Extraliga slovaque : le point club par club (2/11)

Poursuivons notre premier bilan de l’Extraliga alors que la moitié de la saison régulière se profile déjà à grands pas. Aujourd’hui, c’est au tour du tenant du titre de passer à la loupe en attendant d’analyser prochainement le comportement de son voisin de l’Est : le HK Poprad.

HC Košice

Le début de saison des Champions peut se résumer à un comparatif simple ; battus par Slovan Bratislava en ouverture (2-0) dans ce qui constituait le remake de la dernière finale, les Cassoviens relèguent pourtant leurs éternels rivaux de dix- huit longueurs à la Toussaint.  Avec à la clé, depuis, deux probants succès cueillis à domicile contre ces mêmes Danubiens. Inutile de marteler alors que tout roule pour les ouailles de Rostislav Čada, en tête de l’Extraliga devant un certain… Banská Bystrica, qui ne voulait déjà pas lâché les basques de Bratislava l’an passé. Les clubs les plus prestigieux du pays ont donc échangé leurs rôles en l’espace de quelques mois. Pourtant, loin de dominer outrageusement l’exercice, le HC Košice doit faire avec quelques aléas. 

Ce n’est pas dans leur bastion de la Steel Aréna que les « Oceliari » ont fait jusqu’à présent le plus preuve de leur puissance (ils ont d’ailleurs perdu contre la lanterne rouge Nitra) mais c’est en déplacement qu’ils ont construit les bases de leur actuelle santé ; mis à part le revers initial dans la capitale, Košice n’a depuis courbé l’échine sur aucune des autres patinoires slovaques, soit huit victoires de suite à l’extérieur. Un record en cours que même le grand Slovan version 2009/2010 n’avait pu réaliser. Comme on pouvait s’y attendre, les lignes arrières sont les plus affûtées de la classe avec Ján Tabaček et Marcel Šterbák à la baguette, dont les tirs dévastateurs sur la « bleue » les positionnent en tête des défenseurs buteurs (quatre réalisations chacun). Et voilà que le discret Michal Grman se met lui aussi à se sublimer ; spécialisé dans la passe sur mesure à ses camarades attaquants, il est le défenseur le plus productif de l’Extraliga (2+10) derrière Andrej Novotný (Martin).

Mais le point fort avéré des Cassoviens est souvent mis à mal par les blessures de ses cadres. Notamment celle très spectaculaire de Michal Šeda contre Mountfield (16e journée). En lutte avec David Appel, le Tchèque a lourdement frappé la bande et perdu connaissance tandis qu’une marre de sang baignait sa tête. Malgré une fracture de la nuque de quatre centimètres, le gaillard n’a guère perdu de temps à se rétablir pour revenir au poste contre Poprad vendredi dernier (20e, 3-2 pour les Chamois). Autre convalescent de marque, l’ange-gardien Július Hudáček a dû céder sa place à son suppléant Tomáš Halász début octobre après avoir fait le nécessaire pour être en tête des bilans. L’intérim fut parfaitement honoré pendant dix rencontres avant que le chouchou du public cassovien ne retrouve sa place hier à Žilina (victoire 3-1). Entre temps, Halász s’était placé juste derrière Hudaček au classement des portiers du championnat. Le gamin n’a pas déçu.

             Marcel_Sterbak       Jaroslav_Kristek

Tout en se passant également des services de Peter Huba puis, plus récemment, de Peter Slimák, la défense des « Orientaux » reste toutefois la plus solide du moment (34 buts encaissés). Tout comme son attaque (80 marqués). On pouvait s’attendre pourtant à une baisse de régime dans ce secteur après les départs des Rudolf Huna, Vladimír Dravecký ou autre Peter Húževka à l’inter-saison. Mais Stanislav Gron et le capitaine Peter Bartoš, les plus anciens de la boîte avec Richard Jenčík, tiennent la barre du bateau comme jamais auparavant (onze buts chacun). Le premier cité est d’ailleurs le joueur le plus productif de la ligue (28 points) et si l’on ajoute Michel Miklík (neuf réalisations), on dispose là de trois des huit meilleurs attaquants du championnat.

Par ailleurs, les recrues ont fait preuve d’une bien meilleure adaptation dans le système offensif que prévu : Jaroslav Kristek et Marcel Haščák engrange progressivement les points tandis que Martin Kriška, Dušan Pašek et Martin Frolík, bien que moins décisifs, ont quand même d’excellentes intentions. Ce qui n’était pas vraiment le cas de Dávid Buc, la grande déception des transactions estivales, dont la fuite du côté ennemi n’a pas vraiment chagriné le staff des « Oceliari ». Il faut dire que s’il est aussi bon à Bratislava qu’il ne l’a été à Košice, c’est un excellent cadeau empoisonné fait à l’adversaire !

 

Classement (au 1er novembre 2010)

  1. HC Košice                               54 pts (+46)
  2. HC’05 Banská Bystrica            51 pts (+35)
  3. HK ŠKP Poprad                       39 pts (+25)
  4. HC Slovan Bratislava              36 pts (+8)
  5. HKm Zvolen                            35 pts (+14)
  6. MHC Mountfield                      32 pts (-17)
  7. MsHK DOXXbet Žilina              31 pts (-10)
  8. HK Dukla Trenčín                    30 pts (-20)
  9. HK 36 Skalica                         25 pts (-17)
10. HK Nitra                                  21 pts (-20)
  -   HK Orange SR 20                      0 pt (-48)

 

Meilleurs buteurs
1. Roman Tománek (Banská Bystrica), 19 buts
2. Jaroslav Jabrocký (Mountfield), 14
3. Michal Kokavec (Žilina), 12

Meilleurs pointeurs
1. Stanislav Gron (Košice), 28 points (11+17)
2. Michal Hudec(Banská Bystrica), 26 (11+15)
    Roman Tománek (Banská Bystrica), 26 (19+7)

Meilleurs gardiens (% d’arrêts)
1. Július Hudácek (Košice), 95,27 % (13 matches joués)
2. Tomáš Halász (Košice), 94,11 % (10)
3. Lukáš Škrečko (Zvolen), 93,53 % (20)