Briançon - Morzine-Avoriaz (Coupe de la Ligue, 1/4 de finale aller)

Briançon accueille Morzine-Avoriaz pour le match aller des quarts de finale de la Coupe de la Ligue. La victoire en Ligue Magnus face à leader Strasbourg trois jours plus tôt a laissé des traces chez les Diables Rouges avec deux absents de marque : le capitaine Edo Terglav suspendu et le buteur Marc-André Bernier blessé au genou. Luciano Basile décide de confier le capitanat à Damien Raux.

Terglav absent, il reste néanmoins quatre Slovènes présents sur le glaçon de René Froger, deux dans chaque effectif. C'est l'un d'entre eux qui se met le premier en évidence, Jaka Ankerst slalome dans la défense et lance sur le gardien Guillaume Richard qui relâche avant d'être secouru par sa défense. Les Briançonnais rentrent fort dans la rencontre, les Pingouins étant assiégés dans leur zone défensive. Un slap de Sébastien Rohat frappe le dessous de la barre transversale et retombe derrière Richard (2'). Le juge de ligne considère que le palet n'a pas franchi la ligne et le jeu se poursuit. Le gardien morzinois repousse le tir de Charles Townsend (3') puis celui de Peter Bourgaut totalement démarqué par Gregory Alberti (4').

Les joueurs de Santeri Immonen ouvrent le score dès leur première entrée en zone offensive et sur leur premier tir. Une contre-attaque conclue par Niko Koivonen qui s'est rendu disponible dans l'axe sur une montée de Matic Kralj (0-1, 5'38''). Un premier coup dur pour les Diables rouges ultra-dominateurs jusque là. Pire, Morzine-Avoriaz double la mise sur son troisième tir. Cette fois-ci bien aidé par une erreur de la défense, Koivonen lance Denis Kadič qui convertit son échappée. Richard ne bloque pas un tir de Nicholas Romano (11'). Celui de Jimi Santala heurte le casque de Ramón Sopko (12'). Niko Toivonen en prison, Briançon est incapable d'en profiter contrairement à Morzine-Avoriaz. Cyril Papa contre Viktor Szélig et passe en profondeur à Mickaël Brodin, seul, qui décroche la lucarne (0-3, 14'17'').  Les Diables rouges accusent le coup et sont de plus en plus imprécis et brouillons. Les Pingouins sont terriblement réalistes avec trois buts en six tirs dans ce premier tiers- temps.

Le tir de Rohat en début de deuxième période échoue à nouveau sur le cadre (21'). Les visiteurs en infériorité numérique se procurent une nouvelle échappée par l'intermédiaire de Toivonen qui bute sur le gardien slovaque. Alberti (24') et Townsend (28') sont les rares à venir les inquiéter. Toivonen se retrouve à nouveau seul face au gardien sur un engagement en zone offensive (30'). L'unique pénalité concédée de la soirée par Briançon est mise à profit par les Pingouins. Les défenseurs ne faisant pas le ménage devant la cage, le palet de Kralj dans l'enclave est dévié par une palette dans la lucarne (0-4, 34'30''). Les joueurs de la ville haute ne réagissent pas durant les cinq dernières minutes du tiers.

En supériorité numérique, Kai Öhberg ne cadre pas son tir mais Ankerst est plus vif que les défenseurs pour prendre la palet qui rebondit en fond de glace (1-4, 43'08''). Ce but permet aux locaux de reprendre confiance. Richard relâche un palet mais malgré le cafouillage et des adversaires qui se ruent sur la cage, le palet ne franchit pas la ligne (47').  Kadič vient échouer sur Sopko avant que Romano ramène le danger de l'autre côté (48'). Le Slovène est alors sanctionné pour piquage. Richard écarte de la mitaine le tir de Raux. Les Haut-Savoyards se retrouvent en double désavantage numérique après un accrocher de leur gardien. Townsend d'un tir frappé réduit l'écart (2-4, 50'44'').

Le gardien détourne du bout de la botte un tir de Raux devant la cage (54') puis un slap du briançonnais. Sur une erreur de Szélig, Toivunen vient inquiéter Sopko. Il remet ça lorsque qu'un rebond du palet sur la bande prend en défaut Kévin Dusseau (58'). Heureusement pour les rouges, le Finlandais est bien le seul Morzinois à ne pas avoir de réussite devant la cage malgré quatre occasions franches lors de ce match. Ni Mickaël Pérez ni Rohat n'ont plus de réussite dans les deux dernières minutes de jeu.

Les Pingouins l'emportent 4-2 à l'extérieur et prennent une bonne option pour la qualification. Briançon a lancé à 37 reprises au but contre 19 pour Morzine-Avoriaz. Regroupés à l'arrière et à l'affût des erreurs adverses, les Pingouins ont su planter des contres tranchants pour obtenir un avantage de deux buts avant le match retour sur leur glace. Les attaquants briançonnais n'ont pas su exploiter les rebonds laissés par Guillaule Richard. Cependant, le troisième tiers-temps a relancé la machine et la confiance des Diables Rouges pour le match retour.


Briançon – Morzine-Avoriaz 2-4 (0-3, 0-1, 2-0)
Mardi 2 novembre 2010 à 20h30 à la Patinoire René Froger. 928 spectateurs.
Arbitrage de Damien Velay assisté de Anne-Sophie Boniface et Alexis Grabit.
Pénalités : Briançon : 2’ (0’, 2’, 0’) ; Morzine-Avoriaz : 40' (4’, 6’, 30’).
Tirs : Briançon 37 ; Morzine-Avoriaz 19.
Évolution du score :
0-1 à 5'38" : Koivonen assisté de Kralj et Santala
0-2 à 8'08'' : Kadič assisté de Koivunen et Jestin
0-3 à 14'17'' : Brodin assisté de Papa et O'Connor (inf. num.)
0-4 à 34'30'' : Kralj assisté de Santana et Koivunen (sup.  num.)
1-4 à 43'08'' : Ankerst assisté de Öhberg (sup. num.)
2-4 à 50'44'' : Townsend assisté de Raux et Rohat (double sup. num.)



Briançon

Gardien : Ramón Sopko.

Défenseurs : Kévin Dusseau - Viktor Szélig (A) ; Gary Lévèque (A) - Kai Öhberg ; Luka Tošič - Michal Korenko.

Attaquants : Nicholas Romano - Loïc Lampérier - Sébastien Rohat ; Mickaël Pérez - Damien Raux (C) - Charles Townsend ; Gregory Alberti - Jaka Ankerst - Peter Bourgaut ; Pierre-Charles Hordelalay.

Remplaçants :  Aurélien Bertrand (G), Florian Chakiachvili. Absents : Marc-André Bernier (suture au genou), Edo Terglav (suspendu).

Morzine-Avoriaz

Gardien : Guillaume Richard.

Défenseurs : Christian Élian (A) - Mathieu Jestin ; Nicolas Antonoff - Jimi Santala ; Ben O'Connor - Martin Millerioux.

Attaquants : Cyril Papa - Mickaël Brodin (C) - Niko Toivonen ; Denis Kadič - Toni Koivunen (A) - Matic Kralj ; Denislam Ioussoupov - Štefan Majerník - Martin Arup ; Oļegs Koreškovs ; Romain Bonnefond.

Remplaçants : Adrien Morin (G), Loïc Gaydon, Maksim Goubine, Santeri Immonen.