Angers - Caen (Ligue Magnus, 9e journée)

Les Ducs en mode diesel

2010-11-20-Angers-CaenLe Haras a fait le plein (1 100 spectateurs) pour la rencontre la plus déséquilibrée de la neuvième journée de Ligue Magnus. Caen, le dernier du championnat avant le coup d'envoi, se présente en Anjou quasiment au complet. Seul "l'intérimaire" Olivier Vandecandelaere manque à l'appel. Du côté des Ducs, Brian Henderson s'est blessé au stage de l'équipe de France et Jonathan Bellemare purge son match de suspension suite à son expulsion en Coupe de la Ligue à Strasbourg. Brice Chauvel, bien qu'ayant rechaussé les patins, est encore absent.

Le match démarre avec un bon quart d'heure de retard dû à un tableau d'affichage capricieux. Monsieur Hauchart commence donc la rencontre avec un chrono à la main. Heureusement pour lui et pour les spectateurs, tout sera rétabli au bout de cinq minutes de jeu.

Ce contre-temps aura refroidi les joueurs et la rencontre débute sans réelle intensité. Dans chaque camp, les passes sont approximatives et c'est un peu contre le cours du jeu que Michael Irani ouvre la marque pour les Ducs. Posté à la ligne bleue, il décoche un tir qui passe au ras du montant droit de Clément Fouquerel, complètement masqué sur cette action (1-0, 6'41"). Mais ce premier tiers manque cruellement d'intensité. Force est de constater que les Angevins ne sont pas rentrés dans leur match.

Petit à petit, les visiteurs prennent confiance et installent quelque peu leur domination sur le jeu. Ainsi Erwan Pain (9') et Jérémie Romand (11') inquiètent sérieusement un Peter Aubry solide. Quelques instants plus tard, Angers se retrouve en double supériorité numérique pendant une bonne minute mais la joue trop facile, et les Caennais – bien concentrés eux – n'ont aucun mal à se dégager. Pire, à la fin de la seconde pénalité, Erwan Pain – qui sort juste de prison – prend Simon Lacroix de vitesse avant de défier victorieusement Peter Aubry (1-1, 15'07"). Une juste récompense pour des Caennais bien impliqués dans le jeu. La troupe de Martin Lacroix rentre au vestiaire tête basse. Le coach canadien des Ducs va devoir trouver les bons mots pour motiver des joueurs complètement à côté de leurs patins.

LAFONTAINE_Tommy_100925_068Le deuxième tiers repart néanmoins sur les mêmes bases, avec des Caennais conquérants. Lorsqu'ils se retrouvent en supériorité, ils pilonnent le but angevin. Tommy Lafontaine de la bleue (23') ou Jérémiah Cunningham à bout portant (24') sont à deux doigts de donner l'avantage aux Drakkars. Et ce qui devait arriver arriva. Deux secondes après la fin de la pénalité angevine, Jonathan Duchesneau, côté droit, adresse un missile dans la lucarne gauche d'un Peter Aubry médusé. Superbe but (1-2, 24'09"). Les quelques bruyants supporters caennais sont aux anges.

Ce but a le mérite de réveiller les Angevins qui maîtrisent complètement les quinze dernières minutes de ce tiers. Le joker Antonin Manavian – titularisé à l'attaque ce soir – hérite d'un palet devant le slot et, après une belle feinte de la crosse, le place dans le petit filet gauche de Clément Fouquerel (2-2, 27'57"). Premier but sous ses nouvelles couleurs pour l'ex-Grenoblois. Il est fêté comme il se doit par ses partenaires. Quelques instants plus tard, les Angevins se retrouvent en supériorité. Marc Bélanger, bien servi en pleine course à la bleue côté gauche, esquive deux défenseurs en repiquant plein axe et décoche un gros tir dans la lucarne droite du portier visiteur (3-2, 29'37).

Les Caennais sont acculés devant leur but mais Clément Fouqurel retarde ce qui devient inéluctable au fil du temps. Il sort victorieux de ses deux face-à-face avec Marc Bélanger (31') et Éric Fortier (32'). Il sort même deux arrêts miracles sur des tirs à bout portant de Thiery Poudrier (33') et Éric Fortier (34'). Mais il ne peut rien lorsque Thiery Poudrier coupe à bout portant une passe magistrale de Pierre-Luc Laprise (4-2, 35'14").

Les Caennais sont maintenant dépassés et quelques joueurs fortement utilisés (Tommy Lafontaine et Samuel Gibbons notamment) peinent à trouver leur second souffle. Les Drakkars subissent toujours les assauts angevins et sont obligés de commettre des fautes. Antti Urpo, sans doute frustré de la tournure des événements, met une charge inutile à Mathieu Frécon au milieu de la glace. Une aubaine pour les Angevins qui accentuent encore leur avance au tableau d'affichage. Tomas Baluch s'y reprend à deux fois devant le slot avant de placer la rondelle entre les jambières du méritant Clément Fouquerel (5-2, 38'08").

