Ligue Magnus (10e journée) : Grenoble veut changer de ton

Grenoble (9) – Dijon (10). Baptiste Amar s'est fâché, la semaine dernière, après la défaite des Brûleurs de Loups à domicile contre Épinal (2-4). Dans les colonnes du Dauphiné Libéré, le capitaine grenoblois a bousculé ses partenaires, parlant d'une équipe de "petits garçons". Comme le défenseur international, le public de Pôle Sud attend ce soir une réaction iséroise. Même en cas de nouveau coup dur, les joueurs de Jean-François Dufour sont assurés de se maintenir dans le top 10. Ils possèdent trois points d'avance sur Villard-de-Lans et leur adversaire du jour, Dijon. Côté bourguignon, justement, on débarque à Grenoble plein d'espoir. En dominant Chamonix samedi dernier (5-3), les Ducs ont mis fin à une série de cinq défaites d'affilée. Le retour de Miroslav Kristin, longtemps blessé, et l'apport de la dernière recrue Peter Trokan font grand bien à l'offensive dijonnaise. Reste que l'équipe de Daniel Maric, qui évoluera au complet, n'a plus battu Grenoble depuis le 27 janvier 2007 (4-3 en prolongation avec un triplé de Kristin). Côté grenoblois, Élie Raibon et Joris Bedin sont incertains. 

La cote : Grenoble 60 % / Dijon 40 %. Coup d'envoi à 20 heures.

Amiens (4) – Villard-de-Lans (11). La vie est belle au Coliséum. Amiens s'était fixé deux grands objectifs cette saison. La Coupe de la Ligue et la Coupe de France. Déjà éliminés de la première, les Gothiques sont aussi tombés dans la seconde cette semaine à Neuilly-sur-Marne, 2e de D1. Mais Antoine Richer l'a affirmé au Courrier Picard, le club n'est pas en crise. À la décharge du staff amiénois, côté championnat, les Picards sont dans le top 4. Ils possèdent la deuxième meilleure attaque de Magnus (37 buts marqués, contre 48 par Rouen). Et la défense tient le choc (5e de LM, 27 buts encaissés). Mais pour encore combien de temps ? C'est un fait, Amiens s'en sort grâce à ses performances à l'extérieur (cinq victoires en cinq matches). À domicile, les Gothiques restent sur trois défaites de rang. Leur dernier succès au Coliséum remonte au 25 septembre (4-2 contre Morzine). Et le difficile public amiénois commence à se lasser. La réception de Villard-de-Lans, ce soir, se transforme du coup en opération rachat. Et ce n'est pas gagné d'avance. Car les Ours ont besoin de points. Ils en ont d'ailleurs déjà ramené d'Épinal et Gap. Pourquoi pas d'Amiens ? Côté picard, Grégory Béron et Valentin Claireaux seront de retour. Et Romain Bault absent. Dans le camp d'en face, une incertitude plane sur Victor Vitton-Mea, touché au mollet. 

La cote : Amiens 60 % / Villard-de-Lans 40 %. Coup d'envoi à 20 heures.

Caen (14) – Briançon (5). La route est longue pour les Drakkars en Ligue Magnus. Le promu normand s'était cru enfin lancé en battant Villard-de-Lans, mi-octobre et en laissant, l'espace d'une journée, la dernière place à d'autres. Las, Caen est depuis retombé dans ses travers en s'inclinant contre Chamonix, Grenoble, Épinal et Angers. Et voilà le groupe coaché par Bertrand Pousse, pourtant jamais complètement dépassé dans le jeu, en queue de peloton à deux points du Mont-Blanc. Bien sûr, les Caennais vont essayer d'inverser la tendance, ce soir. Mais la marche est haute. Car Briançon tourne à plein régime. Les Haut-Alpins, très peu pénalisés, possèdent la deuxième meilleure défense de Magnus derrière Angers (19 buts encaissés contre 19). Et ils ont maintenant le top 4 en ligne de mire.

La cote : Caen 20 % / Briançon 80 %. Coup d'envoi à 20 heures.

Épinal (8) – Angers (1). Le leader ? Même pas peur. En pleine confiance après sa victoire à Grenoble, Épinal attend Angers de pied ferme. Les Vosgiens, au complet, ont déjà fait tomber Rouen cette saison sur leur petite glace de Poissompré (5-4 après prolongation). Ils se verraient bien recommencer avec l'autre épouvantail du championnat. Mais Angers n'a plus perdu depuis le 25 septembre et un déplacement à Strasbourg (2-1). Petite lueur d'espoir pour les Dauphins, les Ducs ont un peu de mal cette année quand ils sont favoris. Faciles vainqueurs contre Rouen et Amiens, les joueurs de Martin Lacroix ont eu besoin d'une prolongation pour venir à bout de Chamonix, du Mont-Blanc et de Morzine. À moins que ce ne soit la Haute-Savoie qui ne leur réussisse pas... Angers récupère Jonathan Bellemare et Brian Henderson. Nicolas Primout, Charlie Doyle, Mathieu Frécon et Brice Chauvel sont à l'infirmerie.

La cote : Épinal 30 % - Angers 70 %. Coup d'envoi à 20 h 15.

Morzine (6) – Mont-Blanc (13). Derby haut-savoyard, ce soir, au programme des Pingouins et de l'Avalanche. Les deux formations se sont déjà affrontées deux fois cette saison, en Coupe de la Ligue. Avec, au final, deux victoires pour les joueurs du Chablais (6-2 et 4-0). Battus contre Angers et à Briançon, les Morzinois doivent renouer avec la victoire pour ne pas dégringoler au classement. Sixièmes, les Pingouins sont à égalité avec Gap. Et ils n'ont qu'une longueur d'avance sur Épinal et Grenoble. Le Mont-Blanc, pire défense du championnat (47 buts encaissés), sait que le coup est jouable. Pour preuve, l'Avalanche s'est déjà imposée au Parc des sports de Morzine, 6-1, en 2008.

La cote: Morzine 80 % / Mont-Blanc 20 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Chamonix (12) – Gap (7). En temps normal, un Chamonix - Gap n'intéresse pas grand-monde et se résume à un match de bas de tableau entre deux équipes en lutte pour le maintien. Oui, mais tout se perd, même les bonnes vieilles habitudes de la Ligue Magnus. D'un côté, Chamonix, tout juste cinq points au compteur, deuxième plus mauvaise attaque du championnat (24 buts marqués, dont 12 pour le seul Carl Lauzon), mais une victoire à Amiens, une prolongation à Angers et plusieurs défaites sur le fil. De l'autre, Gap, au surprenant début de saison, tombeur de Strasbourg en Alsace. Et aussi capable de s'incliner à domicile contre Villard-de-Lans. Au final, deux formations qui doivent s'imposer, la première pour enfin lancer son championnat, la seconde pour se maintenir dans le top 8.

La cote : Chamonix 55 % / Gap 45 %. Coup d'envoi à 20 h 30.

Rouen (3) – Strasbourg (2). Les Dragons étant engagés ce week-end en Coupe Continentale, la rencontre est reportée au mardi 11 janvier.

Prochaine journée (samedi 3 décembre) : Strasbourg – Morzine, Villard-de-Lans – Rouen, Briançon – Chamonix, Angers – Grenoble, Dijon – Caen, Gap – Amiens, Mont-Blanc – Épinal.