Dijon - Chamonix (Ligue Magnus, 9e journée)

Le CHC renvoyé à ses études !

Les Chamois affrontaient les Ducs de Dijon sur leur petite glace de Trimolet. Un match ô combien important pour les deux formations totalisant le même nombre de points au classement. Au terme d'une rencontre mal gérée, les coéquipiers de Richard Aimonetto se sont inclinés (5-3), laissant les Dijonnais exploiter parfaitement leurs fatals errements défensifs. Pourtant, les prestations individuelles de qualité de Carl Lauzon et Arnaud Hascoët avaient permis d'entretenir l'espoir d'une toute autre issue possible jusqu'à la 45e minute... en vain !

La rencontre débute sur un bon rythme et les cinq premières minutes voient des Haut-Savoyards entreprenants. Malgré cela, deux pénalités inutiles concédées par Fabien Veydarier et Brent Patry permettent à Dijon d'ouvrir le score par Thomas Decock en double supériorité numérique (1-0, 3'22), puis de doubler rapidement la mise par Loïc Sadoun (2-0, 5'48). Chamonix quand à lui ne profite pas de ces mêmes avantages, suite aux deux minutes sifflées à l'encontre de Andrej Mrena et Mathias Arnaud. Pire, à la 13e minute, Yannick Riendeau profite d'une nouvelle faute d'Emil Tobiasson-Harris et se rappelle aux souvenirs des chamoniards en enfonçant le clou à dix mètres de distance (3-0). À ce moment-là, le bateau du CHC prend l'eau alors qu'une nouvelle pénalité est concédée par Alexandre Audibert. Contre toute attente et en sept secondes sur la même infériorité numérique, sur deux contres rapides techniquement parfaitement exécutés, Arnaud Hascoët, qui dribble le gardien après une longue passe de Patry, et Carl Lauzon, qui prend le palet à Trokan sur l'engagement, ramènent le score à 3-2.

En début de deuxième tiers-temps, le CHC est toujours au contact de son adversaire, d'autant plus que la défense semble enfin plus sereine. À la 32e minute, l'inévitable Carl Lauzon récupère un palet en zone neutre et s'en va seul défier et tromper un défenseur, puis l'excellent portier Mojmir Bozik (3-3). Le plus dur est fait, et à ce moment de la partie, le prochain but peut être décisif. Alexandre Audibert, bien servi par Simo Pulkki, se retrouve seul face au gardien adverse, mais manque sa frappe ! Dans ses cages, Florian Hardy détourne quant à lui quelques palets très chauds.

L'entame de la dernière période est crispée, les passes dijonnaises deviennent moins précises, face à un CHC plus à son aise. À la 45e minute, un palet est envoyé au fond de la défense des Chamois. Fabien Veydarier semble contrôler la rondelle mais la perd au profit d'un dijonnais venu au pressing. Miroslav Kristin ne se fait pas prier pour transformer et donner l'avantage à Dijon. Deux supériorités numériques improductives ne permettront pas aux Chamoniards de recoller au score dans les cinq dernières minutes. L'éternelle mais logique sortie de Florian Hardy pour créer le surnombre verra surtout Yannick Riendeau clôturer cette rencontre en expédiant la rondelle dans la cage... d'un CHC bien vide (5-3).

Commentaires d'après-match

Stéphane Gros (entraîneur de Chamonix) : "On fait un très mauvais match, même si on réussit à revenir au score après avoir été menés 3-0, ce qui était pourtant le plus difficile à faire. À partir de là, on doit passer devant et c'est l'inverse qui se produit. Je suis en colère car je pense que les joueurs n'abordent pas la rencontre suffisamment concentrés et prêts à aller au combat. La bonne humeur et la confiance ont des limites ! On donne à Dijon quatre cadeaux, c'est impardonnable ! Maintenant, j'assume ma part de responsabilité dans la préparation des matches ou la gestion de l'effectif. Je vais modifier mon mode de travail aux entrainements, mais aussi dans mon coaching. Certains joueurs s'entraînent mais restent sur le banc pendant que d'autres ne sont absolument pas productifs. À ce titre, je dois rester crédible. Les échéances de cette semaine sont cruciales et nous nous retrouvons face à nos responsabilités. Pour ma part, je leur laisse encore un minimum de temps de jeu au titre du bénéfice du doute d'un match manqué. Si le boulot est mal fait, je n'hésiterais plus à faire tourner l'effectif."

(communiqué du site officiel du CHC)

 

Dijon - Chamonix 5-3 (3-2, 0-1, 2-0)
Samedi 20 novembre 2010 à 20h30 à Trimolet. 797 spectateurs.
Arbitrage de Jimmy Bergamelli assisté de Sébastien Geoffroy et Benjamin Gremion.
Pénalités : Dijon 12' (6', 2', 4') ; Chamonix 28' (10'+10', 8', 0').
Évolution du score :
1-0 à 03'22" : Decock assisté de Riendeau et Jarvis (double sup. num.)
2-0 à 05'48" : Sadoun assisté de Riendeau et Decock
3-0 à 13'49" : Riendeau assisté de Sadoun et Decock (sup. num.)
3-1 à 16'15" : Hascoët assisté de Patry et Veydarier (inf. num.)
3-2 à 16'22" : Lauzon assisté d'Aimonetto (inf. num.)
3-3 à 32'14" : Lauzon assisté de Hascoët
4-3 à 45'00" : Kristin assisté de Trokan et Dugas
5-3 à 58'59" : Riendeau assisté de Mrena et Steiner


Dijon

Gardien : Mojmir Božík.

Défenseurs : Andrej Mrena - Michael Steiner ; Rob Jarvis - Rob Dmytruk ; Peter Strapatý.

Attaquants : Loïc Sadoun - Yanick Riendeau - Thomas Decock ; Miroslav Kristin - Stephen Dugas (C) - Peter Trokan ; Anthony Guttig - Nicolas Ritz - Mathias Arnaud.

Remplaçants : Andy Foliot (G), Pierre Sanchez.

Chamonix

Gardien : Florian Hardy [sorti de sa cage de 58'30" à 58'59"].

Défenseurs : Brent Patry - Fabien Veydarier ; Anders Torgersson (A) - Damien Torfou ; Simo Pulkki - Kevin Igier.

Attaquants : Alexandre Audibert - Richard Aimonetto (C) - Carl Lauzon ; Arnaud Hascoët - Laurent Gras (A) - Aram Kevorkian ; Thibault Geffroy - Emil Tobiasson-Harris - Vincent Kara.

Remplaçants : Tom Charton (G), Maxime Claret-Tournier, Matthieu Séguy, Matthias Terrier.