PAIN_Erwan_100925_263Le réveil angevin durant ce deuxième tiers est douloureux pour des Caennais volontaires mais limités. Angers doit être mené pour enfin développer son jeu et montrer de l'envie.

Le troisième tiers ne change pas la donne. Angers prend d'assaut la zone caennaise et clôt définitivement le match en trois minutes grâce à un doublé d'Éric Fortier. Dans un premier temps il reprend un rebond consécutif à un tir de la bleue de Marc Bélanger (6-2, 46'15"). Dans un second temps, les Angevins se retrouvent à 3 contre 1... Bélanger et Fortier s'échangent le palet jusqu'à ce que le numéro 9 des Ducs tire côté droit. Malheureusement pour les Caennais, le tir angevin est dévié de sa trajectoire par la crosse de leur capitaine Tommy Lafontaine (7-2, 49'29").

C'est à ce moment que Martin Lacroix décide de changer de gardien. Lucas Normandon remplace Peter Aubry. Le jeune gardien angevin a un début difficile puisqu'il va chercher son premier palet dans ses buts. En effet, Erwan Pain hérite d'un palet côté gauche et s'en va défier victorieusement le portier local (7-3, 52'04"). Pain s'offre un doublé sur deux buts similaires. Mais seize secondes plus tard, Marc Bélanger, d'un tir balayé à mi-distance, trouve le poteau intérieur droit de Clément Fouquerel. La rondelle finit dans le petit filet gauche caennais (8-3, 52'20"). Le jeune gardien normand estime que la coupe est pleine et laisse sa place à Arnaud Goëtz. Ce dernier effectue une parade magnifique sur un contre angevin (54') et voit un palet dégagé sur sa ligne par Vladimir Urban (56'). Sur cette dernière action, le palet semblait avoir légèrement franchi la ligne. Monsieur Hauchart, bien placé sur cette action, en a décidé autrement.

Un match à deux visages. Vingt-cinq premières minutes où les Caennais ont tenté crânement leur chance, et le reste du match dominé par les protégés du président Juret. Une nouvelle victoire pour les Ducs qui confortent leur place de leader. Marc Bélanger a encore été le fer de lance de l'attaque angevine. Caen, qui affrontera des adversaires directs lors des quatre prochaines journées, va devoir cravacher dur pour s'extirper de la dernière place.

Étoiles du match : *** Marc Bélanger (Angers), ** Éric Fortier (Angers), * Erwan Pain (Caen).

 

Angers - Caen 8-3 (1-1, 4-1, 3-1).
Samedi 20 novembre 2010 à 18 h 30 à la patinoire du Haras. 1 100 spectateurs.
Arbitrage de Monsieur Hauchart assisté de Messieurs Juret et Caillot.
Pénalités : Angers 4' (2', 2', 0') ; Caen 10' (4', 6', 0').
Évolution du score :
1-0 à 06'41" : Irani assisté de Manavian et Lacroix
1-1 à 15'07" : Pain
1-2 à 24'09" : Duchesneau assisté de Romand et Baazzi
2-2 à 27'57" : Manavian assisté de Bélanger et Braxenholm
3-2 à 29'37" : Bélanger assisté de Poudrier et Lahesalu (sup. num.)
4-2 à 35'14" : Poudrier assisté de Fortier et Laprise
5-2 à 38'08" : Baluch assisté de Albert et Manavian (sup. num.)
6-2 à 46'15" : Fortier assisté de Bélanger et Lahesalu
7-2 à 49'29" : Fortier assisté de Bélanger et Carlsson
7-3 à 52'04" : Pain
8-3 à 52'20" : Bélanger assisté de Fortier et Doyle

 

Angers

Gardien : Peter Aubry puis Lucas Normandon à 49'29".

Défenseurs : Lauri Lahesalu – Michael Irani ; Daniel Carlsson – Simon Lacroix ; Pavol Mihalik – Charlie Doyle.

Attaquants : Pierre-Luc Laprise – Éric Fortier – Marc Bélanger ; Antonin Manavian – Thierry Poudrier – Tomas Baluch ; Juho Jokinen – Mathieu Frécon – Julien Albert

Remplaçants : Nicolas Hébert, Valentin Michel. Absents : Brice Chauvel (reprise), Jonathan Bellemare (suspension), Brian Henderson (genou).

Caen

Gardien : Clément Fouquerel puis Arnaud Goëtz à 52'20".

Défenseurs : Tommy Lafontaine – Samuel Gibbons ; Vladimir Urban – Aziz Baazzi ; Antoine Vigier – Alexis Gomane.

Attaquants : Jonathan Duchesneau – Jeremiah Cunningham – Jonathan Avenel ; Erwan Pain – Kevin Da Costa – Antti Urpo ; Julien Lebey – Pierre Bennett – Jérémie Romand.

Remplaçants : Raphaël Mazie, Charles Geslain, Udo Marie. Absent : Olivier Vandecandelaere.