Wasquehal - La Roche-sur-Yon (Division 2, poule A, 5e journée)

2010-10-30-wasquehal-larocheLe Président Besseau n'a pas mâché ses mots à l'issue de la surprenante défaite à domicile face à Orléans. Pourtant, le Hogly a encore pêché en Savoie, encaissant une troisième défaite en quatre journées. Il espère revenir du long déplacement à Wasquehal, où il n'a jamais connu la défaite, avec une partie des points déjà échappés depuis septembre.

La Roche semble de retour...

Pour espérer un résultat positif, il faudra toutefois faire sans deux pièces majeures, Peter Stanga, touché au genou et absent pour plusieurs jours, et Guillaume Drozdz, resté en Vendée.  Ces défections viennent s'ajouter aux absences de Frédéric Grimaud, retenu par ses obligations professionnelles, et Mickaël Lechêne, lui aussi blessé.

Le début de match s'effectue tambour battant, mais c'est surtout grâce aux quelques fidèles du Hogly nullement rebutés par les kilomètres et les résultats difficiles de leurs protégés. Les joueurs rassurent leurs partisans à la faveur du premier jeu de puissance, conséquence d'une troisième charge des Lions en moins de deux minutes. D'un lancer appuyé au ras de la glace, puis d'un tir en lucarne, Juraj Ocelka et Erik Marinov mettent Fabien Chardon en difficulté. Le troisième essai sera le bon, l'ancien Dijonnais relâchant le tir de Nimer devant Juraj Ocelka. Hésitant car le portier nordiste semblait avoir posé la mitaine sur le palet, le duo arbitral valide finalement le but (0-1 à 03'27").

Appelé à garder la cage yonnaise, Tommy Fievet est plus employé dans les minutes suivantes. En effet, dans un premier temps appliqués, comme en témoigne le lancer contré de Nilly, ses partenaires commettent plusieurs fautes qui exposent leur dernier rempart. Une obstruction de Goujot offre un peu plus d'espace à Adam Haramis, au tir en force dévié par une manchette de Fievet, et toujours pressant devant la cage. Un peu plus tard, la crosse de Peter Himler percute le visage de Thomas Fauchart (06'23"), en sang.

Après le passage de la surfaceuse, Tommy Fievet est encore à l'ouvrage devant François Lenière-Piquet, dont l'accélération laisse Nicolas Payen sur place. C'est à Erik Marinov qu'incombe la tâche d'allumer la mèche pour les Aigles, une première fois sur un lancer haut de la ligne bleue, une seconde d'une reprise en pleine lucarne, à la suite d'un travail initial de Pacull et Goujot, suivi d'une passe rapide vers le rond-point d'engagement droit, qui prend à revers toute la défense nordiste (0-2 à 10'17").

Les Vendéens ont le vent en poupe, exercent un pressing haut assez efficace et, à défaut de survoler les débats, passent près du 3-0 sur un contre de Tomas Kaspar, trop excentré après une feinte trompeuse pour Fabien Chardon. Wasquehal est à la peine, et voit un deuxième attaquant, Lionel Wiotte, rester en fâcheuse posture après une charge de Cyril Selin. Pour ne rien arranger aux affaires des bleus, Mickaël Bardet doit regagner le vestiaire pour un problème de patin.

Comme à Asnières, théâtre de sa seule victoire, La Roche a encore l'occasion d'enfoncer le clou en fin de tiers, deux Wasquehaliens étant appelés sur le banc de la prison.

... mais s'effrite peu à peu

Après Marinov, c'est à Benoît Barreteau de piloter le jeu de puissance. Mais le capitaine se rate à la ligne bleue face à Frédéric Nilly, dont l'accélération est fatale (1-2 à 18'06"). Plus inquiétant encore, les visiteurs ne dirigent aucun lancer vers la cage avant la sirène.

chan_edmondRelancés, les Nordistes ne font pour leur part aucune fioriture. L'entrée percutante de Lionel Wiotte en zone offensive est relayée par Edmond Chan, dont le tir croisé de la droite rétablit la parité (2-2 à 20'31"). Si Tommy Fievet est encore mis à contribution par Haramis, La Roche paraît en mesure de digérer cette égalisation. La paire Ocelka-Kaspar retrouve des couleurs sur une action annihilée par Chardon, vigilant et bien en place lorsque Marinov récupère son propre lancer hors cadre.

