La Coupe d'Italie entre équipes du Haut-Adige

Dans le championnat italien, le premier aller-retour s'est achevé, celui qui devait décider des finalistes de la Coupe d'Italie qui sera au programme après la mi-janvier. Trois postes étaient disponibles pour les représentants de la série A : Val Pusteria était déjà qualifié pour la demi-finale où il rencontrera le premier de la A2 (Gherdeina ou Vipiteno), il fallait sélectionner les deux autres demi-finalistes entre Renon à 33 points, Valpellice à 32 et Bolzano à 31.

Le sort ou, si vous voulez, la Fortune, avait prévu au calendrier deux confrontations directes justement lors de la dernière journée : un Renon - Val Pusteria, apparemment non important, et une rencontre entre Valpellice et Bolzano. Avec ce classement, Bolzano aurait pu se qualifier simplement en gagnant à Torre Pellice, même en prolongation, mais dans ce dernier cas l'équipe d'Insam aurait eu besoin de la défaite de Renon dans le même temps car arriver à égalité de points avec le seul Valpellice aurait exclu Bolzano, défait 5-3 à l'aller.

Il en a résulté que Renon a perdu 1-2 chez lui contre Val Pusteria et que Bolzano a gagné 2-1 dans le Piémont en prolongation ; le nouveau classement, avec trois prétendants réunis à la deuxième place avec 33 points, promeut ainsi l'équipe de l'Alto Adige parce que dans les confrontations directes Renon a marqué 7 points, Bolzano 6 et Valpellice seulement 5. La Valpe, comme tous ici appellent l'équipe du coach Martinelli, avait 11 combinaisons favorables sur 16, mais a payé son noviciat à ce niveau du classement, dommage car la nouveauté élargit l'horizon. Honneur cependant à Bolzano qui a utilisé dans ce dernier match toute son expérience des rencontres qui comptent.

Les quatre premiers du championnat ont maintenu un pas rapide. Seule la Valpe a un peu ralenti lors de la phase retour (14 points, alors qu'elle en avait remporté 19 à l'aller), mais elle a été capable de gagner 6-2 à Brunico dans la tanière des loups du Val Pusteria. À quatre points derrière, les champions en titre d'Asiago, après avoir récupéré le gardien champion Daniel Bellissimo, sont en série positive depuis cinq journées. Pour le troisième tour de la Coupe Continentale, Asiago accueillera les Danois de SønderjyskE, les Ukrainiens du Sokil Kiev et les Roumains de Miercurea Ciuc du 26 au 28 novembre. John Herrington a probablement planifié la préparation de son équipe en vue de cet évènement important, et cela expliquerait les débuts peu exaltants des champions d'Italie.

Une abysse s'est formée avec le reste du peloton. Pontebba, qui suit à 11 points d'Asiago, semble toujours sur le point d'obtenir des résultats majeurs (défaite 1-2 justement contre Asiago), mais quelques blessures ont conditionné le début de saison. Discours identique pour Fassa et Alleghe : les Trentinois sont restés longtemps sans leur portier Frank Doyle, celui qui succédait à Adam Dennis, finalement récupéré en Allemagne par Alleghe pour subsituter un Tornqvist incertain. Dennis s'est cependant tout de suite cassé le ménisque, et il a fallu aligner le jeune Fontanive et l'Aostois Favre.

Cortina, dernier et distancé, ne semble commencer le championnat que maintenant. les écureuils, après les évènements estivaux (défaut de sponsor) et ceux qui ont contraint à alterner quatre gardiens dans l'effectif, continuent leur pêche sur le marché est espèrent redresser une saison mal embouchée. Les derniers arrivés viennent de République Tchèque : le défenseur Marek Posmyk et l'attaquant Daniel Branda. La seconde phase aller, du jeudi 18 novembre au samedi 11 décembre, dira si Cortina peut encore conserver l'ambition des play-offs.

Le classement après 16 journées sur 40 est le suivant : 1 Val Pusteria 41 ptd, 2 Renon, Bolzano et Valpellice 33, 5 Asiago 29, 6 Pontebba 18, 7 Alleghe et Fassa 13, 9 Cortina 3.

Une curiosité : avec le système de pointage adopté en France pour la Ligue Magnus (deux points seulement pour une victoire dans le temps réglementaire), le classement serait le suivant : 1 Val Pusteria 28 pts, 2 Valpellice 23, 3 Bolzano 22, 4 Renon 21, 5 Asiago 19, 6 Pontebba 13, 7 Alleghe 9, 8 Fassa 8, 9 Cortina 2. Valpellice participerait au tournoi final de la Coupe à la place de Renon...

À l'inverse, voici les placements de la Ligue Magnus avec le pointage italien : 1 Rouen 19, 2 Strasbourg 18, 3 Amiens et Angers 16, 5 Morzine-Avoriaz 15, 6 Grenoble 14, 7 Briançon 13, 8 Gap 12, 9 Epinal et Villard 10, 11 Chamonix, Dijon et Mont-Blanc 6, 14 Caen 4.

Si vous demandiez à Torre Pellice quel est le meilleur système, tous voudraient le français, comme à Gap, juste de l'autre côté des Alpes, mais les optinions seraient probablement différentes à Rouen et sur le plateau de Renon. Ainsi va le monde !