Finlande - République Tchèque (tournoi Karjala 2010)

Champions du monde embarrassés

MAREK_Jan-100509-135Défaite interdite pour les perdants de la première journée. La Finlande a plutôt fait bonne figure contre la Russie, elle se présente dans une configuration assez semblable mais sait qu'elle doit débloquer son compteur offensif.

Les champions du monde tchèques, eux, doivent veiller à ne pas perdre tout leur crédit. Deux d'entre eux ont déjà été sanctionnés : Jan Marek cède sa place en première ligne à Kamil Kreps, tandis que le défenseur Petr Gregorek, en faute sur le but gagnant des Suédois, est remplacé par le débutant Martin Lojek de Trinec. L'attaquant Lukas Klimek connaît également sa première sélection. Changement de gardien de part et d'autre avec les rentrées de Karri Rämö et Marek Schwarz.

Les treize mille spectateurs n'ont pas longtemps à attendre pour fêter le premier but tant attendu de leurs chouchous. Les Tchèques étant repliés très bas, le défenseur Jyrki Välivaara s'avancent entre les cercles et a tout le temps d'ajuster Schwarz mi-hauteur côté bouclier (1-0). La République Tchèque met huit minutes à obtenir sa première action, lorsque le tir du cercle gauche de Roman Cervenka est repoussé par l'épaule de Rämö, son coéquipier à Omsk. Les Tchèques prennent peu à peu l'ascendant, mais sans marquer malgré un essai de derrière la cage de Marek Kvapil et une bonne pénétration de Rachunek qui provoque une faute de Jaakola.

Pendant neuf minutes en deuxième période, les Tchèques poursuivent leurs efforts pour égaliser. C'est alors qu'ils vont s'effondrer d'un coup, encaissant trois buts en 1'16" ! Jori Lehterä surgit pour prendre le palet sous le nez de Kamil Kreps, prend de vitesse Tomas Mojzis le long de la bande et remet en retrait pour la conclusion à bout portant d'Immonen. C'est ensuite Välivaara qui se lance dans une nouvelle montée offensive et réussit à centrer sous les jambes de Krajicek pour Teemu Laine qui arrive seul devant le gardien. Comme si cela ne suffisaient pas, la troisième ligne tchèque a encore un temps de retard, Petri Kontiola part à 2 contre 1 et réussit une passe levée du revers au-dessus du défenseur couché pour Janne Lahti (4-0). Alois Hadamczik prend alors son temps mort et fait rentrer Stepanek aux dépens de Schwarz, qui n'a pas eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait.

KASPAR_Lukas100509-159Pour la troisième période, Hadamczik modifie encore ses lignes. Kreps, un joueur passé de NHL en Finlande cet été et qui n'aura pas su saisir sa première chance internationale, laisse la place sur le premier trio à Kaspar. Jan Marek en profite pour remonter sur le deuxième bloc et signe la plus belle belle action individuelle du tiers-temps, mais son revers capté par Rämö qui s'assure le blanchissage. Janne Lahti signe un doublé avec une reprise dans l'axe à mi-distance, pendant que Pihlström donne de sa personne pour masquer le gardien malgré les coups (5-0).

Un prix que les champions du monde n'ont pas semblé prêts à payer. Qu'il semble loin, le joli mois de mai. Certes il manque des cadres par rapport à l'équipe médaillée d'or (Jagr, Rolinek, Vokoun, Blatak), mais les autres ont pris une baffe dans leur réputation naissante.

Désignés joueurs du match : Martin Skoula pour la République Tchèque et Karri Rämö pour la Finlande.

Commentaires d'après-match

Alois Hadamczik (entraîneur de la République Tchèque) : "Je n'ai pas d'explication. Vraiment. C'est dur de trouver les mots. Même de simples joueurs d'Extraliga ne s'autorisent pas de telles erreurs, avec lesquelles on ne peut opérer aucun système. Chacun doit prendre conscience qu'il s'embarrasse lui-même. Chacun a un nom dans le dos [NB : ils sont même écrits très gros sur les maillots tchèques]. Tous représentent la République et doit faire tout son possible pour qu'un tel résultat ne puisse arriver. C'est une nouvelle saison, les joueurs ne remplissent pas leurs obligations en zone défensive par rapport à l'adversaire le plus proche. Tous doivent jouer avec plus de volonté. Les Finlandais étaient plus forts dans les duels."

 

Finlande - République Tchèque 5-0 (1-0, 3-0, 1-0)
Samedi 13 novembre 2010 à 16h30 à la Hartwall Areena de Helsinki. 12847 spectateurs.
Arbitrage de Pehr Claesson et Patrik Sjöberg (SUE) assistés de Hannu Sormunen et Juha Suoraniemi (FIN).
Pénalités : Finlande 6' (4', 0', 2') ; République Tchèque 2' (0', 2', 0').
Tirs : Finlande 21 (4, 9+4, 4) ; République Tchèque 24 (9, 7, 8).
Évolution du score :
1-0 à 03'49" : Välivaara
2-0 à 29'04" : Immonen assisté de Lehterä
3-0 à 29'30" : Laine assisté de Välivaara et Lehterä
4-0 à 30'20" : Lahti assisté de Kontiola
5-0 à 50'40" : Lahti assisté de Väänänen et Kontiola


Finlande

Gardien : Karri Rämö.

Défenseurs : Pasi Puistola - Juuso Hietanen ; Jyrki Välivaara (+2) - Janne Niskala (+2, 2') ; Ossi Väänänen (+3) - Topi Jaakola (+3, 2') ; Ville Uusitalo (2') - Lasse Kukkonen (A).

Attaquants : Ville Peltonen (C, +1) - Niko Kapanen (A, +1) - Juhamatti Aaltonen (+1) ; Teemu Laine (+2) - Jarkko Immonen (+2) - Jori Lehterä (+2) ; Janne Lahti (+2) - Petri Kontiola (+2) - Antti Pihlström (+2) ; Leo Komarov - Perttu Lindgren - Lennart Petrell.

Remplaçant : Petri Vehanen (G). En réserve : Mikko Lehtonen.

République Tchèque

Gardien : Marek Schwarz puis Jakub Štěpánek à 30'20".

Défenseurs : Martin Škoula (-1) - Tomáš Mojžíš (-1) ; Lukáš Krajíček (-2, 2') - Filip Novák (-1) ; Petr Čáslava (A, -2) - Ondrej Nemec (-2) ; Martin Lojek (-1).

Attaquants : Roman Červenka (C, -1) - Kamil Kreps (-2) [puis Kašpar à 40'] - Jakub Klepiš (-1) ; Petr Hubacek (-1) - Jiri Novotny (-1) - Lukas Kašpar (-1) [puis Marek à 40'] ; Martin Růžička (-2) - Josef Vašíček (-2) - Marek Kvapil (-2) ; Ivan Rachůnek (-1) - Jan Marek (A) [puis Kreps à 40'] - Lukas Klimek (-1).

Remplaçant : Petr Gřegořek. En réserve : Milan Gulaš.