolas Payen. La cinquième place du classement en enjeu, ajoutée aux désirs des Éléphants de mettre fin à l'invincibilité des Yonnais en Savoie.

Enfin une belle première période

Échange intense en début de tiers, les Éléphants tenaient enfin une bonne entame, Jérémy Bigot débordait sur la droite mais butait sur le gardien, à la relance, les Yonnais investissaient le camp savoyard et Juraj Ocelka servait sur le côté Tomas Kaspar pour l'ouverture du score (3'12). La horde locale réagissait par Perillat malchanceux (4'26). Schieste s'élançait ensuite en break et était irrégulièrement stoppé (6'16). Le slap de Sarzier (7'31) à la fin de la supériorité mettait en valeur Peter Stanga, le dernier rempart slovaque de La Roche, et Rol sur l'action suivant échouait d'un rien l'égalisation. Schieste survolté échouait à deux reprises (8'58).

Les moindres erreurs locales étaient de suite exploitées par l'adversaire et un grand Angella tenait sa baraque. Le hockey échangé était intense et aucun jeu de puissance n'était concluant. Juste avant la sirène, Périllat déboulait à l'aile gauche et servait en retrait Sarzier qui décrochait une belle égalisation (18'45). Un but partout au premier entracte et un Angella de feu dans les cages chambériennes !

Les Éléphants passent devant

Le deuxième vingt débute en phase de supériorité pour les Éléphants après une faute sur Anthony Schieste, blessé à la bouche avant la pause. Et justement Schieste, revenu au jeu, se faisait vengeance sportivement en donnant l'avance aux siens (20'48). Fin de pénalité de Pesce qui déboulait aider ses coéquipiers, bousculait le défenseur adverse et lançait Périllat en contre sans résultat (25'38). Les Éléphants réduits d'une unité à leur tour devaient s'incliner à mi-match sur la seconde réalisation de Kaspar (30'00). Mais Angella restait impérial comme lors du duel contre Ocelka (34'41).

Chambéry poussait, la horde voulait reprendre la tête... Déboussolé par l'engagement des hockeyeurs de la cité des Ducs, Pacull, l'ancien Chambérien, rendait le palet à Marcon qui scorait (36'42). Deux dernières minutes de grandes intrusions visiteuses mais Angella ne laissa rien passer.

Somptueux Angella dans les cages chambériennes

Damien Angella survolté allait-il tenir à lui seul le blason savoyard ? Vite sanctionné, les Éléphants avec un pachyderme en prison reprenaient le palet et Escolier en break trouvait la transversale (40'30). Puis en phase de supériorité, la horde doublait son avance par la déviation de Pesce sur le slap de Grabit (43'55). Frachon continuait l'offensive depuis sa zone en récupérant le palet, il remontait toute la patinoire mais le palet se réfugia sous la botte du gardien, bien dommage (51'21). Pesce puis Schieste cage ouverte ne concrétisaient pas (52'09). Les Yonnais sortaient leur gardien en fin de rencontre, tentaient le tout pour le tout et devaient même être sanctionnés d'un surnombre... La rencontre reprenait et La Roche revenait par Pacull à la dernière minute. Les soixante dernières secondes emmenaient Chambéry à la gagne !

En repoussant plus de 50 assauts adverses, Angella gagnait la partie de son équipe. Il soulignait même en sortie de patinoire l'importance de la concurrence interne avec Philippeau ! Le jeu de puissance des Eléphants retrouvé leur permet un gain très important pour la suite de la saison. Prochaine étape, la plus proche de l'année pour le Derby à Annecy où les supporters chambériens auront un grand rôle à jouer.

Commentaires d'après-match (dans Ouest France)

Cyril Selin (attaquant de La Roche-sur-Yon) : "Le moral est atteint. Je pense que Chambéry était largement à notre portée. Tout le monde a fait son travail, mais ça n'a pas suffi. On doit continuer à travailler et espérer que ce déclic arrive vite, dans la semaine... On n'a plus le temps. [Ocelka et Kaspar] font ce qu'ils peuvent. Mais une équipe, ce n'est pas seulement deux joueurs. Ça va finir par payer. Pour le public c'est sans doute difficile à comprendre. Nous étions demi-finalistes en avril dernier, et là, on a trois défaites, avec une équipe renforcée !"

 

Chambéry - La Roche-sur-Yon 4-3 (1-1, 2-1, 1-1)
Samedi 23 octobre 2010 à 20h30 à la patinoire de Buisson-Rond. 421 spectateurs.
Arbitrage de Guillaume Florentin et Philippe Emerit.
Pénalités : Chambéry 18' (4', 4', 10'), La Roche 18' (10', 2', 6').
Évolution du score :
0-1 à 03'12" : Kaspar assisté d'Ocelka
1-1 à 18'45" : B. Sarzier assisté de Périllat
2-1 à 20'48" : Schieste assisté de Pesce (sup. num.)
2-2 à 30'00" : Nimer assisté d'Ocelka et Nimer (sup. num.)
3-2 à 36'42" : Marcon
4-2 à 43'55" : Pesce assisté de Grabit et Schieste (sup. num.)
4-3 à 59'00" : Pacull assisté de Kaspar et Ocelka (sup. num.)