Une faute de Magne sur Chan, loin de la cage, coupe néanmoins l'élan du Hogly. L'ancien Caennais se venge rapidement de la charge dont il vient d'être victime, forçant le passage dans la défense pour rendre la politesse à Wiotte (3-2 à 27'03"). Les visiteurs pâtissent d'une recrudescence de fautes, face à des Lions qui n'en attendent pas tant pour prendre leur cage d'assaut. La mitaine de Tommy Fievet chauffe ainsi face à Thomas pour écarter l'attaque spéciale, mais Lionel Wiotte poursuit son travail de sape devant le portier, récupère la rondelle et l'offre à Nilly, en embuscade (4-2 à 33'03").

À leur tour en supériorité, les Yonnais offrent quelques bribes des gammes souvent récitées ces dernières saisons : les échanges rapides entre Marinov, Barreteau et autres Kaspar en témoignent, mais la botte de Chardon veille face au défenseur slovaque, et Mathieu Mille coupe la passe adressée à Payen devant la cage ouverte.

Encore mis à contribution par la très active paire Wiotte-Chan sur le dernier jeu de puissance du tiers, Tommy Fievet s'apprête à vivre un dernier tiers cauchemardesque. Privée de Mickaël Goujot, renvoyé au vestiaire en compagnie de Benjamin Louf, la défense du Hogly plie un peu plus devant les vagues successives des Lions. Sur une nouvelle supériorité, Adam Haramis, servi de près, n'est nullement inquiété pour exécuter sa feinte du revers (5-2 à 41'24").

La réussite nordiste tranche totalement avec les échecs successifs des blancs, caricaturés par une passe d'Ocelka dans le patin de Kaspar, ou un rebond échu à Nimer face à un gardien encore couché, mais redirigé hors cadre. L'addition se corse irrémédiablement en trois minutes, par un jeu à trois dessiné par une montée incisive de Maxime Boschetti sur la droite, un filet en hauteur du même Boschetti trop rapide pour Barreteau, et la réussite du jeune Delbecque à l'affût d'un palet insaisissable pour une arrière-garde dépassée (8-2 à 48'32").

2010-10-30-wasquehal-laroche-2Contraint de demeurer sur la glace faute de back-up, Tommy Fievet n'est pas épargné par les attaquants locaux. Thomas Fauchart, esseulé au milieu de sa défense, en profite pour signer son retour sur la glace (9-2 à 51'03").

En infériorité, Lionel Wiotte profite même d'une mésentente entre le gardien et sa défense (10-2 à 54'14") pour enregistrer son sixième but de la saison, lui qui en avait inscrit neuf l'an dernier. Affublé de patins récupérés en cours de rencontre, Mickaël Bardet s'offre une mention d'assistance sur le coup. Il aurait pu y ajouter un but, mais se heurte au poteau gauche, et se contentera d'une seconde assistance, sur un lancer en force de Maxime Boschetti, sans contrôle, dans la lucarne opposée (11-2 à 57'18").

Le sourire des Wasquehaliens, qui auront enregistré autant de victoires en cinq journées qu'en une saison et inscrit vingt-cinq buts en huit jours, est à l'opposée du désarroi de Vendéens en plein doute. Les Lions emportent une troisième victoire de suite à domicile, eux qui n'en comptaient aucune la saison dernière. La dernière équipe à l'avoir emporté dans la métropole lilloise était Dunkerque, en amical. Justement, les Corsaires effectueront le court déplacement samedi prochain...

