Chambéry - Clermont-Ferrand (Division 2, 6e journée)

Dégringolade
Chambéry avait samedi soir l’occasion de repousser à trois points des Clermontois qui eux envisageaient de les rejoindre au classement. Match couperet donc pour la suite du championnat : les Éléphants se devaient de reprendre leur marche en avant.

Chambéry répond présent…
Le premier vingt mettait vite en valeur les Savoyards. Bigot, Van Den Abbeele ou Pesce allaient buter sur Sanchez. La vitesse locale obligeait Clermont à fauter. Premier jeu de puissance et Chambéry s’installait de suite en territoire adverse jusqu’à la perte du palet. Perte dramatique puisque Girardin déboulait pour ouvrir le score (3’38"). Piqués au vif, les Éléphants reprenaient leurs assauts. Et Schieste remontait sur la droite, se préparait à centrer, et continuait, contournait la cage, s’apprêtait à servir Sarzier pour le slap quand il vit le gardien s’y préparer, alors il lançait aussitôt au fond des filets entrouverts (6'44"). Le pressing sur l’enclave Clermontoise continuait, et second contre des visiteurs plein de réalisme qui leur redonnait l’avantage (8’32").

Une nouvelle fois débordés, les Éléphants ne baissaient pas les bras, Pesce partait seul en, break quand deux crosses adverses le faisaient trébucher. L’ancien joueur annecien ne se faisait pas prier pour se faire vengeance sur le tir de pénalité ; il prit le palet et dévala sur les cages, transperçant Sanchez bien immobile (10’47"), seconde égalisation ! Chambéry sur la bonne pente poursuivait son œuvre. En phase de supériorité, cette fois l’occasion était approuvée : Escolier concluant un jeu à trois avec Sarzier et Van Den Abbeele (12’07). Le dangereux Finlandais Määttä gâchait deux grandes occasions des siens, tandis qu' Escolier, intelligent, manquait d'augmenter l’avance sur la sirène.

Clermont revient…
La seconde période commençait du même tenant. Périllat scorait à son tour (21’02") et Chambéry prenait de l’avance 4 à 2. Puis le vent tourna. Première alerte quand Philippeau se retrouvait seul face à deux Clermontois et réalisait des prouesses (22’23"). La seconde attaque faisait mouche par Plichta (22’57"). Les Chambériens semblaient arrêtés sur la glace, Grabit allait sauver à trois reprises le camp local, repoussant juste l’échéance. Bigot descendu en pleine accélération devant un arbitre sans réaction restait sur la glace touché au genou avant de retrouver ses esprits Et Clermont égalisait, Monseigneur Määttä, organisateur, défenseur et relanceur du diable offrait le retour des Auvergnats (36’01). Deuxième entracte et score de parité.

Chambéry ne tient pas la longueur…
Dernière période et scénario de rêve pour les Éléphants en débutant en double supériorité. Mais à aucun moment le jeu de puissance devenait dangereux, ce fut le tournant du match ! Moins physiques et malmenés, les hockeyeurs chambériens ne tenaient pas la distance. Määttä déjouait la défense par ses remontées et engageait les attaques. Organisateur du banc par ses directives, il était dangereux à chaque apparition sur la glace. Chambéry fatigué voyait la rencontre lui échapper. Logiquement, Plichta donnait la tête aux siens (48’52"). Le pneumatique Alpin Auvergnat faisait merveille sur la surface gelée ! La sortie de Philippeau dans les dernières secondes offrait le sursaut d’orgueil, mais le palet avait choisi son camp et Voyer le subtilisait, partait seul à la cage chambérienne vide mais trouvait le poteau, au grand sourire de son entraîneur Määttä, qui avait suivi son protégé et pouvait ainsi conclure le match (59’06").

La victoire tant importante contre Clermont s’est volatilisée au fur et à mesure de la rencontre. Même si Määttä tient une grande responsabilité de la défaite, Chambéry avait les moyens de la gagne. Revenant au score puis prenant les devants, les Éléphants se sont effondrés au fil des minutes. La profondeur de banc existait et l’énergie des juniors si batailleurs contre Annecy n’a pas été utilisée et a manqué. Le déplacement à Rouen cette fin de semaine sera des plus périlleux chez les dauphins de Dunkerque au classement.

Chambéry - Clermont-Ferrand 4-6 (3-2, 1-2, 0-2).
Samedi 6 novembre 2010 à 20h30 à la patinoire de Chambéry Métropole. 450 spectateurs.
Arbitrage de Kamel Kattouche et Éric Brondex.
Pénalités : Chambéry 12' (2', 8', 2'), Clermont-Ferrand 28' (4', 8', 6'+10').
Évolution du score :
0-1 à 03'38" : Girardin assisté de Souchon et Haluska (inf. num.)
1-1 à 06'44" : Pesce assisté de Périllat
1-2 à 08'32" : Manzo assisté de rossetête et Florentin
2-2 à 10'47" : Pesce (tir de pénalité)
3-2 à 12'07" : Escolier assisté de Sarzier et Van Den Abbeele (sup. num.)
4-2 à 21'02" : Périllat assisté de Schieste et Hérodier
4-3 à 22'57" : Plichta assisté de Määttä
4-4 à 36'01" : Määttä assisté de Voyer et Plichta (sup. num.)
4-5 à 48'52" : Plichta assisté de Manzo
4-6 à 59'06" : Määttä assisté de Voyer et Plichta (cage vide)