Pas de grève des buts à Lyon

CYR_Mathieu-100911-208Le Lyon HC a publié un communiqué de presse ce matin pour faire savoir que... non, cette fois, aucune grève n'était annoncée à la patinoire Charlemagne ! Les Lions étaient cependant privés de Matt Ruberto, expulsé pour son premier match en France au tour précédent de Coupe de France contre Clermont, d'Elvis Zelubovskis, le Letton encore sans licence, et de leur gardien suédois Daniel Svedin. Le junior Quentin Wargnier, vainqueur au premier tour, était dans les cages comme Andy Foliot en face, mais ce n'était pas une journée de gardiens. Dans un match totalement fou, le score était encore de 6-6 à dix minutes de la fin, avant que les coéquipiers de Stephen Dugas - auteur d'un triplé - ne se détachent définitivement (7-11).

Ce match a été le plus près d'une surprise, mais d'autres affrontements D2/Magnus se sont montrés dignes de "l'esprit coupe". Devant 1000 spectateurs à Glisséo, Cholet a fait trembler son voisin Angers, qui lui avait pourtant passé un 11-0 en pré-saison ! Le jeune Franz Ehrhart a ouvert le score dès la première minute, et ce n'est qu'à la 38e minute que les Ducs sont passés en tête, grâce à Marc Bélanger qui a inscrit leurs trois premiers buts (1-5). Après un mois d'absence pour cause de blessure au genou, Pierre-Luc Laprise a obtenu une deuxième assist sur le dernier but angevin.

Scénario semblable à Annecy : but de Benjamin Arnaud pour les locaux dès la première minute, mais cette fois c'est au début de la deuxième période que Morzine-Avoriaz a creusé l'écart finalement identique (1-5).

Les autres clubs de D2 n'ont pas pu y croire autant. Orléans a encaissé deux buts dès le début de match contre Courbevoie (3-7). Yann Chamel n'a pas pu réitérer sa performance de samedi : le gardien de Vanoise a fait tout ce qu'il a pu avec de nombreux arrêts de qualité, mais il a quand même subi une correction de son propre club formateur Chamonix (2-11).

Ne parlons même pas de Rouen, vainqueur 12-0 à Evry, et largement devancé par Amiens, qui signe le record avec un 27-1 au Havre, équipe de division 3.

Le derby Avignon-Valence a été reporté à la semaine prochaine pour un problème de disponibilité de patinoire pendant les vacances scolaires. Le seul "duel" de D1 a donc opposé Anglet à Montpellier, et le mot était bien choisi avec des expulsions de Pusa, Grenier et Boileau. Mathieu Cyr a "volé" le match à lui seul avec quatre buts personnels (5-5 à la fin du temps réglementaire). Il a aussi marqué un pénalty, de même que Rousselin et Cantos, lorsque l'Hormadi a transformé toutes ses tentatives aux tirs au but (3-2 dans l'exercice).

Le jeune gardien d'Asnières, Arthur Rabany, a bien résisté contre Neuilly-sur-Marne, mais a dû s'incliner deux fois face au Finlandais Juho Appel, dont un tir de pénalité en fin de match. Son vis-à-vis canadien Kevin Desfossés a perdu son blanchissage à cinq secondes de la fin sur un but d'Amsellem (1-2).

Dans l'est, les clubs de Ligue Magnus recevaient ceux de D1 et se sont donc baladés : Epinal a blanchi Mulhouse 7-0 et Strasbourg a écrasé Reims 10-1 avec quatre buts d'Elie Marcos et deux du junior Timothée Franck.

La seule confrontation entre deux équipes de Magnus a logiquement été la plus serré. Chaque équipe a eu l'avantage jusqu'au dernier quart d'heure : Gap a alors bénéficié de 44 secondes à 5 contre 3 et Patrick Turcotte a demandé son temps mort. Non seulement ses joueurs n'ont pas marqué, mais en plus Yann Diaferia a marqué le but vainqueur de Villard-de-Lans à 4 contre 5 (4-3) !