Strasbourg - Gap (Ligue Magnus, 8e journée)

Strasbourg fait un étonnant leader de La Ligue Magnus, et l'Iceberg est décidément trop petit, avec près de 300 spectateurs refoulés à l'entrée. On n'est pourtant qu'en novembre, encore loin des play-offs !

L'Étoile Noire domine le match d'entrée. Les lancers frôlent la cage pendant une première supériorité numérique, puis se font plus précis, jusqu'à ce beau slap en lucarne de Michal Cesnek bien préparé par le duo Marcos-Dufournet (1-0, 11'56"). Tout semble donc se passer comme prévu, au point de ne prêter guère attention sur ce but refusé aux Gapençais après un contre rapide... Mais en fin de tiers-temps, une mauvaise relance du jeune Julien Burgert est interceptée par Sean Roche qui file vers une égalisation inespérée (1-1, 19'27").

Strasbourg accélère donc au début du deuxième tiers-temps, avec deux belles tentatives de Pierre-Antoine Devin, bientôt victime d'une crosse haute de Jelen. En jeu de puissance, Cesnek arme un nouveau missile, mais Ronan Quemener détourne la frappe. Puis, comme un coup de poignard, Rane Carnehie s'infiltre dans l'axe et remporte son duel avec Hiadlovsky d'une belle feinte (1-2, 27'29").

La situation paraît désormais vraiment compliquée pour les Alsaciens, avec des passes imprécises ou trop téléphonées face à une défense gapençaise qui s'applique à contrer chaque palet. Les occasions strasbourgeoises se font donc rares. Motivés par le score favorable, les Rapaces s'enhardissent et osent de plus en plus de contre-attaques.

Dans le troisième tiers-temps, les visiteurs se contentent de verrouiller la zone neutre et de protéger leur gardien Ronan Quemener, à l'évidence dans un grand soir. Les lancers de Cibula et de Cayer sont arrêtés avec brio, et jusqu'à la fin, les Strasbourgeois s'échinent sans succès pour forcer ce dernier rempart. Les voilà rattrapés au classement par les favoris Angers et Rouen. La trêve internationale arrive à point car cette troisième défaite consécutive, après la demi-victoire à Briançon et l'échec sans conséquence à Angers dans une coupe de la ligue non priorisée, indique tout de même qu'ils digèrent mal l'enchaînement des rencontres.

Désignés joueurs du match : Michal Cesnek pour Strasbourg et Ronan Quemener pour Gap.

Commentaires d'après-match (dans les Dernières Nouvelles d'Alsace)

Patrick Turcotte (entraîneur de Gap) : "La semaine dernière, à domicile contre Villard, nous avons fait tout le jeu et nous avons perdu 1-0. Au premier tiers, on aurait déjà été contents de rentrer au vestiaire à 1-0. Ce but nous a donné des ailes pour défendre quelque chose qu'on n'attendait pas."

 

Strasbourg - Gap 1-2 (1-1, 0-1, 0-0)
Samedi 6 novembre 2010 à 17h30 à la patinoire de l'Iceberg. 1620 spectateurs.
Arbitrage d'Alexandre Bourreau assisté de Matthieu Loos et Jérémy Rauline.
Pénalités : Strasbourg 10' (2', 4', 4'), Gap 16' (4', 4', 8').
Tirs : Strasbourg 41 (12, 13, 16), Gap 20 (4, 12, 4).
Évolution du score :
1-0 à 11'56" : Cesnek assisté de Marcos et Dufournet
1-1 à 19'27" : Roche
1-2 à 27'29" : Carnegie assisté de Rambousek