7e journée Magnus : Villard-de-Lans retrouve sa défense

POUDRIER_Thierry_100911_041Briançon a éliminé Strasbourg en quarts de finale ces deux dernières saisons et constituait donc un grand test de la nouvelle force alsacienne. La rencontre fut disputée, très tendue parfois, comme à la mi-match quand Pasi Petriläinen a sorti les poings après un coup de tête du capitaine briançonnais Edo Terglav. Les deux hommes ont été expulsés. Malgré la perte de leur défenseur le plus expérimenté, les Strasbourgeois n'ont pas flanché et ont tenu tête aux Diables rouges en égalisant deux fois (2-2). Certes, l'Étoile noire s'est inclinée aux tirs au but, mais elle ne perd pas vraiment son invincibilité dans le jeu. Elle garde ainsi une avance de deux points en tête de la Ligue Magnus.

Pendant deux ans, de 2006 à 2008, le Nantais Florian Hardy s'était révélé sous le maillot d'Angers, lorsque les circonstances lui permettaient de substituer Ville Koivula. Mais pour se voir offrir un poste de titulaire, il a dû quitter l'ouest et poser son baluchon à Morzine, Dijon et maintenant Chamonix. Ce soir, il est revenu en Anjou sous le maillot chamoniard et a donné des sueurs froides à son ancienne équipe, incapable de le battre. Il a fallu attendre la prolongation pour que Thiery Poudrier donne la victoire aux Ducs sur la plus petite des marges (1-0).

Il fallait absolument ces deux points à Angers pour rester au coude-à-coude avec l'autre favori Rouen, vainqueur 10-3 du Mont-Blanc à Saint-Gervais avec quatre buts d'Ilpo Salmivirta, devenu du même coup le nouveau meilleur marqueur du championnat. La deuxième place est partagée entre ces deux clubs et Amiens, qui s'est sorti du piège à Epinal : menés 2-1 par un doublé de Petrak, les Gothiques ont pris l'avantage par deux buts d'un autre Tchèque, Martin Tomasek (2-4).

Villard-de-Lans restait sur quatre défaites d'affilée. et avait ce matin la plus mauvaise défense du championnat. Gap, qui avait pourtant remporté ses trois rencontres à domicile sur le même score (4-3 après prolongation), n'a pourtant pas réussi à ttrouver une seule fois le chemin des filets de Pascal Favarin et s'est incliné sur un but du jeune Kevyn Richard (0-1). Le voisin Grenoble s'est lui aussi imposé (4-2 contre Caen), mais en se faisant inutilement peur après avoir mené 3-0 à la mi-match.

Tous les gardiens n'ont pas connu une journée faste. À Dijon, Mojmir Bozik a été remplacé au bout de vingt-cinq minutes par Andy Foliot alors que le score était de 1-3. Cela n'a pas empêché une défaite 3-6 qui fait tomber les Bourguignons à la onzième place. Faux-pas interdit pour les prochains rencontres à domicile (Chamonix, Caen) car les déplacements conduiront Dijon à Rouen, Grenoble et Angers. Les Morzinois, eux, sont de solides cinquièmes, à un point du trio de poursuivants Angers-Rouen-Amiens.