Commentaires d'après-match

Fabien Chardon (gardien de Wasquehal) : "C'était un match-piège, face à une équipe passée près de la montée à l'issue d'une demi-finale litigieuse. Nous les avons joué quatre fois ces dernières saisons, ils possèdent des étrangers parmi les meilleurs du championnat, mais les absences, notamment de leur gardien titulaire, les ont handicapés. Nous avons réalisé un match superbe, dans les passes, le placement et le rythme, ce qui est agréable à voir alors que les matchs s'enchaînent en ce moment. Le score est toutefois lourd, je pense qu'au match retour cela sera différent."

barreteau_benoitBenoît Barreteau (défenseur de La Roche) : "Il fallait récupérer deux des points déjà perdus pour se relever. C'est dommage, car on commence bien, pour la deuxième fois de suite, mais une erreur de ma part fait mal car on passe d'un possible 3-0 à 2-1. Ce fut difficile sans notre gardien titulaire ni Guillaume Drozdz. La situation est d'autant plus difficile à comprendre que le groupe vit bien. Le moral prend un coup ce soir, mais nous ne sommes pas dans les choux, la saison est encore longue. À nous de travailler, chercher cette victoire qui lancera notre saison. Il n'est pas question de recruter, nous possédons un gardien de talent, des étrangers parmi les meilleurs de la Division 2, donc tout ce qu'il faut, le groupe est bon."


Wasquehal - La Roche-sur-Yon 11-2 (1-2, 3-0, 7-0).
Samedi 30 octobre 2010 à 18h30 à la patinoire Serge Charles. 160 spectateurs.
Arbitrage de Eddy Cardon et Nicolas Lobry.
Pénalités : Wasquehal 45' (10', 2'+5'+20', 8'), La Roche-sur-Yon 49' (10', 6'+5'+20', 8').
Tirs : Wasquehal 49 (15, 17, 17), La Roche-sur-Yon 30 (12, 11, 7).
Évolution du score :
0-1 à 03'27" : Ocelka (sup. num.)
0-2 à 10'17" : Marinov assisté de Goujot et Pacull
1-2 à 18'06" : Nilly (double inf. num.)
2-2 à 20'31" : Chan assisté de Wiotte
3-2 à 27'03" : Wiotte assisté de Chan (sup. num.)
4-2 à 33'03" : Nilly assisté de Wiotte
5-2 à 41'24" : Haramis assisté de Lenière-Piquet et Nilly (sup. num.)
6-2 à 45'35" : Nilly assisté de Canaguier et Boschetti
7-2 à 47'43" : Boschetti assisté de Haramis et Fauchart
8-2 à 48'32" : Delbecque assisté de Boschetti et Hamoudi
9-2 à 51'03" : Fauchart
10-2 à 54'14" : Wiotte assisté de Bardet (inf. num.)
11-2 à 57'18" : Boschetti assisté de Mille et Bardet (sup. num.)

Wasquehal

Gardien : Fabien Chardon.

Défenseurs : Mathieu Mille (C) - Hugo Picard ; Quentin Leclaire - Benjamin Louf ; Alexis Thomas (A) - Nicolas Hamoudi.

Attaquants : Mickaël Bardet (A) [Canaguier de 15'00" à 38'42"] - Lionel Wiotte - Edmond Chan ; Adam Haramis - François Lenière-Piquet - Thomas Fauchart [Delbecque de 20'00" à 27'03"] ; Valentin Vienne - Maxime Boschetti - Frédéric Nilly ; Axel Canaguier, Arthur Delbecque.

Remplaçant : François Durand (G). Absent : Julien Peyre.

La Roche-sur-Yon

Gardien : Tommy Fievet.

Défenseurs : Gaëtan Magne - Benoît Barreteau (C) ; Mickaël Goujot (puis Boimare à 40'00") - Erik Marinov.

Attaquants : Juraj Ocelka - Tomas Kaspar - Jean-Philippe Pacull ; Cyril Selin - Peter Himler - Nicolas Payen (A) ; Xavier Levavasseur - Anthony Pernot - Sébastien Nimer ;
Yannis Boimare.

Remplaçant : Hugo Beuchey. Absents : Peter Stanga (genou), Frédéric Grimaud (obligations professionnelles), Mickaël Lechêne (élongation), Guillaume Drozdz (obligations professionnelles).