Extraliga slovaque : le point club par club (8 et 9/11)

Avant dernière étape de notre tour d’horizon avec deux formations qui connaissent des fortunes diverses : Skalica, qui s’est sorti progressivement de la zone rouge grâce à un mois de novembre négocié avec succès, et Orange 20, autrement dit la sélection nationale junior qui dispose d’un statut particulier (hors classement). Suite et fin du bilan à mi-parcours de la saison régulière mercredi avec les deux derniers au classement, Žilina et Nitra.

HK 36 Skalica

Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé. On ne sait peut-être pas qui est Alphonse de Lamartine à Skalica mais sa fameuse formule sied pourtant comme un gant aux frontaliers qui commencent juste à digérer l’absence de Žigmund Pálffy. L’ancien new-yorker n’a laissé derrière lui qu’un grand vide dans le système de jeu des Záhoraci et il aura fallu bien des déroutes sur la glace dans le premier mois et demi de bagarre pour que les finalistes 2008/2009 trouvent enfin leur rythme de croisière. Heureusement, le retard accumulé au démarrage n’est pas si conséquent et après avoir encaissé huit revers  dans les neuf matches d’ouverture – et s’être coiffé d’un logique bonnet d’âne de dernier de la classe –, les voici revenus en cette fin novembre à la septième place du classement, à un point seulement de la cinquième. Ils ont même dépassé Slovan Bratislava, ce qui aurait été un grand luxe il n’y a pas si longtemps encore. 

Après des premiers signes encourageants en octobre, suivis cependant d’une petite rechute, les joueurs à la Double-Croix ont semblent-ils entamé une franche guérison à la Toussaint en engrangeant depuis seize points sur dix-huit possibles. Même le leader Košice a dû s’employer ferme pour venir à bout vendredi de la formation dirigée par Peter Oremus (4-3 après les tirs au but) contre laquelle se sont récemment cassés les dents Poprad et Banská Bystrica, les deux autres éléments du podium. Un réveil brutal mais diablement efficace, à l’image de son attaquant phare Miroslav Zálešák, quatrième meilleur pointeur de la ligue (29 points). L’international slovaque est mieux que secondé dans la première attaque par René Školiak et le capitaine Tibor Višňovský, qui disposent du même compteur personnel, et ces solides gaillards assurent l’essentiel de la moisson offensive locale (42 % des buts inscrits par le club). Ce trio en forme est parvenu à éclipser Roman Tvrdoň, acheté à Piešťany (champion de deuxième division) et qui a fait ses valises il y a un mois pour Trenčín alors qu’il était alors le seul à avoir la baraka à Skalica.

Ces archers n’arriveront pas toujours à supporter le poids des errements collectifs. Car si l’équipe est actuellement dans une spirale positive, il convient toutefois de nuancer les performances et rappeler qu’elles sont fragilisées par une défense en quête d’hommes forts depuis qu’elle a été désossée cet été (cf. Hranáč, Jendek et Schnabel). Martin Gründling et Ivan Michal_ImrichJankovič, les meilleurs remparts skaličania, sont encore en retrait par rapport à leurs homologues des autres formations nationales, et le gardien tchèque Vlastimil Lakosil ne tourne pour le moment qu’à 90,9% d’arrêts, soit assez loin du rendement des tous premiers. Ajoutez à cela une dernière place au classement des équipes qui utilisent avec succès les supériorités numériques (y compris Orange 20) et vous comprendrez qu’il y a encore des progrès à faire si le club veut pérenniser sa présence dans le Top 8 et surtout garder ses distances avec le fond de tableau.

Arrivée : Roman Tvrdoň (A, 29 ans, Piešťany, 2e div. SVK).
Départ : Roman Tvrdoň (A, 29 ans, Trenčín).

 

HK Orange SR 20

Avant l’entrée en matière, on pouvait légitimement se poser quelques questions quant à l’avenir des juniors en Extraliga, les précédentes éditions ayant prouvé le manque de corrélation entre leurs duels contre les « vieux » et leurs performances sur la scène internationale. Après deux mois et demi de compétition, les derniers doutes se sont presque envolés et l’on peut être quasi certains que le HK Orange SR 20 ne sera plus de la partie la saison prochaine. Seule une excellente prestation des jeunes Slovaques aux prochains Mondiaux américains pourrait entrevoir un prolongement de bail, mais ce n’est quand même pas gagné.

La présence de la sélection nationale U20 suscitait auparavant un rejet massif de la part des joueurs et staffs techniques « adultes » car, au-delà de disputer un match dont l’enjeu sportif n’était pas évident à discerner, le calendrier s’en retrouvé haché et nombreuses formations étaient alors tombées dans le piège de longs repos forcés par les exemptions. C’est différent cette saison. Réunies à dates plus régulières et sans empêcher aucune autre équipe de rester sur la touche, les rencontres contre les juniors sont prises désormais avec une certaine condescendance, voire de la pitié, tant les « bleus » sont loin du compte. Le défenseur Lukáš Kozák et surtout l’attaquant Michael Vandas parviennent toutefois à sortir du lot, le second cité assurant, avec six réalisations personnelles,  le quart du panier à lui tout seul.

Tout n’est pas à jeter, certes, mais les sorties d’Orange 20 ont perdu en qualité par rapport aux précédentes éditions et pas un seul succès ni même un malheureux point n’est encore venu sanctionner leur parcours chaotique. La moyenne de buts encaissés par partie est de plus de cinq (!) pour à peine 1,3 inscrits. Difficile alors pour les Mladíci de ne pas se laisser aller au fatalisme et de baisser les bras dès que la situation se complique dans la rencontre. Comment progresser en se faisant fesser tous les dix jours ? Ils peuvent toutefois trouver une source de satisfaction dans leur capacité à gérer les power-play ; ils ont planté 40% de leurs réalisations en supériorité numérique, une proportion que seul Bratislava dépasse parmi les autres concurrents. Ce qui ne signifie finalement pas grand-chose, les Danubiens traversant eux aussi leur plus profonde crise…

 

Classement au 22 novembre 2010

  1. HC Košice                           67 pts (+56)
  2. HC’05 Banská Bystrica     62 pts (+41)
  3. HK ŠKP Poprad                  52 pts (+32)
  4. HKm Zvolen                         46 pts (+17)
  5. MHC Mountfield (Martin)    42 pts (-13)
  6. Dukla Trenčín                      42 pts (-17)
  7. HK 36 Skalica                      41 pts (-6)
  8. HC Slovan Bratislava         37 pts (-1)
  9. MsHK Žilina                         34 pts (-20)
10. HK Nitra                                31 pts (-27)
  -   HK Orange SR 20                 0 pt (-62)

Meilleurs buteurs
1. Roman Tománek (Banská Bystrica), 21 buts
2. Michal Hudec (Banská Bystrica), 16
3. Peter Bartoš (Košice), 15
    Jaroslav Jabrocký (Mountfield), 15

Meilleurs pointeurs
1. Stanislav Gron (Košice), 33 points (12+21)
    Michal Hudec (Banská Bystrica), 33 (16+17)
3. Roman Tománek (Banská Bystrica), 31 (21+10)

Meilleurs gardiens (pourcentage d’arrêts)
1. Július Hudáček (Košice), 94,97 % (18 matches joués)
2. Lukáš Škrečko (Zvolen), 93,80 % (24)
3. Marcel Melicherčík (Poprad), 93,19 % (27)