Suisse – Canada (Deutschland Cup 2010)

BRUNNER_Damien-20100508-248Après les nombreux forfaits constatés aux derniers championnats du monde, de nouvelles règles ont été mises en place dans l'équipe nationale suisse. Désormais, tous les joueurs convoqués sont censés se présenter au camp, et seul le médecin de la sélection peut constater d'éventuels empêchements.

Après de telles annonces, certains s'attendaient à voir une "Nati" forte, mais Sean Simpson s'est gardé de sélectionner les leaders et a constitué en retour une équipe expérimentale. Seuls cinq joueurs alignés aujourd'hui ont plus de 15 sélections ! Après la défaite 2-6 à Kloten contre les hommes de Mark Messier, certains ont contesté ce choix, mais le sondage effectué par le Blick a montré que 82% des lecteurs l'approuvaient. Ce score n'était en effet qu'un accident, la Suisse s'est réhabilitée hier contre la Slovaquie, et elle espère prendre sa revanche sur le Canada (même entraîneur, joueurs différents) aujourd'hui.

Un contre en infériorité numérique de Janick Steinmann échoue sur le poteau après six minutes de jeu, mais c'est bien le Canada qui domine territorialement pendant le premier tiers-temps. À la pause, c'est pourtant la Suisse qui est en tête, quand Fred Brathwaite concède un but sur un tir lointain en lucarne de Damien Brunner en supériorité numérique.

Un but avant de rentrer aux vestiaires, ce pourrait être un coup au moral. Pas avec des Canadiens qui reviennent au contraire sur la glace avec la ferme intention d'égaliser. Il faut seulement quarante-cinq secondes pour qu'Adam Mitchell trouve la lucarne la plus proche. Ce score de 1-1 se maintient jusqu'à la fin du temps réglementaire, même si dans le jeu les Suisses apparaissent de mieux en mieux en rivalisant physiquement avec un adversaire techniquement inférieur. Juste avant la fin, Caryl Neuschwander, pour sa toute première sélection, rate le but vainqueur sur un décalage parfait de Paul Savary.

En fin de prolongation, Fabien Schnyder se fait pénaliser. C'est pourtant lui qui se crée la plus grosse occasion en partant seul au but à sa sortie de prison, mais il rate le dernier geste. Il reste exactement 1,3 seconde au chronomètre quand Mitchell bouge la cage alors que Damien Brunner a le but ouvert. Après diverses discussions, les arbitres se décident à accorder un tir de pénalité.

Brunner le transforme lui-même et devient ainsi le joueur marquant du tournoi avec trois buts en deux jours. Si sa place de titulaire en sélection ne faisait guère de doute après son bon Mondial, sa performance a rejailli sur toute sa ligne, qui a obtenu beaucoup de temps de jeu et gagné la confiance du sélectionneur. Le centre Paul Savary s'est mis en valeur. L'autre ailier Fabian Schnyder, un joueur extrêmement rapide qui est son coéquipier en club à Zoug, a ainsi profité de la dynamique pour ses premières sélections internationales.

L'un comme l'autre vont pourtant rentrer en Suisse sans jouer le dernier match. La Nati, venu avec un large effectif, sera diminuée pour la "finale" du tournoi des joueurs de Zoug, Davos, Langnau et Zurich, qui jouent tous mardi et rentrent donc demain en minibus. Une concession faite aux clubs... mais pas forcément la plus importante ! Le calendrier des prochaines saisons doit prévoir en effet une réduction du nombre de matches internationaux, et l'avenir dira si la fédération n'a pas lâché trop de lest en parallèle de la règle de fermeté édictée sur les refus de sélection non excusés.

Désignés joueurs du match : Paul Savary pour la Suisse et Fred Brathwaite pour le Canada.

Commentaires d'après-match

Damien Brunner (attaquant de la Suisse) : "Le match d'hier contre la Slovaquie était déjà dur, et ce dès le début du tournoi. Personnellement, je voyais les Slovaques comme les favoris. Au premier tiers aujourd'hui, nous avons été dominés, mais nous avons su élever le niveau ensuite et nous avons aussi eu un gardien fort avec Genoni. Le prochain match de championnat est mardi, et on s'entraîne lundi. Nous ne serons malheureusement pas là demain, mais j'ai confiance en notre équipe. En tout cas ce sera un match physique avec beaucoup de combat, j'en suis sûr."

 

Suisse – Canada 2-1 après prolongation (1-0, 0-1, 0-0, 1-0)
Samedi 13 novembre 2010 à 19h30 à l'Olympiapark de Munich. 4444 spectateurs.
Arbitrage de Daniel Piechaczek et Florian Zehetleitner (ALL) assistés de Tony Engelmann et Andre Schrader (ALL).
Pénalités : Suisse 6' (2', 2', 0', 2'), Canada 8' (2', 2', 4', 0').
Tirs : Suisse 33 (7, 13, 10, 3), Canada 37 (11, 16, 7, 3).
Évolution du score :
1-0 à 19'30" : Brunner assisté de Lüthi (sup. num.)
1-1 à 20'45" : Mitchell assisté de MacDonald et Scalzo
2-1 à 64'59" : Brunner (tir de pénalité)


Suisse

Gardien : Leonardo Genoni.

Défenseurs : Simon Lüthi – Robin Grossmann ; Eric Blum (-1) – Raphael Diaz (A, -1) ; John Gobbi – Jonathan Mercier ; Patrick Geering - David Jobin.

Attaquants : Caryl Neuenschwander (-1) - Kévin Romy (C, -1) - Felix Hollenstein (-1, 2') ; Damien Brunner - Paul Savary (A) - Fabian Schnyder (2') ; Simon Moser - Janick Steinmann - Dino Wieser ; Reto Suri - Étienne Froidevaux (2') - Pascal Berger.

Remplaçant : Benjamin Conz (G). En réserve : Tristan Vauclair, Tim Ramholt, Félicien Du Bois, Yannick Bodenmann, Gianni Ehrensperger, Kevin Lötscher, Patrick von Gunten, Andreï Bykov, Julien Sprunger.

Canada

Gardien : Fred Brathwaite.

Défenseurs : Richie Regehr - Derrick Walser ; Mario Scalzo (+1) - Paul Manning (+1) ; Stéphane Julien (C) - Sean Blanchard.

Attaquants : Matt Dzieduszycki (+1, 2') - Craig MacDonald (A, +1, 2') - Adam Mitchell (+1, 2') ; Lee Goren (2') - Derek Hahn - Nathan Robinson ; Norm Milley -  Eric Schneider - Tyler Bouck (A) ; Tyler Beechey - Connor James - T.J. Kemp.

Remplaçant : Jean-Sébastien Aubin (G). Absents : Jason Ulmer, Jame Pollock.