5e journée D2 : La Roche et les Volants derniers

Il y a un an, les Français Volants et La Roche-sur-Yon étaient demi-finalistes de division 2 et rataient donc d'une marche l'accession au niveau supérieur. Aujourd'hui, ils sont chacun derniers de leur poule en D2 !

Les Parisiens ont en effet perdu à Marseille, pour le premier grand match joué dans la nouvelle grande patinoire de la cité phocéenne. 1200 spectateurs ont assisté à la victoire 7-4 de Toulon sur les Volants. Meudon, qui a remporté sa première victoire contre Viry (6-4), est donc passé devant Paris.

Vincent_VANCAYSEELE_Evry_-_9869Cholet a largement gagné le match au sommet de la poule B contre Evry. Trois buts en cinq minutes ont fait sortir le gardien Vincent Vancayseele, remplacé par Benjamin Roullier, et la tendance n'a jamais pu être inversée (9-4).

Deux équipes peuvent prétendre à la deuxième place virtuelle quand elles auront soldé leurs rencontres en retard. Nantes tout d'abord, vainqueur 6-5 à Méribel avec trois buts de Francis Caisse. Et surtout Lyon, qui a fait sensation ce soir avec un 10-2 à Amnéville. La ligne des frères Ruberto et de Mathieu Reverdin, avec Andrew Bonello en défenseur offensif, a marqué sept buts à elle seule, dont quatre pour Mike Ruberto.

Le Nord est en train de prendre possession de la poule A. Dunkerque, toujours invaincu, impressionne par sa défense puisque son gardien Marc-André Martel vient de réussir son second blanchissage d'affilée à Champigny (6-0). Wasquehal, pour sa part, fait de plus en plus peur par son attaque. Menés 0-2 par la Roche-sur-Yon, les Lions ont finalement explosé leurs adversaires. Ils restent ainsi à deux points derrière le leader, et en compagnie de Rouen II qui confirme sa position par une victoire 6-4 sur Asnières.

Annecy, qui compte un match en moins, ne s'est toujours incliné qu'à Dunkerque. Les Chevaliers du Lac ont remporté haut la main le derby des Savoies contre Chambéry : 8-1, quatre buts pour chaque gardien mis en face.

Un volcan s'éveille : Clermont-Ferrand, qui était dernier de la poule A, a marqué quatre buts en 13'35" et fait sortir le gardien orléanais Marek Pastorek, remplacé par Arthur Noale. Battu 7-3, Orléans se retrouve maintenant en queue de peloton à égalité de points avec Champigny et La Roche-sur-Yon, mais avecx l'avantage de la confrontation directe remportée chez les Vendéens.