Chamonix - Grenoble (Ligue Magnus, 8e journée)

Suite au match de Coupe de la Ligue perdu sur le fil mardi soir (3-4) et hasard de calendrier oblige, le Chamonix Hockey Club recevait samedi pour la seconde fois de la semaine les Brûleurs de Loups de Grenoble. L'objectif était affiché : s'affirmer à domicile face à une grosse écurie et prendre deux points importants avant la trêve.

Au terme d'une rencontre accrochée et équilibrée, les hommes de Stéphane Gros n'ont pas démérité. Mais un manque de réalisme offensif, ajouté à une défense parfois laxiste, ont privé les locaux une fois encore d'un succès largement à leur portée.

La rencontre débute sur un bon rythme, et à l'image de mardi, les Grenoblois plus incisifs prennent les devants. Après avoir effacé deux défenseurs à lui seul, Alexandre Rouleau temporise à l'entrée de la zone offensive et expédie le palet en pleine lucarne de Florian Hardy (2'45 : 0-1). Les Chamois tentent rapidement de réagir mais butent sur un excellent Sébastien Raibon, titularisé ce soir dans les cages à la place d'Eddy Ferhi. Pourtant, Grenoble commet des fautes. Il faut attendre plusieurs supériorités numériques successives pour qu'enfin, Kevin Igier débloque le compteur, suite à une passe lumineuse de Laurent Gras (14'09 : 1-1).

Le deuxième acte débute sur ce score de parité et chaque équipe se montre entreprenante. Sur une pénalité (peu évidente) concédée par Carl Lauzon, les Brûleurs de Loups reprennent l'avantage par Alexandre Rouleau, d'un tir dévié paru pourtant peu dangereux (30'30 : 1-2). La réplique du CHC est fulgurante. Fabien Veydarier récupère le palet en zone neutre, transmet à Carl Lauzon qui temporise et loge la rondelle au dessus de l'épaule de Raibon (31'37 : 2-2). Accrocheurs et déterminés, les Chamoniards dominent les débats, mais ne parviennent pas à prendre la tête au tableau d'affichage. Une double supériorité numérique improductive suivie d'un break non transformé d'Arnaud Hascoët soldent le tiers.

À l'entame des vingt dernières minutes, le score est toujours de 2-2. Le jeu se crispe. Une pénalité est sifflée à l'encontre de Vincent Kara alors que toute l'assemblée (à juste titre) voyait l'inverse. Sur un énième jeu de puissance, les Isérois exploitent cet avantage avec réalisme. L'international Baptiste Amar crucifie Hardy d'un slap de la ligne bleue et redonne l'avantage aux siens (48'45 : 2-3). Malgré une lutte acharnée et des tentatives toutes détournées par Sébastien Raibon ou son poteau, le CHC ne recolle pas et laisse filer ce match au goût amer.

Commentaires d'après-match

Stéphane Gros (entraîneur de Chamonix) : "Même si la prestation peut laisser une bonne impression vue des tribunes, je ne suis pas du tout satisfait de mon équipe. Ce match, on doit le gagner 10 fois. Notre défense n'a pas été à la hauteur de l'événement. On a su créer du jeu en attaque, sans réussite. Sauf que la réussite, ça se provoque aussi ! À cela s'ajoute un power play inefficace et quelques individualités invisibles ou presque. Il va très vite falloir corriger cela avant que ça ne devienne inquiétant."

Christian Pouget (observateur du match) : "Les Chamois ont fait un match honorable. Cependant, la défense souvent, en panique, a permis de laisser Grenoble s'installer confortablement en zone offensive. Comme il est important de se faire respecter dans sa zone, les Chamoniards, parfois bien statiques et peu physiques dans les coins, se sont usés. Offensivement, on voit de belles choses même si certains joueurs paraissent en dedans. C'est une bonne équipe qui a besoin à 100% de ses leaders afin de valoriser ses trois blocs homogènes. L'arbitrage n'a pas été à la hauteur, notamment sur le but décisif. Enfin, la chance ne leur a pas souri au bon moment, avec un poteau à quelques secondes de la fin."

(communiqué du site officiel du CHC)

 

Chamonix - Grenoble 2-3 (1-1, 1-1, 0-1)
Samedi 6 novembre 2010 à 20h30 à Trimolet. 652 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre assisté d'Anne-Sophie Boniface et Geoffrey Barcelo.
Pénalités : Chamonix 12' (4', 4', 4') ; Grenoble 26' (14', 6', 6').
Évolution du score :
0-1 à 02'45" : Rouleau assisté d'Amar et Tartari
1-1 à 14'09" : Igier assisté de Gras et Kevorkian (sup. num.)
1-2 à 30'30" : Rouleau assisté de Sivic et Amar (sup. num.)
2-2 à 31'37" : Lauzon assisté de Veydarier
2-3 à 48'45" : Amar assisté de Krayzel et Wallin (sup. num.)


Chamonix

Gardien : Florian Hardy.

Défenseurs : Brent Patry - Fabien Veydarier ; Anders Torgersson (A) - Damien Torfou ; Simo Pulkki - Kevin Igier.

Attaquants : Alexandre Audibert - Richard Aimonetto (C) - Carl Lauzon ; Arnaud Hascoët - Laurent Gras (A) - Aram Kevorkian ; Thibault Geffroy - Emil Tobiasson-Harris - Vincent Kara.

Remplaçants : Tom Charton (G), Antoine Claret-Tournier, Clément Colombin, Laurent Deldicque, Matthieu Séguy, Matthias Terrier.

Grenoble

Gardien : Eddy Ferhi.

Défenseurs : Baptiste Amar (C) - Aymeric Gillet ; Viktor Wallin - Maxime Moisand ; Rémi Colotti - Alexandre Rouleau (A).

Attaquants : Julien Baylacq - Christophe Tartari (A) - Mathieu Le Blond ; Ludek Krayzel - Ludek Broz - Graham Avenel ; Loup Benoît - Raphaël Papa - Nicolas Arrossamena ; Mitja Sivic.

Remplaçants : Sébastien Raibon (G), Joris Bedin. Absents : Elie Raibon (épaule), Jason Crossman (épaule), Vincent Llorca (main).